La génération Y ou milléniale chamboule le tourisme !

Publié le 04 mai 2018

Cette génération va imposer de profonds changements dans l’industrie du tourisme. Elle reformate l’offre à son image, l’adapte à ses usages, ses modes de vie et de consommation et ce, pour la première fois, à l’échelle planétaire.

Née entre 1980 et 2000 (18-38 ans), la génération Y ou Milléniale représente près de 15 millions d’individus soit 23% de la population française. Comme les Baby-boomers, la génération Milléniale est une génération pionnière qui invente. Indépendante et autonome, elle bouleverse les codes. Elle évite la hiérarchie, est collective et solidaire. C’est aujourd’hui de loin la génération qui voyage le plus.

Les Milléniales sont avides de liberté, en quête d’équilibre et de plaisir. Ils ne sont plus dans la propriété mais dans l’usage. Génération des prix dérégulés et des écrans multiples, ils sont multitâches. Ludiques, ils passent par le jeu pour s’informer et travailler. Connectés H24, ils banalisent la mobilité et sont impatients.

La génération Milléniale, nourrie au digital, bouleverse le tourisme en tant que client. Fait notable, leurs comportements tendent à s’harmoniser à l’échelle planétaire. Innovation, simplicité, instantanéité, personnalisation, plaisir, amusement, transparence, partage sont quelques-unes des lignes directrices qui guident et motivent les Milléniales qui conçoivent, organisent ou consomment l’offre touristique d’aujourd’hui et de demain. Les habitudes des milléniales en matière de voyage sont différentes de celles de leurs ainés. Ils préfèrent découvrir de nouvelles destinations à chaque séjour.

Pour les Milléniales, voyager est l’occasion de faire de nouvelles expériences et surtout de changer les habitudes de la vie de tous les jours. Consommateurs avertis, ils anticipent plus leurs recherches et réservations. Ils sont prêts à dépenser davantage pour profiter de meilleures expériences (plus d’espace pour leurs jambes en avion, cours de cuisine pendant le voyage…).

 

L’offre touristique ne répond pas forcément aux attentes de cette nouvelle génération d'usagers que ce soit dans le produit lui-même ou dans la promotion qui en est faite. Pourtant l’enjeu est de taille car en 2020, cette clientèle sera plus nombreuse que celle des baby-boomers.

 

Contacts

Guilhem PONCY
Responsable du Pôle Observation Auvergne
Auvergne - Rhône-Alpes Tourisme
Commentaires
comments powered by Disqus