HIVER 2016 - BILAN

Saison de référence pour le nouveau territoire Auvergne-Rhône-Alpes

Publié le 26 avril 2016

Cette saison restera dans les annales comme étant la première saison d’hiver du nouveau territoire Auvergne-Rhône-Alpes.

65% des professionnels du tourisme sont satisfaits de son déroulement. Ce taux de satisfaction varie en fonction des situations géographiques et il est, naturellement en cette saison, plus élevé en montagne (70%) qu’en ville (64%) où à la campagne (54%)
 

Sur l’ensemble de la saison, le taux d’occupation des hébergements marchands se monte à 51% (54% en montagne, 52% en ville, 42% à la campagne).

Quel que soit l’espace géographique de la région, les professionnels jugent que leur fréquentation globale est plutôt équivalente à la saison dernière (46% stable, 20% en hausse). On note toutefois que 35% d’entre eux déclarent avoir connu une baisse de leur fréquentation.

84% des professionnels estiment que la fréquentation des clientèles françaises est bonne. En revanche, ils sont 60% a estimer mauvaise la fréquentation des clientèles étrangères.

77% de leur clientèle est française. Les trois régions de provenance principale sont Rhône-Alpes (26%), l’Île-de-France (21%), et Nord-Pas-de-Calais (9%).

Pour ce qui est des clientèles étrangères, les Britannique occupent toujours la pole position suivis de près par les Belges (19%). Les Allemands (14%) complètent le trio de tête.

La recette moyenne par chambre (RMC) s’établit à 85€. A noter que la RMC est bien plus élevée en zone montagne (106€) qu’en zone rurale (66€).

Par ailleurs, la durée moyenne de séjour s’élève à 3,7 jours. Les séjours à la montagne durent plus longtemps (4,4 jours) qu’à la campagne (2,7 jours). Mais les séjours sont plus courts qu’en 2015, où le séjour moyen durait 4,7 jours : 5,4 jours à la montagne et 2,8 jours à la campagne.

Succès grandissant pour l’opération « Printemps du ski » :
Au global, 18% des professionnels du tourisme ont entendu parler de cette opération mise en place par France montagne en 2015. 29% en montagne, 5% en zone rurale et 9% en zone urbaine.
Ces résultats sont en forte hausse par rapport à l’année dernière +6% au global et +13% en montagne.
Parmi, les professionnels évoluant en station, 28% estiment que l’opération a eu un impact positif sur l’activité de la station et 16% un impact direct sur leur établissement.

Les réservations pour les mois mai et en juin 2016 encourageantes et les professionnels plus optimistes que la moyenne nationale
Les réservations pour les mois mai et en juin sont plus optimistes que la moyenne nationale, avec (69%) de réservations pour la région contre 60% pour l’indicateur national de Novametrie. Cet optimisme est plus marqué en Rhône-Alpes (71%) et en zone urbaine (78%).

Enquête réalisée du 20 au 22 avril 2015 par téléphone, selon la méthode des quotas (département,typed’activité,espace) auprès de 800 professionnels de la région Auvergne-Rhône-Alpes

 

Contacts

Gérard Octroy
Observation
Rhône-Alpes Tourisme
Commentaires
comments powered by Disqus