BILAN AOUT ET PREVISIONS DE FREQUENTATION SEPTEMBRE

Baromètre touristique régional conjoncturel

Publié le 28 août 2020

Auvergne-Rhône-Alpes Tourisme a mis en place un baromètre mensuel pour mesurer l’évolution de l’activité touristique en tenant compte du contexte de la crise sanitaire. Pour cette saison estivale, 2 enquêtes ont été réalisées auprès d’un panel de 850 professionnels du tourisme par téléphone fin juillet et fin août 2020 dans les 12 départements de la région. Ce baromètre fait état du ressenti de ces professionnels quant à l’activité touristique en région depuis le début de l'été et des prévisions de fréquentation pour septembre.

 

La fréquentation touristique en Auvergne-Rhône-Alpes au cours de la saison estivale 2020 a été jugée bonne pour 7 professionnels sur 10 quand seulement 37% étaient optimistes en juin quant au déroulement de l’été. La fréquentation observée cet été est globalement satisfaisante, avec des taux d’occupation plutôt élevés même s’il peut évidemment y avoir quelques différences selon les territoires. L’effort des professionnels pour garantir la sécurité sanitaire de leurs clients a payé. De même, la mobilisation collective des institutions touristiques pour mieux faire connaître les offres de tourisme et de loisirs de notre région aux clientèles de proximité a également porté ses fruits.

 

ORIGINE DES CLIENTELES : 91% DE FRANÇAIS

Cette saison 2020 est caractérisée par une forte fréquentation française, notamment des clientèles de proximité. Les habitants de la région ont ainsi réalisé 46% de la fréquentation touristique en juillet et 31% au mois d’août contre 25% en moyenne les autres années.

La clientèle internationale a été, sans surprise, en repli (9% des nuitées en août cette année contre 22% en août 2019) avec un faible niveau de fréquentation britannique et un recul de la clientèle néerlandaise. En revanche, la clientèle belge a été noté présente.

 

HEBERGEMENTS : CARTON PLEIN POUR LES GITES ET MEUBLES

S’agissant des hébergements, le taux d’occupation (TO) au mois d’août est relativement bon et atteint 61% (contre 67% en août 2019) et est assez homogène selon les types d’établissements. Ce sont les hébergements locatifs gîtes, chambres d’hôtes et meublés qui ont été le plus demandés avec un taux d’occupation de 68% en août. Les résidences de tourisme et les hébergements collectifs (villages vacances…) ont affiché des taux de remplissage plutôt meilleurs qu’attendus (TO de 64% et 60%). Côté campings, la fréquentation des hébergements locatifs (chalets, mobile-homes) a été relativement haute ce qui n’a pas été le cas des emplacements nus (tentes…). La fréquentation hôtelière a été différente selon les territoires. Plutôt satisfaisante en montagne (TO de 70% en Savoie et 90% dans le Puy-de-Dôme) elle n’a pas été bonne dans les grandes villes.

 

ACTIVITES : L’OUTDOOR PLEBISCITE

Les activités de plein-air ont été plébiscitées ; c’est notamment le cas des randonnées pédestres et vélo ou des activités liées à l’eau… Dans le même temps, la fréquentation des haut-lieux touristiques a été plus difficile avec l’instauration des jauges liées aux protocoles sanitaires.

 

CONSOMMATION ET COMPORTEMENTS : L’IMPACT FORT DE LA CRISE SANITAIRE

Les professionnels ont témoigné que la consommation (dépenses) était en baisse. Sans données chiffrées précises, il faudra attendre les résultats de la Banque de France pour le mesurer.

Les comportements des clientèles touristiques en cette période particulière se sont traduits par la hausse des courts séjours, des réservations en ultra dernière minute (réservations à moins d’une semaine du début du séjour), la recherche des grands espaces naturels. Enfin, les professionnels du tourisme d’Auvergne-Rhône-Alpes notent un parfait respect des protocoles de sécurité sanitaire de la part de leur clientèle.

 

PREVISIONS SEPTEMBRE : ENCORE DES INCERTITUDES

Les prévisions de fréquentation pour le mois de septembre restent pour l’instant assez timides. Les professionnels sont inquiets pour la suite eu égard aux évolutions de la pandémie, à la faiblesse du Tourisme d’affaires (congrès, séminaires…).

Tous espèrent que cette tendance de réservation en dernière minute sera aussi valable pour l’arrière-saison. Ils considèrent qu’il faudra attendre 2022 pour retrouver une situation normale au sein de leur entreprise.

 

Retrouvez l’ensemble des résultats de l’étude en infographie interactive (zoom possible sur département ou activité) : https://cutt.ly/9fdeRge

 

Contacts

Guilhem PONCY
Responsable du Pôle Etudes Marketing
Auvergne - Rhône-Alpes Tourisme
Commentaires
comments powered by Disqus