Les lauréats des Trophées innovation et tourisme 2008

Publié le 22 octobre 2010

Alors que la seconde édition des Trophées de l'innovation de Rhône-Alpes Tourisme est prévue le 29 novembre, il nous est apparu intéressant de faire le point sur l'activité des lauréats de la première édition organisée en 2008. Ils étaient au nombre de six et leur activité a généralement connu un joli développement. Les responsables de ces sites reconnaissent que la remise d'un tel trophée leur a permis d'acquérir une plus grande notoriété et leur a ouvert de nouvelles portes.

En novembre 2008, le siège de la Région Rhône-Alpes avait accueilli la première édition des Trophées innovation et tourisme organisée par Rhône-Alpes Tourisme. Deux ans après, alors que la seconde édition est prévue le 29 novembre, les six lauréats distingués en 2008 ont vu leur activité croître. Et les gestionnaires de ces sites s'accordent à reconnaître qu'ils ont pu acquérir une plus grande notoriété grâce à cette distinction.

Damien Girardier, président du directoire du Jardin des cimes à Passy (74), lauréat du trophée du jury « Toutes catégories confondues » : « « Notre jardin se situe au plateau d'Assy et il a été monté par une coopérative reconnue par l'État en tant qu'entreprise d'insertion. Nous voulions également contribuer à la revitalisation du plateau. En 2008, année de l'ouverture, nous avions reçus 7 000 visiteurs. Cette année, on sera à 15 000, dont 4 000 scolaires qui viennent dans le cadre de nos sessions pédagogiques. Et nous visons 20 000 à 25 000 entrées pour atteindre l'équilibre. Le jardin couvre une superficie de 2,5 hectares et emploie sept personnes. Il sert de vitrine à notre entreprise d'insertion spécialisée dans le paysagisme, la maçonnerie traditionnelle et les travaux en montagne. Le jardin nous amène des clients et nous permet d'ancrer de la qualité dans l'insertion en nous tirant vers le haut. En 2010, 2011 et 2012, nous mettons en place un cycle sur le design de jardin en partenariat avec la Cité du design de Saint-Étienne et, l'an prochain, nous devrions créer un parcours sensitif pour les enfants. Aujourd'hui, nous touchons beaucoup de locaux mais peu de touristes. Notre objectif est donc de mieux nous faire connaître. En 2008, il est clair que notre trophée nous a apporté une assise importante et plus de légitimité pour communiquer. Grâce à lui, nous avons également bénéficié d'articles de presse en particulier dans TGV Magazine ».

Houari Belmostefa, cogérant des Amanins à La Roche-sur-Grane (26), lauréat du trophée dans la catégorie « Développement durable et écotourisme » : « Les Amanins est un lieu de découverte de l'agro-écologie unique en Europe. Nous sommes implantés sur un domaine de 55 hectares qui abrite notamment une ferme du XIXe siècle, 1 hectare de cultures maraîchères, 17 de cultures céréalières et fourragères avec des pâturages, 1 hectare de vergers, une forêt pour le bois de chauffage et plusieurs corps de bâtiments qui abritent une cuisine collective, une bergerie pour brebis et chèvres, une école primaire, de l'hébergement dans des cabanes en bois ou en dur et, depuis cette année, une salle de conférences de 200 m2 destinée à l'accueil de séminaires. Nous organisons à intervalles réguliers des stages de formation autour de l'éco et l'autoconstruction, de l'écologie et de la pédagogie coopérative. En 2010, le nombre de personnes accueillies en séjours en pension complète et lors de journées de découverte a respectivement progressé de 20% et 30%. Nous avons également organisé une journée portes ouvertes sur le thème Écologie et coopération au cours de laquelle nous avons reçu 1 200 visiteurs ! Le trophée de Rhône-Alpes Tourisme nous a mis le pied à l'étrier car ce soutien, comme celui de Drôme Tourisme, a été perçu comme un signe de reconnaissance, Rhône-Alpes étant reconnue en tant que région de l'innovation et la Drôme en tant que premier département bio de France. C'est incontestablement un plus pour nous surtout lorsqu'on participe à des salons comme Villexpo à Bordeaux, Marjolaine à Paris ou Primevère à Lyon. Nous continuons à aller de l'avant que ce soit pour l'accueil de classes vertes ou de séminaires avec une demande intéressante pour ces derniers. Notre objectif est d'atteindre l'équilibre en 2011 ».

Véronique Guillot, chargée de mission tourisme à Cap 3B, le Syndicat mixte du bassin de Bourg-en-Bresse (01) lauréat du trophée dans la catégorie « Les nouvelles découvertes » : « Nous avons été récompensés pour Les aventures jeux de Fifrelin, une animation interactive et culturelle pour les enfants et les familles qui vise à valoriser le patrimoine local de manière originale. Avec la société Tam's Consultants, nous avons lancé ce concept en 2008 avec quatre jeux et nous en avons un cinquième aujourd'hui alors qu'un sixième sera proposé en 2011. C'est un produit qui se porte et se consomme bien plus de 20 000 personnes ayant joué depuis sa création. Ces jeux sont plutôt destinés aux habitants du secteur dans le cadre de leurs loisirs de proximité et ils ont représenté 40% des 20 000 joueurs. Les 60% restants se répartissent de manière égale entre les excursionnistes provenant des départements limitrophes, les touristes en séjour et les habitants de l'Ain vivant en dehors du périmètre du syndicat mixte. Le trophée qui nous a été remis par Rhône-Alpes Tourisme est un signe de reconnaissance pour les acteurs qui ont travaillé et continuent à travailler sur ce dossier. Et le stand qui nous avait été offert au salon Mahana nous a aidé à nous faire connaître de la clientèle lyonnaise. à?a a été un bon vecteur de communication et ça nous a donné envie de développer d'autres produits autour de ces jeux avec, par exemple, des goûters dans des fermes auberges ou chez un maître pâtissier... »

