Campagne et moyenne montagne : Rhône-Alpes s'intéresse aux prospects européens

Publié le 11 décembre 2013

Rhône-Alpes Tourisme s’est associé avec Auvergne Tourisme pour mener une investigation auprès de différents marchés européens susceptibles de trouver un écho favorable à l’offre touristique « campagne-moyenne montagne ».

Mettre en exergue les clientèles européennes potentielles

Si Rhône-Alpes est sans conteste la première destination haute montagne des français, la richesse de son territoire fait qu’elle est également, et ceci est moins connu : - première destination rurale (10% de part de marché), - troisième destination moyenne montagne (12% de part de marché). Les clientèles étrangères se concentrant plus volontiers sur les espaces haute montagne et urbains, cette étude permet de mettre en exergue les typologies des clientèles européennes potentielles, en termes de profils, d’attentes, de pratiques, de motivations… Elle permet également de disposer d’informations sur les réfractaires au tourisme de campagne-moyenne montagne.  

 

Profil des “réfractaires” et des “prospects”

Les interviews ont ciblé les étrangers (Pays-Bas, Allemagne, Belgique, Grande-Bretagne et Suisse) venus au cours des 24 derniers mois en vacances en France et susceptibles d’y revenir prochainement. Au total, 4 600 questionnaires ont été administrés auprès de 2 300 « prospects », intéressés par les destinations campagne et/ou moyenne montagne en France.  2 300 « réfractaires » ont déclaré ne pas souhaiter réaliser un séjour à la campagne ou moyenne montagne. - Les « réfractaires » ont 35-65 ans et voyagent plutôt en famille. Leurs séjours sont plus longs et avec un budget supérieur à celui des « prospects ». Ils privilégient l’hôtel comme mode d’hébergement et apprécient de pouvoir se déplacer en avion. Ils sont freinés en premier lieu par la méconnaissance de la campagne-moyenne montagne. Ils redoutent le climat, l'ennui, la barrière de la langue… - Les « prospects » ont 35-65 ans et voyagent plutôt en couple. Leur séjour a une durée moyenne de 10 jours. Plus d’un sur deux optent pour une formule locative ou chambre d’hôtes. Ils recherchent dans notre destination la beauté et la diversité des paysages, le calme, les produits du terroir et la gastronomie locale, l'environnement préservé / la nature, le patrimoine historique et les activités de pleine nature.  

 

Pour plus de détails sur les résultats de cette étude et visualiser l'application d’un point de vue marketing :

Contacts

Gérard Octroy
Observation
Rhône-Alpes Tourisme
Commentaires
comments powered by Disqus