La GTA redore le blason de la montagne estivale

Publié le 28 juin 2010

Depuis 2007, l'association GTA (Grande traversée des Alpes) met en œuvre une politique visant à relancer la fréquentation de la montagne l'été. Les jeunes constituent sa cible prioritaire avec différentes initiatives lancées à partir de 2008. L'objectif est de coller aux attentes de cette clientèle qui voit en la montagne un espace de liberté dont l'organisation ne doit pas être calquée sur ce qu'elle a l'habitude de voir en ville.

Aujourd'hui dirigée par par Guy Chaumereuil, un ancien journaliste de Radio France et ex-directeur général du Club Alpin Français, l'association GTA (Grande traversée des Alpes) s'impose comme l'un des acteurs majeurs de la montagne. L'un de ceux qui cherchent des solutions pour relancer sa fréquentation l'été en visant prioritairement les jeunes. « Nous sommes un outil de développement touristique au service de collectivités territoriales des Alpes françaises et nous avons pour mission de faire du tourisme itinérant une nouvelle chance pour la montagne, explique Virginie Rochette, responsable de la communication de l'association. Avec l'UCPA, nous avons ainsi constitué un comité de réflexion et d'action sur « les jeunes et la montagne », comprenant une bonne part des acteurs institutionnels, associatifs et socioprofessionnels concernés sous l'égide du Comité de massif des Alpes. Et c'est à ce titre que nous avons lancé en 2008 la Caravane de l'aventure, une expérience qui réunissait huit jeunes urbains invités à redécouvrir la montagne estivale avec une activité par jour ».

L'opération, réalisée sur la Route des Grandes Alpes, l'axe routier reliant le Léman à la Méditerranée via les grands cols alpins (un autre itinéraire, pédestre celui-ci, reliant St-Gingolph à Nice sur les 600 kilomètres de la partie française du GR5) ayant été concluante et ayant débouché sur la réalisation d'un film, la GTA a décidé de lancer une expérience assez similaire en 2009. Cette année-là , elle a organisé un concours de courts métrages pour des jeunes invités à passer au moins deux jours et une nuit sur le GR 5. « Au total, ils ont réalisé une quinzaine de films et nous avons présenté les meilleurs d'entre eux au Festival du film de montagne de Grenoble, poursuit Virginie Rochette. Et, pour poursuivre cette action en direction des jeunes, nous avons décidé de créer cette année un produit touristique baptisé Les mystères de l'Alpe testé du 1er juillet au 30 septembre dans le Briançonnais et le Queyras avant d'être étendu à d'autres territoires, dont la région de Bourg-Saint-Maurice, en 2011. Il s'agit d'une forme de chasse au trésor sur les traces d'un explorateur disparu et dont les premiers éléments ont été mis en ligne mi-mai sur un site Internet dédié ».

Pour ce troisième test, la GTA vise au moins cinquante à cent participants, l'objectif à travers cette opération étant de répondre aux attentes des jeunes telles qu'ils les ont exprimées lors d'une étude conduite par le Comité jeunes et montagne et dont les conclusions seront publiées dans un livre blanc. Celle-ci montre notamment que cette clientèle entend se libérer du tout marchand, qu'elle veut des informations et des équipements simples, accessibles et privilégie tout autant la convivialité et la découverte que l'aventure ou les expériences extrêmes. Pour elle, la montagne est un espace de liberté qui doit se situer aux antipodes de ce qu'elle rencontre quotidiennement en ville o๠tout est très compliqué. Elle veut du calme et de la sérénité. Et quand il s'agit de pratique sportive, c'est le VTT qui arrive en tête...

Pour ce troisième test, la GTA vise au moins cinquante à cent participants, l'objectif à travers cette opération étant de répondre aux attentes des jeunes telles qu'ils les ont exprimées lors d'une étude conduite par le Comité jeunes et montagne et dont les conclusions seront publiées dans un livre blanc. Celle-ci montre notamment que cette clientèle entend se libérer du tout marchand, qu'elle veut des informations et des équipements simples, accessibles et privilégie tout autant la convivialité et la découverte que l'aventure ou les expériences extrêmes. Pour elle, la montagne est un espace de liberté qui doit se situer aux antipodes de ce qu'elle rencontre quotidiennement en ville o๠tout est très compliqué. Elle veut du calme et de la sérénité. Et quand il s'agit de pratique sportive, c'est le VTT qui arrive en tête...

Consulter le site de la GTA

Consulter la page liée au Tourisme en montagne de la Direction de l'Ingénierie Rhône-Alpes Tourisme

Commentaires
comments powered by Disqus