Budapest, source d'inspiration pour le thermalisme

Publié le 16 janvier 2012

Du 28 au 30 novembre Rhône-Alpes Tourisme et Rhône-Alpes Thermal ont pris la direction de Budapest. Dix-huit professionnels, élus et directeurs d’offices de tourisme ont participé à ce voyage d’étude. L’objectif était de s’imprégner de ce qui se fait dans la capitale européenne du tourisme de bien-être.

La Hongrie est aujourd’hui l’une des destinations leaders sur le marché du tourisme de santé et de bien-être. S’il concernait jusqu’à la chute du Rideau de fer essentiellement les Hongrois, celui-ci a très vite séduit les autres européens. Au point que 25% des nuitées étrangères sont enregistrées dans les hôtels de santé ou de bien-être avec 1 million de clients en 2010 pour un total de 5 millions de nuitées ! Cette année-là, la croissance était de 9% et elle était encore de 7% au cours du premier semestre 2011 ! Des chiffres à faire pâlir d’envie les professionnels français. C’est donc à la découverte du savoir-faire hongrois dans ce secteur et de la qualité de l’offre proposée par Budapest qu’une délégation rhônalpine s’y est rendue du 28 au 30 novembre.   Cet éductour a été organisé par Rhône-Alpes Tourisme et Rhône-Alpes Thermal. Il était conduit par Didier Le Lostec, vice-président de Rhône-Alpes Tourisme et de Rhône-Alpes Thermal, et Danielle Romagnoli, en charge de l’ingénierie touristique liée à l’eau à Rhône-Alpes Tourisme, entourés d’élus, directeurs d’établissements thermaux ou d’offices de tourisme d’Allevard, Brides, Évian, La Léchère, Uriage, Saint-Gervais et Vals.  

« L’objectif était d’identifier les facteurs clés qui font le succès de cette destination, notamment à l’international » rappelle Danielle Romagnoli.
« Même si nous savons que tout n’est pas transposable, de nombreux enseignements ont pu être tirés de ce voyage qui nous a permis d’être reçus et guidés de manière très professionnelle, pour la découverte des bains les plus prestigieux de la ville tels que les Bains Széchenyi, Gellért, Ràcz, Kiràly et Lukàcs. Nous avons également organisé, à l’Hôtel Gellért, une conférence à l’intention des participants rhônalpins, où sont intervenus Làzlo Szôke, président de l’Association des Bains de Budapest, Krisztina Priszinger, de l’Association des villes thermales de Hongrie, et Ivett Sziva, pour Tourisme Wellness 2020, en présence d’Elisabeth Parragh-Pataki, d’Atout France Hongrie ».       

“Un tel voyage était une première pour Rhône-Alpes Tourisme et pour Rhône Alpes Thermal”

Les professionnels rhônalpins ont ainsi pu percer les secrets du « Budapest model ». Didier Le Lostec tire les conclusions de ce déplacement : « Un tel voyage était une première pour Rhône-Alpes Tourisme et pour Rhône Alpes Thermal. Il entre dans le cadre de notre programme d’actions partenariales 2012 et avait pour objectif de faire voir aux élus, responsables d’établissements thermaux et directeurs d’offices de tourisme de stations ce qui se fait dans d’autres pays. Ce voyage d’étude nous a fait découvrir le thermalisme hongrois. Ce pays compte plus de 1 300 sources et 350 lieux qui utilisent l’eau thermale. Et, rien qu’à Budapest, on dénombre 80 sources et 12 spas médicaux ! Le thermalisme hongrois intervient dans quatre domaines : le thermalisme curatif, plutôt réservé aux citoyens de ce pays ; le thermalisme médical, qui concerne aussi les Hongrois ; le thermalisme de santé et la remise en forme, majoritairement destinés aux étrangers. Nous avons pu visiter des établissements classiques et d’autres en cours de rénovation comme les Bains Ràcz. Nos interlocuteurs nous ont expliqué leur culture des bains, différente de la nôtre, et la dimension médicale avec les cliniques spécialisées dans les soins esthétiques et les soins dentaires qui accompagnent les établissements thermaux. Des structures qui ne peuvent pas voir le jour en France car la santé est prise en charge par la Sécurité sociale. Mais c’est une piste qui pourrait être intéressante dans le futur si la prise en compte des soins de santé venait à être modifiée. Ce voyage nous a également permis de rencontrer les responsables de l’association internationale Global Spa Summit. Elle a été créée en 2006 et elle fédère des structures de bien-être. Elle compte peu d’adhérents en France et aucun en Rhône-Alpes. Mais la Fédération Rhône-Alpes Thermal pourrait y adhérer dans le futur». « Le succès de cette opération nous encourage à reproduire ce type d’initiative dans les années futures, en particulier dans des pays tels que l’Allemagne, l’Autriche ou l’Italie, qui ont une forte culture du tourisme de bien-être ». Bilan positif donc…  

Pour en savoir plus, consulter le dossier Eductour thermal Budapest 2011 avec les présentations à consulter/télécharger  

Contact :  d.lelostec@thermes-brideslesbains.fr - 04 79 55 28 47

Commentaires
comments powered by Disqus