Se fédérer pour plus d'éfficacité

Rejoignez la 1ère ASSOCIATION PROFESSIONNELLE DES AGENCES RÉCEPTIVES FRANÇAISES !

Publié le 10 décembre 2019

 

Quelles sont ses missions ?

  • Représenter les DMC * France auprès des organisations professionnelles et institutionnelles.
  • Fédérer les DMC* France et permettre des rencontres pour échanger ensemble autour de votre métier, son évolution, ses problématiques ou opportunités de marché.
  • Protéger vos métiers, vos compétences et savoir-faire contre la concurrence déloyale, et faire de votre union une force.
  • Développer votre visibilité à l’international, votre présence ensemble sur les salons et événements professionnels incontournables.

 

http://pro.auvergnerhonealpes-tourisme.com/res/9caff491cfca3d6522a80bb3c71d1bba57528c38.jpg

Pourquoi rejoindre le 1er réseau des DMC* de France ?

  • Développez votre visibilité à l’international et proposez aux TO et agences étrangères un réseau de spécialistes capables de répondre à des demandes spécifiques ou sur mesure en inter-régions.
  • Favorisez la reconnaissance de votre métier dans l’industrie touristique
  • Générez du business avec les autres membres du réseau
  • Profitez d’offres privilégiées négociées par et pour les membres du réseau
  • Transmettez aux étudiants, futurs DMC, les perspectives d’avenir de vos métiers de réceptifs

*DMC = Destination management Company

 

 

Paroles de pros

   Laurent PINON - Excelys Tours           Donatella COMBI - Philibert Travel &Events

" Nous devons au préalable rappeler en premier lieu que les agences réceptives sont immatriculées par Atout France et sont de fait légitimes pour vendre les packages sur les régions. C’est une règle importante en terme de sécurité et réglementation souvent recherchée par les utilisateurs et clients, pour plus de garantie en cas de problème.

Répondre aux évolutions du marché touristique – de nombreux axes à travailler entre nous
La commercialisation en ligne modifie les profils de nos clientèles. C’est un challenge pour les professionnels  en agences, car celles-ci restent très orientées sur une clientèle plus classique, haut de gamme, et souvent entreprise (groupes – séminaires ). Il n’empêche qu’il est important de trouver les opportunités de capter ces nouvelles clientèles. Notre rôle en tant qu’agence est d’apporter des offres concrètes et qualitatives, de faire du conseil et de répondre à des demandes diverses, du simple programme à la journée, au programme cousu main…Et surtout de les vendre. Notre regroupement pourra nous permettre de capter des réseaux, des clientèles nouvelles.

Dans notre univers de réceptifs,  si la tendance est à la spécialisation, notamment sur des périmètres géographiques, on constate que certaines agences sont amenées à traiter des demandes complètes sur l’hexagone. Le client est en effet à la recherche de compétences multiples. On remarque également un besoin de centralisation, notamment pour les paiements. Que ce soit pour les entreprises qui veulent fluidifier le système de facturation/comptabilité, ou les agences émettrices étrangères qui veulent aussi moins de fournisseurs à gérer, d’où la polyvalence de certaines agences. Nous avons besoin de partager ces constats et mutualiser nos pratiques et savoir-faire.

La tendance est également au tourisme plus respectueux, en premier lieu l’environnement et toute initiative privilégiant le respect de la planète sera probablement un plus dans le facteur de prise de décision. C’est encore un axe qu’il est intéressant de développer entre nous, Association, pour trouver les bonnes pistes et échanger sur des expériences.
 

Mutualiser nos actions pour plus de puissance
Le rapport avec les institutions et instances touristiques est d’un grand intérêt quand il s’agit de faire rayonner une région / site, que ce soit pour le vendre (notre raison d’être en tant qu’agence) ou bien pour promouvoir le territoire. C’est la raison pour laquelle de nombreuses opérations se font en se regroupant, acteurs privés et publics pour donner toujours plus de poids à la destination. Nous participons tous à des opérations communes dans les pays émetteurs et pouvons mutualiser ces présences…

Comme le rappelle Laurent Cormier, nous avons tout intérêt à travailler encore davantage ensemble, parce que la concurrence territoriale est là (inter-région, ou inter -pays !) et que toutes les solutions pour amener le client à sélectionner notre offre est une nécessité. On ne prend pas la fonction de l’autre, mais on s’entraide à faire une offre gagnant- gagnant lors d’appels d’offres ou de demandes de devis / programmes … Chacun a son expertise et quand il s’agit par exemple de développer un axe nouveau ou à fort enjeu, il est important de pouvoir travailler ensemble. Par exemple, pour la mise en place d’événements d’envergure, comme par exemple la Vallée de la Gastronomie, qui doit prendre son envol prochainement. Trouver des offres bien intégrées, qui reprennent les sites / prestataires listés et assurer le packaging pour le rendre attractif… tel est l’un des axes possibles de notre travail commun.

L’offre de séjour est donc la base de nos activités, mais elle nécessite une veille régulière, que nous faisons en interne ainsi avec les conseils des équipes des organismes de tourisme qui nous tiennent informé des nouveautés  (nouveaux hôtels, restaurants, activités)… car l’offre évolue, au gré des changements technologiques ou des nouveaux "entrants". Trouver l’offre originale, l’exclusivité, le format le plus adapté au public pour mieux vendre et séduire les visiteurs… L’Association est là aussi pour que nous partagions ces informations  pour travailler dans un même sens, pour de meilleures approches, de meilleures négociations.

Le but est donc de se fédérer, pour plus d’efficacité et le fait qu’Auvergne-Rhône-Alpes Tourisme renvoie ce signe fort de collaboration avec notre association est très intéressant et est un modèle à défendre auprès d’autres régions."

 

 

 

      Laurent CORMIER, Directeur délégué - Auvergne-Rhône-Alpes Tourisme

« Nous avons besoin des agents de voyages pour vendre le tourisme en France !
Le voyage est devenu une quête de sens. Il faut le réinventer en prenant en compte ses dimensions environnementale et sociétale. En tant que gestionnaire de destination, notre rôle d’inspiration auprès du public pour optimiser l’expérience client devient donc central, à commencer par l’enjeu des contenus. A fortiori dans un monde 100% digital où le client est devenu un média.
Si notre métier est de faire partager une émotion au public, notre objectif est de développer l’économie touristique de nos territoires, de soutenir les opérateurs touristiques à faire du business.
Mais pour transformer l’essai, il faut savoir vendre. Nous ne savons pas le faire, mais nous avons l’expertise de l’offre et des moyens marketing et de communication. Appuyons-nous sur les agences réceptives et ceux qui sont les plus proches du client pour mettre en marché les bons produits aux bons prix. Favorisons leur ancrage territorial grâce à la formation à l’offre.
Grâce à des initiatives comme celle de France DMC Alliance, on peut plus facilement offrir à nos clients des expériences et des rencontres dépaysantes à deux pas de chez eux, d’autant plus quand il s’agit de produits complexes comme des séjours itinérants sur la ViaRhona ou, demain, la Vallée de la Gastronomie. L’enjeu vaut pour notre région comme pour les autres destinations en France. Et pour nos agents de voyage dans un secteur qui s’est mondialisé sous la houlette des Google, Booking, AirBnB, Expedia ou CTrip, produire eux-mêmes leurs propres offres à forte valeur ajoutée peut aussi permettre de réajuster un modèle économique d’entreprise qui, à l’évidence, se fragilise… »

 

 

 

Commentaires
comments powered by Disqus