Ardèche : le plein de nouveautés en 2013

Publié le 14 février 2013

Cette année, l’Ardèche fait la course en tête pour les nouveautés et se positionne désormais en tant que destination culturelle. Pour les responsables d’Ardèche Tourisme, l’année 2013 est d’ores et déjà un cru exceptionnel en termes de nouveautés. Du nord au sud, le département fait feu de tout bois en multipliant les sites et les infrastructures susceptibles de séduire un grand nombre de touristes français et étrangers.

Connue en tant que destination nature de premier plan, l’Ardèche s’apprête à faire une entrée remarquée sur le marché du tourisme culturel.  

“ Nous ambitionnons de devenir une destination quatre saisons La création de l’Espace de restitution de la grotte Chauvet Pont-d’Arc, en course pour être inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO, est l’élément phare, le plus médiatique en tout cas. Au total, ce sont 100 millions d’euros qui seront investis, dont la moitié pour l’espace à proprement parler, avec une ouverture prévue fin 2014-début 2015. « On prévoit 350 000 visiteurs par an, annonce Maryse Crumière, directrice adjointe d’Ardèche Tourisme. Avec cet équipement et les autres qui sont sur le point d’ouvrir, nous ambitionnons de devenir une destination quatre saisons». Sur le plan culturel, les autres nouveautés sont :

Le nord du département n’est pas oublié avec la réouverture cet été du Train de l’Ardèche - autrefois connu sous le nom de Mastrou-, le chemin de fer qui reliera Saint-Jean-de-Muzols à Colombier-le-Vieux et Lamastre.     

On peut encore citer la Dolce Via, voie douce tracée le long de la vallée de l’Eyrieux ouverte à la randonnée entre Saint-Laurent-du Pape et le Pont-de-Chervil. Ceci en attendant un aménagement ultérieur jusqu’au Cheylard (50 kilomètres) attendu pour la fin de l’année ! Du Cheylard, il est également possible de rejoindre Lamastre par une ancienne voie ferrée…  

Les amateurs de sport ne sont pas oubliés avec la mise en place d’un produit d’itinérance à vélo dont l’appellation s’appuiera sur le nom de l’Ardéchoise, célèbre évènement qui réunit 15 000 cyclistes chaque année à la mi-juin. « Nous recensons les hébergements disponibles le long du tracé afin de commercialiser des séjours dès 2014, poursuit Maryse Crumière. Nous voulons également nous positionner sur le marché de l’œnotourisme grâce à l’ouverture en juin de l’espace NeoVinum à Ruoms, qui sera une vitrine des vins de l’Ardèche méridionale. Ce site complètera l’offre développée autour des vignobles du nord à Crussol et à Tournon/Tain l’Hermitage ».  

Citons aussi les initiatives prises par certaines entreprises locales qui ouvrent leurs portes au public : c’est le cas de Melvita (cosmétiques bio) à Lagorce et, bientôt, de Terre Adélice (glaces) à Saint-Sauveur-de-Montagut…  

Pour terminer, un voyage de presse est également organisé en collaboration avec Rhône Alpes Tourisme autour du lancement du magazine Ardèche Attitude n°4, les 7 et 8 mars prochain. Ce voyage permettra aux journalistes lyonnais et régionaux de découvrir les nouveautés et personnalités emblématiques de notre territoire.  

Informations complémentaires :

Carnet de voyage pour une candidature UNESCO -

Rejoignez le Comité de soutien à la candidature UNESCO de la Grotte Chauvet Pont d’Arc en remplissant le formulaire en ligne  

Contact : Maryse Crumière - maryse.crumiere@ardeche-guide.com 04 75 64 12 65 www.ardeche-guide.com

Commentaires
comments powered by Disqus