La saison d'été a démarré sous le soleil de la Drôme

Publié le 22 mai 2012

Conduit par Jean Besson, sénateur de la Drôme et président de Rhône-Alpes Tourisme, le président du Conseil régional Rhône-Alpes a choisi ce territoire pour donner le coup d’envoi de la saison estivale 2012.

Le 15 mai, Jean-Jack Queyranne a effectué un déplacement au cœur de la Drôme provençale où il a visité plusieurs sites emblématiques du tourisme drômois tous engagés dans des démarches très innovantes.

Des “emplois non délocalisables…

Entouré de Claude Comet, conseillère déléguée au tourisme et à la montagne à la Région, de Michel Grégoire, vice-président à l’agriculture et au développement rural à la Région, de Jean Besson, sénateur de la Drôme, président de Rhône-Alpes Tourisme, et de Pierre Combes, maire de Nyons, vice-président chargé de l’agriculture et du tourisme au Conseil général de la Drôme, président de l’Agence départementale touristique de ce département, il est allé à la rencontre de nombreux acteurs et élus locaux. Fin connaisseur de ce département - il assiste régulièrement au Festival de la correspondance de Grignan -, Jean-Jack Queyranne mesure parfaitement le poids du tourisme dans l’économie régionale. En évoquant ce secteur, qui représente plus de 100 000 emplois directs, autant d’emplois indirects et 10 milliards d’euros de recettes, soit 7% du PIB rhônalpin, il met en avant le fait que ces « emplois sont non délocalisables».

“tout le bénéfice que les secteurs agricole et viticole peuvent retirer du tourisme”

A Dieulefit, où il a démarré sa visite, il a rappelé que ce territoire avait bénéficié « d’un Contrat de tourisme adapté ». Dans la même commune, il a découvert le dernier né des sites Huttopia, des campings nature développés par un ancien collaborateur d’ERAI. En se rendant ensuite à Nyons et à Roussas, il a pu constater tout le bénéfice que les secteurs agricole et viticole peuvent retirer du tourisme. Protégées par plusieurs AOC (Appellations d’Origine Contrôlée), ces filières valorisent de manière remarquable leurs différentes productions (fruitières, fromagères, viticoles, plantes aromatiques). A ce propos, Jean-Jack Queyranne a annoncé aux viticulteurs de l’appellation Grignan-Les Adhémars (ex-côteaux du Tricastin) qu’ils bénéficieraient prochainement d’un PIDA (Programme Intégré de Développement Agricole). « L’aide de la région sera de 350 000 €, soit 25%du total». Ce périple s’est achevé par la découverte d’un Bistrot de pays à La Garde-Adhémar. L’occasion pour Jean-Jack Queyranne de parler de la beauté de certains sites historiques, comme la chapelle du Val des Nymphes, qu’il a découverte lorsqu’il était étudiant. De quoi réjouir Jean Besson, dont la passion pour son département - dont il connaît les moindres recoins - ne peut souffrir la moindre contestation. Pour lui, La Garde-Adhémar est tout simplement « le plus beau village de France ». Une appréciation qui colle aussi parfaitement à la Drôme.

 

Les étapes de cette journée

  • Dieulefit Accueilli par Christine Priotto maire de la ville, Jean-Jack Queyranne a successivement visité deux sites :
    • le Domaine des Grands Prés, un camping qui propose des hébergements innovants,
    • le site Huttopia. Inauguré en juillet 2011, ce dernier est implanté sur 19 hectares et compte 143 emplacements, dont 20 cabanes et 14 cahutes. En 2011, il a réalisé 10 000 nuitées et vise à moyen terme 45 000 nuitées. Huttopia prévoit d’autres ouvertures dans le sud de l’Ardèche et étudie des pistes en Tarentaise. Le groupe, basé à Saint-Genis-les-Ollières (Rhône) a réalisé un chiffre d’affaires consolidé de 22 millions en 2011 et vise 27 millions cette année.
  • Nyons Trois étapes dans la commune de Pierre Combes.
    • « Une autre maison », hôtel de charme implanté au cœur de la ville
    • le Domaine Rocheville, propriété de la même famille depuis quatre générations, qui produit sur 25 hectares des olives, cerises et abricots
    • la distillerie Bleu Provence, l’un des principaux producteurs d’huiles essentielles de la Drôme provençale.
  • Roussas Visite du Domaine de Grangeneuve, propriété d’Henri Bour, par ailleurs président de l’appellation Grignan-Les Adhémar. Celle-ci fédère 250 producteurs. 15% des vignes sont en bio - rappelons que la Drôme est le premier département bio de France -, et Henri Bour est un partisan convaincu de l’œnotourisme. Pour lui, « le binôme viticulture tourisme est le binôme gagnant ».
  • La Garde-Adhémar Découverte de l’un des plus beaux villages de France et de la démarche des Bistrots de pays, portée par la Chambre de commerce et d’industrie de la Drôme. L’Absinthe est, avec une épicerie, le seul commerce du vieux village. Un lieu de vie incontournable qui contribue à son animation tout au long de l’année.

  Consulter la galerie photos des professionnels qui ont accueilli la délégation : [gallery link="file"]   Les chiffres clés de la Drôme :

  • 145 000 lits touristiques, dont 65 000 dans la Drôme provençale.
  • 5 650 emplois permanents et autant d’emplois saisonniers.
  • Plus de 300 millions d’euros de chiffre d’affaires, dont 200 pour la clientèle française.
  • Plus de 8 millions de nuitées en 2011 avec une progression de 2% par rapport à 2010.

La Drôme compte sur son territoire le Parc naturel régional du Vercors. Et celui la création de celui est Baronnies provençales est annoncée. Pour Pierre Combes, président de l’ADT, le succès de la destination se résume en trois thématiques : « Nature, sports outdoor et diversité agricole ».

Commentaires
comments powered by Disqus