Marine Raymond, cofondatrice avec Anne Gehin des Fées des alpages, un concept de conciergerie d'entreprise adapté au tourisme implanté à Lans-en-Vercors (38) lauréat dans la catégorie « Les nouvelles approches des clientèles et nouveaux services » : « Nous sommes une société de services destinés aux vacanciers et aux hébergeurs. Nous leur apportons une aide logistique, on les aide à organiser leur séjour, nous remplissons leur frigo, on loue le matériel pour les enfants, on réserve les cours de ski, des places en crèche, etc. Nous couvrons le secteur du Vercors nord, c'est-à -dire Autrans, Corrençon, Lans, Méaudre et Villard-de-Lans. Notre société a vu le jour en juin 2007 et notre activité s'est développée de manière régulière puisqu'on travaille de plus en plus avec les hébergeurs et notamment les propriétaires de gîtes qu'on remplace lorsqu'ils sont absents. Ce qui marche le mieux, c'est incontestablement le service aux hébergeurs et nous sommes sollicitées pour exporter le concept dans d'autres stations iséroises et en Normandie. Pour diversifier notre activité en dehors de la haute saison, nous nous spécialisons également dans la formation au relookage des gîtes et la traduction des documents d'accueil des hébergeurs. Le trophée qui nous a été remis par Rhône-Alpes Tourisme nous a confortées dans notre manière de voir les choses et nous a boostées du fait que nous avons ainsi été reconnues par la Région. Il nous a permis d'acquérir rapidement une plus grande notoriété et c'est sans doute pour cela que nous avons été invitées à témoigner lors de la 20e Université d'été du tourisme rural ».

Pierre Nicolas, créateur de l'I-Way, un centre de simulation de course automobile unique au monde basé à Lyon (69) lauréat dans la catégorie « Les nouvelles offres » : « Le I-Way a ouvert le 9 juin 2008. Il regroupe six simulateurs de F1, six de rallye et six de prototypes et d'endurance, quatre salles de conférences de 40 à 150 places, un bar restaurant de cent places et un spa de 250 m2. Fin 2009 nous avions atteint le volume d'affaires prévu en 2011 et, la fin septembre 2010, notre activité était en progression de 26,4% par rapport à 2009. Notre activité est structurée autour de deux types de clientèle : le grand public, surtout présent le week-end, et les entreprises qui utilisent le lieu pour leurs événementiels. En 2009, nous avons ainsi accueilli plus de 980 événements d'entreprises. Et, en 2010, on dépassera les 1 200 ! C'est là -dessus que se fait la croissance alors que nous avions misé sur 600 événements dans notre prévisionnel. Ces événements sont majoritairement des soirées clients suivies des incentives et des séminaires. La clientèle est à 65% rhônalpine et 35% nationale, PACA devançant l'à?le-de-France. Notre retour sur investissement se fera en cinq ans et nous envisageons de nous implanter ailleurs, sans doute à Paris à l'horizon 2013-2014, car nous sommes sollicités par des investisseurs que nous pourrions accompagner. Le trophée que nous avons reçu il y a deux est arrivé à un moment o๠il y avait beaucoup de communication autour de nous. Il nous a permis de lancer la machine et nous a donné un temps de parole devant les personnes présentes à la cérémonie organisée à la Région. Ces personnes ont parlé de nous autour d'elles et, comme 45% de nos clients viennent par le bouche à oreille, ça a été un plus évident. Idem d'ailleurs pour notre présence à Mahana qui a permis aux Lyonnais de nous découvrir ».

Didier Josephe, directeur de l'office de tourisme des Houches-Servoz (74), lauréat du prix spécial du jury pour l'implantation d'une Maison des Houches à Krasnaya-Polyana, l'un des sites des JO d'hiver de Sotchi : « Jusqu'au printemps 2010, nous avons eu une chargée de mission sur place qui s'occupait de l'animation d'un projet de coopération avec l'office de tourisme de Krasnaya-Polyana, la station dans laquelle se dérouleront les épreuves de neige (ski alpin, fond, snowboard, luge, etc.) des JO de 2014. Krasnaya se trouve à 70 kilomètres de Sotchi. C'est le nom du village et de la vallée qui compte quatre stations : Gornaya Karusel, Alpika qui est la plus ancienne, Laura et Roza Khutor. Elles se situent dans un rayon de 8 kilomètres. L'altitude la plus basse est à 600 mètres et la plus haute à 2 400 mètres. La Maison des Houches, située dans les mêmes murs que l'office de tourisme local, rouvrira pour la prochaine saison d'hiver avec des techniciennes russes. Elle sert de vitrine aux Houches et à la vallée de Chamonix. Elle appuie notre stratégie de promotion sur le marché russe et permet d'établir des relations durables entre le massif de l'Aibga et la vallée de Chamonix. Nos partenaires russes sont demandeurs de formation aux métiers du tourisme et à l'aménagement de la montagne. Nous travaillons ainsi avec l'université de Sotchi et on accueille régulièrement des étudiants russes en Haute-savoie. Nous sommes également impliqués dans la formation de cadres du tourisme et cette présence nous a permis d'être référencés par la plupart des grands tours-opérateurs russes. Aujourd'hui, les Russes se classe au quatrième ou au cinquième rang de nos clientèles étrangères. Grâce au trophée 2008, nous avons acquis une légitimité supplémentaire auprès de l'Agence fédérale du tourisme russe qui est l'autorité de tutelle. Sans son appui, on ne peut rien faire en Russie. Cette distinction a aussi attiré l'attention de nos partenaires sur le travail réalisé là -bas ».

Commentaires
comments powered by Disqus