Les Stations Vertes engagées dans une démarche Prospective 2030

Publié le 19 décembre 2012

Le 13ème Congrès des Stations Vertes, qui s’est déroulé à Avallon cet automne, a été l’occasion de présenter les résultats opérationnels de la démarche « Prospective 2030 », conduite par La Fédération, en lien avec VetAgrosup et Rhône-Alpes Tourisme. Philippe Bernez, Directeur de la Fédération, revient sur la démarche et sur les travaux à conduire sur 2013 pour favoriser la mise en œuvre des préconisations, certains en lien étroit avec Rhône-Alpes Tourisme.

Quelles sont les principaux enseignements de la démarche prospective que vous avez initiée en 2012 pour le devenir du label « stations vertes »? Je voudrais tout d’abord souligner l’important travail conduit et l’apport constant et substantiel de Rhône-Alpes Tourisme dans cette démarche de prospective très innovante. L’enjeu pour demain, c’est, pour les Stations Vertes, de rester « la référence campagne » et même « la référence nature à la campagne ». Pour cela, nous devons travailler sur plusieurs registres.

Positionnement : Pour que les Stations Vertes restent singulières et repérées, la première idée est de reprendre à nouveau, et y compris avec des critères mieux adaptés à la nouvelle donne de l’organisation touristique (la demande, les prestataires, etc.), un certain nombre d’aspects d’évaluation de nos grilles, avec un positionnement volontariste sur le développement durable et plus spécifiquement l’écotourisme.

Organisation : En interne, le travail actuel réalisé par la fédération est de qualité et nous devons optimiser encore l’animation de réseau. En externe, nous devons retisser des liens avec les différents techniciens et personnels des OTSI afin de faire valoir auprès d’eux ce qu’est une Station Verte et ce, autour du nouveau positionnement et au moyen de guides méthodologiques et de supports de communication simples et adaptés qui mettent en lumière nos produits spécifiques et différenciants. Le transfert de la compétence tourisme aux communautés de communes nous incite également à ces rapprochements.

Communication : Les régions de l’espace rural français sont considérées comme un trésor pour le tourisme de demain. Dans les campagnes, on est aujourd’hui dans la meilleure configuration possible pour envisager un tourisme durable qui corresponde aux attentes des clientèles. Aussi la communication institutionnelle est-elle très importante.    

Le positionnement « écotourisme » qui prolonge naturellement la proclamation originelle des stations vertes, doit se décliner de manière formelle. Comment comptez-vous procéder ?

Dans la définition officielle du tourisme durable par l’Observatoire Mondial du Tourisme, on insiste sur le développement de l’activité touristique qui respecte les ressources naturelles, culturelles et sociales, autrement dit le terreau sur lequel se développe le tourisme et qui assure des retombées économiques et l’épanouissement des populations des territoires d’accueil. N’est-ce-pas exactement la proclamation des Stations Vertes à l’origine ? Le développement durable et le tourisme durable sont des principes d’intervention. C’est une forme de développement qui contribue au bien-être des communautés locales et encourage leur participation. Il s’appuie enfin sur la protection du patrimoine naturel et culturel ainsi que du cadre de vie. La charte originelle des Stations Vertes se situe bien, en filigrane, sur ces dimensions-là. Un groupe technique a été constitué (administrateurs et salariés) à l'issue du Congrès 2012 qui est chargé de rédiger un projet de "Référentiel Station Verte". Ce référentiel prend en compte la dimension "écotourisme" et vise à renforcer le contrôle qualité au sein du réseau. Il s’appuie sur les principes des référentiels « objets écotouristiques » mis en place par Rhône-Alpes tourisme, référentiels qui, par ailleurs, le complètent.    

 

En conséquence, quels sont les grands rendez-vous des stations vertes en 2013 ?

Dans un premier temps, pour 2013, avec l'appui de Rhône Alpes Tourisme (Trajectoires tourisme), un cycle de formation "écotourisme" sera mis en place en 2013 pour permettre notamment au groupe technique de finaliser le projet de référentiel et aux stations vertes de s’engager prioritairement sur le positionnement de destination écotouristique.

Une phase d'expérimentation est programmée sur le terrain, sur un panel représentant 15% du réseau et un bilan sera dressé afin de finaliser le référentiel.   Le Conseil d'administration validera les différentes étapes du processus.

L’Assemblée Générale organisée dans le cadre du Congrès Stations Vertes 2013 (9 au 11 octobre à Bagnoles de l'Orne) entendra un compte rendu complet et circonstancié sur : - Le bilan de l'expérimentation menée avec les stations pilotes - Le Référentiel et de la Charte rénovée - Le Schéma directeur pour la période 2014 - 2017 Ce congrès marquera le nouveau positionnement des Stations Vertes et des Villages de neige  

http://www.stationverte.com/

Contact : Philippe Bernez - direction@stationverte.com

Contacts

Hugues Beesau
Directeur Pôle Ingénierie Stratégie Prospective
Auvergne-Rhône-Alpes Tourisme
Commentaires
comments powered by Disqus