La culture source d’inspiration pour le tourisme

Publié le 09 septembre 2009

Fort du succès remporté par le premier Forum Innovation & Tourisme organisé à Lyon en 2007, Rhône-Alpes Tourisme renouvelle l'expérience avec une seconde édition intitulée Forum Innovation Tourisme & culture. Organisé au centre de congrès de Saint-Etienne, il est programmé les 23 et 24 novembre. L'objectif est de s'inspirer des exemples du monde culturel pour aider les professionnels du tourisme à innover afin de ré-enchanter l'offre et séduire de nouvelles clientèles.

Novembre 2007 : la première édition du Forum Innovation & Tourisme est organisée à Lyon par Rhône-Alpes Tourisme. Quatre cent cinquante professionnels et institutionnels assistent à ce rendez-vous à nul autre pareil et repartent complètement bluffés par la dynamique de cette manifestation. Au moment de conclure ce forum, Hervé Saulignac, président de Rhône-Alpes Tourisme invite l'ensemble des participants à se retrouver dans deux ans pour une deuxième édition. Celle-ci est programmée les 23 et 24 novembre au centre de congrès de l'Espace Fauriel à Saint-Etienne et est intitulée Forum Innovation Tourisme & culture.

Conçu tel un voyage, il vous embarquera pour deux jours de réflexion autour du devenir des offres touristiques et des métiers du tourisme en analysant les dynamiques d'innovation portées par la culture, domaine qui a su opérer de profondes mutations en phase avec les valeurs nouvelles de la société. « Depuis une vingtaine d'années, le monde de la culture a entamé sa métamorphose et des pans entiers de ce secteur, comme la danse et l'opéra, qui sont, des académismes très lourds, ont su casser les codes en s'ouvrant sur l'extérieur, analyse Hugues Béesau, directeur de la MITRA. La culture a réintroduit de l'émotion et de l'humain ». Un propos que Bruno Jan, responsable Ingénierie villes et culture à la MITRA, complète en ajoutant : « La culture a su sortir de ses murs pour trouver de nouveaux publics en mettant en place un foisonnement de nouveautés en phase avec les évolutions de la société. Elle est un capteur des grandes évolutions qui se dessinent au niveau de la société. Elle les accompagne et les intègre. En fait, elle est un véritable miroir de la société ».

Partant de ce constat, Hugues Béesau et Bruno Jan vont chercher à travers ces deux journées riches en témoignages divers à mettre en exergue « les similitudes qui existent entre la culture et le tourisme en identifiant cinq paradoxes qui ont été parmi les générateurs des transformations dans la culture et qui interrogent l'offre touristique ».

Le premier de ces paradoxes est le vécu de l'ambigà¼ité entre seul et ensemble et moi et nous. « Aujourd'hui, l'individu souhaite expérimenter des séquences de vie pour lui-même mais sans exclure le fait de les partager avec les autres, commente Hugues Béesau. Il faut donc formater une offre touristique qui permette au groupe de vivre ensemble l'expérience et à chacun de connaître quelque chose d'unique. En réalité, on est dans la somme des produits individualisés pour tous ! »

Le deuxième paradoxe est intitulé vite et lentement et est en rapport avec le temps. « Le temps semble de plus en plus compté, les séjours sont de plus en plus courts et, en même temps, on aspire à la lenteur, à la respiration, et à ne rien faire tout en désirant vivre des émotions », constatent Hugues Béesau et Bruno Jan.

Le troisième paradoxe relevé par la MITRA montre qu'on « entend à la fois être passif et actif, être spectateur et acteur. Je suis en vacances. J'ai envie qu'on me facilite la vie, de ne pas faire d'effort. Mais je ne supporte pas de ne pas décider de ce que je veux et je souhaite être pilote de ma propre expérience, voire vivre une expérience unique, personnalisée, singulière,â?¦

Quatrième paradoxe : l'envie de vivre une aventure et des émotions qui font appel aux cinq sens mais sans prendre le moindre risque. Il s'agit donc d'une aventure sécurisée et organisée chacun faisant appel à la fois à son intelligence et à ses sens.

Dernier paradoxe et non des moindres en ces temps d'incertitudes économiques : le parallèle entre payant et gratuit, encadré et libre. « Le vacancier veut voir et vivre des instants et des choses de qualité et avoir une relation privilégiée avec son guide ou son hôte, affirme Hugues Béesau. Mais il ne veut pas avoir tout le temps la main au porte-monnaie et il entend être libre de ses mouvements ». Autant d'éléments qui impliquent d'apporter des réponses innovantes.

Le forum stéphanois prendra donc entre autre la forme d'ateliers organisés autour de ces cinq paradoxes, l'objectif étant de mettre les participants en situation de trouver des réponses à ces paradoxes. « Prenons l'exemple d'un hébergeur, poursuivent Hugues Béesau et Bruno Jan. Il doit pouvoir permettre à la fois à un groupe d'amis d'avoir des temps de partage et à chaque individu de pouvoir s'isoler. L'hébergeur doit ainsi assurer des prestations rapides et faciles qui vont enlever du stress et du temps perdu. Ce seront par exemple des prestations « tout inclus », sans que le client se sente obligé de consommer ce qu'il a payé. Mais il faut également ménager des temps lents, des temps et des lieux de farniente, de calme, de repos, de détente qui permettent de rompre avec la vitesse. Il s'agit également de donner du sens et de la valeur à l'offre avec par exemple l'été, des lieux de baignade, des animations gratuites, des activités de pleine nature et des visites commentées du patrimoine. Et ce qui fait la différence, c'est la valeur portée par chaque destination et la singularité de chacune d'entre elles. La transformation de l'offre est donc nécessaire pour relever les défis que nous posent l'évolution du tourisme, le tourisme de proximité et la concurrence. Enfin, nous évoquerons les perspectives pour demain ».

Cinq cents participants, professionnels du tourisme et de la culture, opérateurs privés ou publics, techniciens, élus et décideurs des collectivités territoriales sont attendus à Saint-Etienne, ville elle-même en pleine mutation portée par son savoir-faire en matière culturelle et par son image de capitale du design. Notons enfin que les lauréats de l'appel à projets touristiques innovants 2009 initiés par la Région Rhône-Alpes seront distingués dans le cadre de ce forum conçu en partenariat avec le groupe Communiquez et le cabinet La Belle Idée.

Programme et bulletin d'inscription en ligne : http://www.innovation-tourisme.com/

Commentaires
comments powered by Disqus