Jean Sulpice reprend l'Auberge du Père Bise

Talloires, sur les rives du lac d'Annecy

Publié le 16 mai 2017

Après quinze ans de gastronomie étoilée en haute montagne, le chef Jean Sulpice et son épouse Magali ont ouvert le 5 mai 2017 un nouveau chapitre de l’Auberge du Père Bise à Talloires en Haute-Savoie.

Elle a vu passer Winston Churchill, Jean-Paul Sartre, la Reine d’Angleterre… L’Auberge du Père Bise est un monstre sacré de l’art de vivre à la française conjuguant la gastronomie et l’un des plus bels horizons de l’hexagone : le lac d’Annecy serti dans les montagnes de Haute-Savoie. Les Bise ont inscrit leur Auberge dans l’Histoire. Les Sulpice veulent en écrire une nouvelle page en y apportant leur identité propre et en préservant l’âme de l’endroit.

Magali et Jean Sulpice ont magnifié par petites touches ce lieu unique où les matériaux bruts évoquent la sincérité rugueuse de la montagne et la douceur aquatique du lac. À l’instar de la cuisine de Jean, le raffinement n’est pas ostentatoire mais dans le détail. Du salon de l’entrée au jardin d’hiver de la véranda, tous les chemins de la maison Sulpice mènent au lac avec la volonté de s’y sentir chez soi, de faire d’une nuit ou plus ici une parenthèse enchantée et intimiste. Sept des vingt-trois chambres, situées au-dessus des restaurants et dans une maison côté jardin, ont été refaites dans une ambiance à la fois simple et élégante.

Une envie de faire plaisir, un goût de l’excellence qui sont aussi au coeur du restaurant gastronomique où Jean Sulpice va sublimer les saveurs du lac, de la montagne, de ses producteurs locaux. À Val Thorens, il s’est construit une identité propre à travers une cuisine enracinée, limpide et acidulée, aux accords de saveurs toujours percutants sous leur apparente simplicité. En descendant de ses montagnes, le chef emmène avec lui l’herbier de ses saveurs, la grammaire de ses cuissons et de ses jus. Une cuisine de terroir qui évoluera dans ce paysage, entre ciel et eau, cimes enneigées, falaises rocheuses et montagnes boisées. 

Des émotions simples que l’on retrouve également dans le bistrot, Le 1903, qui à travers une décoration 1900 se veut un hommage discret à l’endroit précis où le chalet Bise est né. Le chef y propose les plats cultes de l’Auberge du Père Bise, comme le gratin de queues d’écrevisses mais aussi des recettes du terroir. 

Cette belle demeure Relais & Châteaux qui est en cours d’obtention des fameuses cinq étoiles se veut avant tout un lieu de bien-être, une invitation à la détente dont Magali est la cheffe d’orchestre aux côtés de Jean et de son piano. À une demi-heure d’Annecy, 1h30 de Lyon et 40 minutes de Genève en voiture, à 3 heures de Paris en TGV mais aussi accessible depuis Annecy par le lac en bateau, Magali et Jean Sulpice vous accueillent ainsi dans ce lieu de légende qu’est l’Auberge du Père Bise, où ils veulent « faire partager leur passion et rendre les gens heureux ». 

L'Auberge du Père Bise : restaurant gastronomique, bistrot 1903 et hôtel***** en cours de classement (23 chambres)

Contacts

Martine Bridier
Gastronomie & Oenotourisme
Auvergne-Rhône-Alpes Tourisme
Isabelle Faure
Gastronomie & Oenotourisme
Auvergne-Rhône-Alpes Tourisme
Commentaires
comments powered by Disqus