Ce qu’il faut retenir de la saison été 2012

Publié le 21 mai 2013

Rappel des conditions météo : Après un mois de mai marqué par de fortes pluies et un mois de juin caractérisé par un déficit de soleil, le mois de juillet a été frais et le mois d’août chaud. Moyennée sur l’ensemble de l’été, la température a été sensiblement supérieure à la normale de ces 20 dernières années en Rhône-Alpes.

Une fréquentation en baisse structurelle

La saison été « élargie » de mai à septembre 2012, soit 5 mois, représente 52% de la fréquentation annuelle totale de Rhône-Alpes, soit une fréquentation totale de 77,3 millions de nuitées. La fréquentation de cette saison est en perte de -0,9% par rapport à la saison été 2011.  Au total, la période allant de mai à septembre inclus,  a perdu 13,2 millions de nuitées soit -18% entre 1995 et 2012.   

La situation dans les hébergements marchands : le retour de la clientèle étrangère  7,6 millions de nuitées ont été effectuées dans les établissements hôteliers de la région entre mai et septembre 2012. L’évolution de la fréquentation est de -2,37% sur la saison. Ces résultats sont essentiellement dus à une baisse du nombre de nuitées françaises (-3,83%). Le nombre de nuitées étrangères, est en hausse de +2,28 % par rapport à 2011. La part des nuitées étrangères est de 25,1%.  

Les campings de la région Rhône-Alpes ont rassemblé 8,9 millions de nuitées globales, soit une progression de +2,9% par rapport à l’été 2011. Cette progression est en grande partie due à la clientèle étrangère qui progresse de +5% lorsque dans le même temps la clientèle étrangère progresse de +1%. La première clientèle étrangère demeure les Néerlandais qui représentent 63% des nuitées étrangères.  

Les hébergements collectifs rassemblent un certain nombre de structures disparates : résidences de tourisme, villages vacances, maisons familiales, … (Voir définitions en fin de chapitre). Globalement, ils ont rassemblé 6,7 millions de nuitées, soit une progression de +3% de nuitées globales. A l’instar de ce que l’on observe dans les autres types d’hébergements, la fréquentation française est plutôt stable, tandis que la fréquentation étrangère est en forte progression (+18%). Ainsi que détaillée dans les paragraphes suivants, cette forte progression incombe exclusivement aux résidences de tourisme et structures assimilées, tandis que les autres types d’hébergements peinent à maintenir leurs résultats et sont en perte sensible sur les clientèles étrangères.  

Les Gîtes de France en centrales de réservation ont totalisé 728 200 nuitées cette saison (moins de 1% de la fréquentation de Rhône-Alpes des 5 mois de l’été), soit une fréquentation supérieure de +3% par rapport à la saison précédente, et un retour aux moyennes enregistrées les saisons précédentes.   

Contacts

Christelle Lepoutre
Chargée d'études Observation
Auvergne-Rhône-Alpes Tourisme
Commentaires
comments powered by Disqus