La saison d'hiver 2012 s'annonce incertaine

Publié le 16 décembre 2011

Les chutes de neige tardives qui ont privé de nombreuses stations de la présence des clientèles espagnoles début décembre, le calendrier des vacances françaises de fin d’année peu favorable, le climat anxiogène engendré par la crise de la dette font que la visibilité pour cette saison d’hiver est plutôt médiocre.

Ski a La Clusaz - Crédit photo © RA Tourisme - P Lebeau Il n’en reste pas moins que 65% des professionnels Rhônalpins sont plutôt confiants sur son futur déroulement. On notera cependant que ce niveau de confiance est à la baisse par rapport à la saison d’hiver dernier (-6 points). C’est en milieu urbain que les professionnels sont les plus optimistes (74%) alors qu’à la montagne (le niveau de confiance atteint seulement 64%, soit 10 points de moins que lors du lancement de la saison d’hiver 2011). Dans l’immédiat, à l’approche des Fêtes de fin d’année, et malgré l’arrivée de la neige qui permettra certainement l’ouverture de l’ensemble des domaines skiables, les professionnels sont plutôt circonspects. Seuls 55% sont confiants sur l’ensemble de la région et 57% sur la zone Montagne de Rhône-Alpes. Là encore, le recul par rapport à la saison d’hiver précédente est de 10 points. Noël et le jour de l’an se positionnent le dimanche ce qui est le jour le plus défavorable pour l’organisation des séjours.   Le niveau des réservations pour cette période des fêtes reste cependant correct au final, mais il est très différencié selon le type de clientèle de l’espace retenu : - Les clientèles françaises alimentent ce sentiment : 63% de bonnes réservations déclarées sur cette cible (-3 points par rapport à 2011). La montagne fait un petit peu mieux (64%) alors que dans le département de la Loire 57% des professionnels annoncent un bon niveau de réservation. - Le  niveau de réservation des clientèles étrangères sur l’ensemble de la région est en retrait par rapport aux clientèles françaises : 45%. Les professionnels de la montagne sont plus sereins. Avec un niveau de fréquentation qui atteint les 50% ils enregistrent un léger mieux que l’année dernière (+ 2 points). Dans la dynamique de l’hiver 2011, les clientèles Belges et Allemandes sont attendues en plus grand nombre en janvier.   Pour doper leurs fréquentations, les professionnels diversifient leurs offres. En montagne, l’eau est de plus en plus présente (spa, piscine, voir complexe nautique) et les manifestations gratuites notamment les compétitions de ski, traditionnelles et plus fun sont mieux valorisée auprès du grand public.  

 

Commentaires
comments powered by Disqus