Les Rhodaniens cible prioritaire pour Rhône Tourisme

Publié le 27 juillet 2010

Le 6 mai, Frédéric Miguet, président de Rhône Tourisme, a présenté la nouvelle politique de communication de cette structure. Cette politique vise désormais à faire de la clientèle rhodanienne une cible prioritaire, l'objectif étant de l'aider à découvrir et à consommer l'offre touristique du département. Le tout passe par la mise en ligne de nouveaux sites en complément de http://www.rhonetourisme.com/.

Le 6 mai, Frédéric Miguet, conseiller général du Rhône délégué au tourisme, président de Rhône Tourisme, et Catherine Infante, directrice de ce CDT, ont présenté la nouvelle politique de communication de cette structure. Celle-ci vise désormais en priorité la clientèle rhodanienne, Rhône Tourisme s'inscrivant dans une tendance actuelle qui veut qu'on incite les vacanciers et les adeptes de loisirs de fin de semaine à consommer local.

Dans le cadre de ce repositionnement de sa mission, Rhône Tourisme s'investira donc nettement moins que par le passé dans la promotion en dehors de son fief. « Notre nouveau positionnement stipule clairement que les Rhodaniens sont notre cible prioritaire, explique Catherine Infante. Lyon et le Beaujolais sont les deux portes d'entrée dans notre département et ce sont ces deux noms qui nous permettent de capter la clientèle nationale et internationale grâce au travail réalisé par Rhône-Alpes Tourisme, l'office de tourisme de Lyon et Destination Beaujolais. Pour notre part, nous devons faire mieux connaître l'offre touristique du département à ses habitants. Les aider à la vivre et à la consommer. Et faire en sorte qu'ils la partagent et la fassent découvrir lorsqu'ils reçoivent des amis ».

Pour mener à bien cette tâche, Rhône Tourisme s'est donc appuyé sur l'agence de communication DDB pour élaborer les principaux axes de sa politique de communication. Celle-ci passe notamment par la mise en place de nouveaux sites Internet complémentaires de http://www.rhonetourisme.com/. « Cette campagne dure jusqu'en septembre et inclut également de l'affichage et des messages radio, détaille Catherine Infante. Côté Internet, nous avons mis en ligne le site http://www.demandezleprogramme.fr/ qui propose chaque jour quatre activités de loisir dans le département. Et, début septembre, un second site, http://www.inventezleprogramme.fr/ , viendra compléter le dispositif. Il aura pour but de solliciter les internautes en leur proposant de présenter leurs idées de sorties et de loisir dans le Rhône. Ils auront 69 jours pour les transmettre et nous sélectionnerons les plus intéressantes. Dans la foulée, au cours de l'hiver 2010-2011, un autre site, http://www.mercipourleprogramme.fr/ remerciera les contributeurs avec un focus sur les dix meilleures idées qui seront intégrées sur http://www.demandezleprogramme.fr/ au printemps prochain ».

Pour mener à bien cette tâche, Rhône Tourisme s'est donc appuyé sur l'agence de communication DDB pour élaborer les principaux axes de sa politique de communication. Celle-ci passe notamment par la mise en place de nouveaux sites Internet complémentaires de http://www.rhonetourisme.com/. « Cette campagne dure jusqu'en septembre et inclut également de l'affichage et des messages radio, détaille Catherine Infante. Côté Internet, nous avons mis en ligne le site http://www.demandezleprogramme.fr/ qui propose chaque jour quatre activités de loisir dans le département. Et, début septembre, un second site, http://www.inventezleprogramme.fr/ , viendra compléter le dispositif. Il aura pour but de solliciter les internautes en leur proposant de présenter leurs idées de sorties et de loisir dans le Rhône. Ils auront 69 jours pour les transmettre et nous sélectionnerons les plus intéressantes. Dans la foulée, au cours de l'hiver 2010-2011, un autre site, http://www.mercipourleprogramme.fr/ remerciera les contributeurs avec un focus sur les dix meilleures idées qui seront intégrées sur http://www.demandezleprogramme.fr/ au printemps prochain ».

Cette campagne de communication a représenté un investissement de 200 000 €, dont la moitié pour l'affichage et la partie Internet. Les premiers retours montrent que ce repositionnement est plébiscité par les Rhodaniens souvent surpris de découvrir qu'ils ont près de chez eux ce qu'ils allaient souvent chercher très loin. Notons par ailleurs, la présence d'autres outils de communication plus traditionnels avec une carte touristique et un guide des loisirs tiré à 25 000 exemplaires. Celui-ci est distribué dans les seize offices de tourisme ou points d'information touristique du département, dans les principaux sites, des hôtels et les Maisons du Rhône.

Commentaires
comments powered by Disqus