Eductour Thermal Budapest 2011

Publié le 05 janvier 2012

Du 28 au 30 novembre 2011, dix-huit personnes, dont des maires, directeurs d’établissements thermaux ou offices de tourisme de stations thermales rhônalpines (Allevard, Brides, Evian, La Léchère, Uriage, St Gervais et Vals) se sont rendu en eductour à Budapest (Hongrie).

Visites et conférences : un programme particulièrement riche…

Organisé par Rhône-Alpes Tourisme en partenariat avec Rhône Alpes Thermal (fédération des stations thermales de Rhône-Alpes), les participants ont pu :

- visiter des établissements de bains de style, de taille et de nature très différents,

- rencontrer des professionnels hongrois du secteur (Association des Bains de Budapest,de l’association des villes thermales de Hongrie, ou encore de l’Organisation Wellness Tourism Worldwide).

L’objectif était d’identifier les facteurs clés de succès de cette destination d’exception qui a su, en quelques années, passer d’une pratique quasi exclusivement nationale à une fréquentation internationale importante de ses établissements de bains.

Le tourisme de bien être est l’une des formes de tourisme international et domestique qui se développe le plus vite actuellement et cette tendance devrait se confirmer dans les 5 à 10 ans. Néanmoins, le risque majeur est celui de la standardisation des produits et des services. Donc, l’un des facteurs clés de succès est un positionnement concurrentiel clairement identifié, pour chaque centre ou destination.

 

Zoom sur le « Budapest Model »…

Dans la stratégie nationale de développement touristique en Hongrie, le tourisme doit contribuer à l’amélioration de la qualité de la vie tant des habitants que des visiteurs ; une démarche spécifique tourisme et qualité de vie, le « Budapest Model », a d’ailleurs été développée en ce sens et est d’ores et déjà appliquée à un certain nombre de destinations.

Budapest - bains de Széchenyi

 

La culture des bains, qui remonte en Hongrie à plus de 2000 ans, et les 1300 sources thermales (dont 270 alimentent des complexes de bains, et 139 sont qualifiées de « médicinales ») ont permis de développer un tourisme médical et thermaltrès important avec notamment 13 destinations sont labellisées « destinations santé ».

De plus, le pays est riche de :

- 107 hôtels wellness,

- 52 hôtels médicaux,

- 10 hôpitaux spas,

- 8 aquaparks,

- 5 grottes thermales,

- un lac naturel thermal, le lac Héviz.

 

Pour améliorer la qualité de son offre, la Hongrie est une des rares destinations à avoir créé des normes pour les hôtels bien être et les hôtels médicaux. Depuis 2011, c’est l’association hongroise des hôtels et restaurants est en charge de la démarche qualité des hôtels bien être (grille de critères et contrôles qualité réguliers).

 

Depuis plus de 10 ans, le tourisme de santé est identifié comme la plus importante forme de tourisme en Hongrie  et des financements importants y sont consacrés par l’Etat et par l’Europe:

- 175 millions de dollars ont ainsi été investis dans les hôtels bien être ;

- un programme de développement de la médecine thermale de 4,6 milliards d’euros (2007-2013) est financé par le gouvernement hongrois et comprend, entre autre, la rénovation de la soixantaine de bains historiques de la capitale et de la province.

Un système de chèque vacancesfavorise également la fréquentation des bains thermaux et des hôtels bien être par les moins favorisés.

 

 

Des efforts qui portent leurs fruits…

Grâce à tous ces efforts, le nombre de lits dans les hôtels de bien être a augmenté de 600% entre 2004 et 2010.La demande a crû encore plus vite puisqu’en 5 ans seulement (2004-2009), le nombre de nuitées toutes clientèles confondues, a été multiplié par 7.

 

Pour l’année 2010, les chiffres montrent une augmentation de 43 % des nuitées des clientèles étrangères. La tendance à la hausse se poursuit en 2011 : le nombre de touristes étrangers pour le tourisme médical et de bien être a augmenté de 7% au premier semestre 2011. Les clientèles étrangères représentent 1 M de personnes et près de 5 M de nuitées (+ 9% que par rapport à la même période en 2010).

Globalement, 25% des nuitées étrangères en Hongrie sont enregistrées dans les hôtels de santé ou de bien être, avec une tendance ascendante régulière. En moyenne 10 % des dépenses des visiteurs étrangers sont consacrées aux services médicaux, au bien être, aux traitements thermaux et aux traitements médicaux.

Un des facteurs clés d’attractivité de l’offre hongroise vis-à-vis de la clientèle internationale est la grande qualité des soins et le haut niveau de compétencesainsi que le bon rapport qualité/prix des offres de séjours.

 

 

Documents

 

Commentaires
comments powered by Disqus