Le Mémento 2011 du tourisme en Rhône-Alpes est sorti

Publié le 25 octobre 2010

La 9ème édition du Mémento du Tourisme réalisée par l'Observatoire Régional vient de sortir. C'est à ce jour, la plus complète, 180 pages synthétisant l'ensemble des données statistiques du tourisme disponibles en région. Ce mémento est également en ligne sur le site pro.

Attendue par l'ensemble des professionnels et institutionnels du tourisme, le Mémento 2011 du tourisme en Rhône-Alpes est sorti. Réalisé par L'Observatoire régional du tourisme Rhône-Alpes, ce document est la bible du tourisme rhônalpin puisqu'il permet de mesurer de manière concrète le poids de ce secteur dans l'économie régionale. « Il s'agit d'un document de référence pour les acteurs privés et publics puisqu'il contient l'essentiel des chiffres du tourisme rhônalpin, précise Christelle Lepoutre, chargée d'études à l'Observatoire. Il s'agit du plus gros Mémento jamais réalisé puisqu'il fait 180 pages au lieu de 124 pour l'édition 2008. C'est le plus complet et l'un des plus actualisés en terme de données puisqu'il résume deux ans d'études. Ce Mémento est tiré à 2 000 exemplaires et est également mis en ligne sur notre site pro ».

Dans l'introduction, qui précède une dizaine de chapitres, l'ORT rappelle que Rhône-Alpes est la deuxième région française après PACA choisie en tant que destination par les touristes français. Elle représente 9% des nuitées (10,6% pour PACA) et est numéro un pour l'hiver, l'espace montagne toutes saisons confondues et le tourisme rural.

Le premier chapitre, conçu avec le Bureau d'études François Marchand, traite des flux et rappelle que Rhône-Alpes a totalisé 151 millions de nuitées en 2009, alors que le second, réalisé avec l'aide de TNS Sofres se penche sur l'évolution et les caractéristiques de la clientèle hexagonale. Rhône-Alpes est la région la plus attractive en nombre de séjours, 18,5% des Français y étant venus au moins une fois en 2009 ! Il s'agit majoritairement de la classe d'âge des 25-49 ans et plutôt de CSP + domiciliés en zones urbaines. 28% des nuitées sont à mettre à l'actif des Franciliens, 23% des Rhônalpins et 8% des habitants de PACA.

Le chapitre suivant présente les principaux indicateurs économiques avec notamment 100 000 emplois directs pour le tourisme, les investissements (1,14 milliard d'euros), Rhône-Alpes se classant en tête sur ce plan, et le poids des sports d'hiver avec 39,8 millions de journées/skieurs en 2009-2010 et 874 millions d'euros de recettes pour les exploitants de domaines skiables, soit 76% du chiffre d'affaires consolidé pour la France !

Dans le chapitre 4, c'est l'hébergement qui est passé à la loupe avec pour la première fois la prise en compte des résidences de tourisme. Rhône-Alpes compte 746 000 lits marchands classés et 1,9 million de lits en résidences secondaires. En collaboration avec Atout France et l'INSEE, l'ORT s'intéresse à la place de la France dans les destinations choisies par les touristes étrangers, au profil et au comportement de ces derniers et à l'évolution de leur fréquentation dans les hôtels et les campings depuis dix ans.

Le dossier suivant traite des 190 sites payants en Rhône-Alpes qui reçoivent plus de 10 000 visiteurs par an. Ce hit-parade fait apparaître à la première place le chemin de fer du Montenvers avec 814 500 clients. Il est suivi de deux autres sites chamoniards avec l'aiguille du Midi (798 800) et le Brévent (556 800). Viennent ensuite le musée des Beaux-arts de Lyon (294 600 soit plus 18%), la Ferme aux crocodiles (289 700), le téléphérique de la Bastille à Grenoble (288 600), le Parc des oiseaux (285 000 soit plus 20%) et le Safari de Peaugres (251 000).

Le dossier suivant traite des 190 sites payants en Rhône-Alpes qui reçoivent plus de 10 000 visiteurs par an. Ce hit-parade fait apparaître à la première place le chemin de fer du Montenvers avec 814 500 clients. Il est suivi de deux autres sites chamoniards avec l'aiguille du Midi (798 800) et le Brévent (556 800). Viennent ensuite le musée des Beaux-arts de Lyon (294 600 soit plus 18%), la Ferme aux crocodiles (289 700), le téléphérique de la Bastille à Grenoble (288 600), le Parc des oiseaux (285 000 soit plus 20%) et le Safari de Peaugres (251 000).

Une autre nouveauté apparaît dans ce Mémento avec le poids du tourisme d'affaires. Celui-ci représente 7,1 millions de nuitées pour la clientèle française (6,3% des nuitées en Rhône-Alpes) et 9,5% des nuitées totales du tourisme d'affaires en France. Tous les autres secteurs majeurs (thermalisme, restauration, tourisme fluvial, tourisme adapté, remise en forme, etc.) sont passés en revue dans ce chapitre.

Pour sa part, le septième examine la fréquentation par espace géographique et par saison. Il définit également le profil type et le comportement des vacanciers, le tout étant complété par une étude de 80 pages consacrée au suivi de la demande touristique française. Enfin, le chapitre 8 se penche sur le comportement émissif des rhônalpins qui réalisent 10% des nuitées des citoyens français en dehors de l'Hexagone. Ils se classent loin derrière les Franciliens (29%). Les Rhônalpins sont 86% à choisir la France pour leurs vacances et 23% à ne pas sortir des frontières de leur région. 14% se rendent en PACA, 10% dans le Languedoc-Roussillon et 5% à Paris. Quant à ceux qui se rendent à l'étranger, ils sont 60% à choisir une destination européenne, 15% un pays africain et autant à se rendre sur le continent américain.

Pour terminer, le Mémento du tourisme récapitule de nombreuses adresses indispensables. Il s'agit donc, répétons-le, d'un document très utile et à conserver en attendant la publication de la dixième édition !

Consulter le Mémento

Commentaires
comments powered by Disqus