La fréquentation des centres de vacances à la loupe

Publié le 21 janvier 2010
Depuis 2009, Eurostat, Office Statistique de l'Union européenne, a sollicité ses membres pour qu'ils fournissent des statistiques concernant la fréquentation des hébergements collectifs en complément de la fréquentation des hôtels et des campings.

Malheureusement les statistiques concernant les centres de vacances ne sont pas inclus dans cette demande européenne.

Compte tenu de cette lacune et de l'importance de ce secteur d'activité sur la Région, Rhône-Alpes Tourisme a décidé, en partenariat avec l'UNAT et les huit départements rhônalpins, de mener une enquête spécifique portant sur les 600 centres de vacances implantés dans la région, l'ensemble représentant 52 000 lits.

Depuis 1993, l'INSEE Rhône-Alpes réalisait, à la demande de Rhône-Alpes Tourisme et avec la participation de l'UNAT Rhône-Alpes (Union nationale des associations de tourisme) et des huit observatoires départementaux de la région une enquête mensuelle portant sur la fréquentation des villages de vacances, auberges de jeunesse, maisons familiales et centres de vacances (principalement des établissements accueillant des enfants) durant les saisons hivernales et estivales. « à‡a marchait plutôt bien puisque 600 établissements sur les 840 présents dans la région étaient interrogés, rappelle Gérard Octroy, responsable de l'Observatoire Régional du Tourisme. Ces études nous ont ainsi permis de voir que ces établissements ont totalisé 8,5 millions de nuitées en 2008. Ces établissements représentent 12% de l'hébergement marchand en Rhône-Alpes et 6% de la fréquentation totale. Mais la donne a changé en 2009, la France ayant été sollicitée par Eurostat, l'Office Statistique de l'Union européenne, pour lui fournir des données de fréquentation pour les hébergements collectifs ».

L'opération a démarré en décembre 2009. Chaque centre dispose d'un code confidentiel pour accéder à son questionnaire individuel en ligne sur Internet avec possibilité de le remplir au jour le jour et ainsi de s'en servir de main courante ou une fois seulement en fin de mois en consolidant les données journalières.

Les données collectées concernent le nombre d'arrivées, de nuitées, le pourcentage de clientèle étrangère ainsi que la durée moyenne de séjour et le taux de remplissage de l'établissement.

Le traitement global sera ensuite assuré par Rhône-Alpes Tourisme et les résultats seront régulièrement transmis aux gestionnaires des centres de vacances et mis en ligne sur les sites internet de Rhône-Alpes Tourisme et de ses partenaires.

En complément, une réunion annuelle sera également organisée pour présenter le bilan du secteur aux acteurs du tourisme et aux élus.

« Cette enquête étant une première tant sur le fond que sur la forme, elle mettra sans doute un temps certain avant de se caler et de donner des résultats robustes et fiables mais avec le temps elle s'inscrira dans le paysage des statistique touristiques de la Région Rhône-Alpes » précise Gérard Octroy

Précisons par ailleurs, que Rhône-Alpes Tourisme est toujours associé au travail réalisé par l'INSEE sur les autres hébergements collectifs afin d'enrichir la connaissance du tourisme en Rhône-Alpes.

L'État a donc mobilisé les services de l'INSEE et notamment sa branche rhônalpine, le travail réalisé avec Rhône-Alpes Tourisme étant exemplaire. Avec cependant un bémol. Les statistiques portent désormais sur un périmètre différent englobant les auberges de jeunesse, centres internationaux de séjours, centres sportifs du type UCPA, résidences de tourisme, maisons familiales, villages de vacances et résidences hôtelières. Du nouveau donc avec en particulier l'apparition des résidences de tourisme et des résidences hôtelières dans le panel. Et une absence de taille : les centres de vacances.

« Compte tenu du poids de ces derniers et du fait que la Région a inscrit le tourisme à vocation sociale parmi les priorités du Schéma régional de développement du tourisme et des loisirs et considérant que les enfants sont la clientèle future, Rhône-Alpes Tourisme toujours en collaboration avec l'UNAT et les observatoires départementaux de la région a décidé de mener une enquête en direct sur la fréquentation des 600 centres de vacances, explique Gérard Octroy.

La méthodologie employée pour administrer et gérer cette enquête sera une première en Rhône-Alpes puisque tout le processus utilisera exclusivement l'Internet. Elle est le fruit d'une collaboration inter régionale entre Rhône-Alpes Tourisme et le Comité Régional du Tourisme Aquitaine qui dispose de compétences spécifiques en termes d'administration d'enquêtes. Notre objectif est d'obtenir 80% de taux de réponse, les informations étant fournies directement par les responsables de ces centres qui reçoivent un mail chaque mois ».

Commentaires
comments powered by Disqus