Marie-Christine Tardy, Vice-Présidente de Rhône-Alpes Tourisme en charge de la professionnalisation et des formations

Publié le 21 novembre 2011

Conseillère régionale depuis 1998 et maire de Meylan (Isère) depuis 2001 - elle était auparavant adjointe au maire -, Marie-Christine Tardy est vice-présidente de Rhône-Alpes Tourisme en charge en charge de la professionnalisation et de la formation. À ce titre, elle présente le rôle que Rhône-Alpes Tourisme va être appelé à jouer l’évolution des compétences et des métiers à partir de 2012.

Rhône-Alpes Tourisme voit le champ de ses compétences élargi en prenant désormais en charge l’évolution des compétences et des métiers dans le tourisme. Pourquoi cette nouvelle orientation ? « Le monde économique connaît de vrais bouleversements et ses acteurs doivent se remettre en cause régulièrement pour faire évoluer leur métier, revisiter leur offre commerciale, dynamiser leur développement et pour réaliser des aménagements durables. Tout cela impacte les emplois des différentes filières et ça vaut bien entendu pour le tourisme. En 2011, nous avons donc cherché à voir comment Rhône-Alpes Tourisme pouvait agir afin d’aider les acteurs du tourisme rhônalpin sur le plan de l’évolution des compétences et des métiers, notamment via la formation. Notre tourisme se situe sur un marché très concurrentiel, cette concurrence étant française et internationale. En Rhône-Alpes, le tourisme représente 6% des emplois directs, soit 110 000 emplois. Ceci sans compter les emplois indirects. Notre réflexion a donc débouché sur la réalisation d’un diagnostic en partenariat avec les acteurs, l’objectif étant de déterminer les actions à réaliser à partir de 2012 ».  

Comme vous venez de le rappeler, on connaît le poids du tourisme dans l’économie rhônalpine. Cette nouvelle orientation vous apparaît-elle indispensable pour que notre région maintienne ses parts de marché ?

« La particularité de Rhône-Alpes est que son offre est très diverse et qu’elle couvre les quatre saisons. Il y a bien sûr les sports d’hiver. Mais aussi le tourisme urbain, le bien-être, l’écotourisme, le tourisme vert, le thermalisme, l’œnotourisme, le tourisme gastronomique, etc. Cette diversité appelle des métiers différents dans chacune de ces thématiques. Et toutes ces filières sont en concurrence avec d’autres régions et d’autres pays. Nous devons également faire en sorte que le tourisme soit accessible à tous. Cela implique une analyse avec un focus sur nos différents territoires afin de trouver les actions adaptées à chacun d’entre eux. Dans cette logique, l’évolution des compétences des acteurs est indispensable pour qu’ils remettent leur “ disque dur ” à jour ».  

Quelles sont les actions qui vont être développées en 2012 ?

«  Le dispositif comporte trois volets. Le premier est prospectif. Il vise à mener une réflexion sur les grands enjeux dans les métiers du tourisme, en lien étroit avec la Région et les partenaires sociaux pour décider ensuite la nature des actions à conduire pour agir durablement sur les métiers. Il a été notamment décidé d’organiser une journée de partage et de connaissance des métiers avec le PRAO (Pôle Rhône-Alpes pour l’Orientation) dans le but de présenter aux professionnels de l’orientation, de la formation et de l’emploi les métiers du tourisme en région. Cette journée se déroulera à deux reprises dans le courant de l’année 2012. Le second volet porte sur les ressources. Rhône-Alpes Tourisme se propose d’être un lieu de ressources des professionnels en matière de dispositifs liés à la formation professionnelle continue. Je pense par exemple que les contrats de professionnalisation ne sont pas suffisamment mis en œuvre et nous devons en conséquence expliquer qu’il existe des outils pour financer ces formations qui sont d’une durée variable en fonction des besoins. Rhône-Alpes Tourisme sera donc un lieu de ressources pour l’information notamment destinée aux petits opérateurs nombreux dans le tourisme. Ils ont besoin d’une information rapide, claire et efficace. Et ce sont ces acteurs là que nous devons en particulier aider. Ce chantier sera à mener avec les professionnels de la formation tels que le PRAO et les OPCA. Le troisième volet porte sur la formation. Comme je l’ai précisé, nous avons travaillé avec l’ensemble des acteurs pour  lancer ces actions de formation à partir du mois de mars.».  

Justement, s’agissant de l’offre de formation, comment se présente-t-elle ?

« On a défini une trentaine d’actions de formation autour de six thèmes traitant de la stratégie et des enjeux afin de répondre à un besoin de montée en compétence. Pour les thèmes, il s’agit, dans l’ordre, de travailler les clientèles stratégiques ; de s’approprier les nouveaux media ; d’inscrire son activité dans une démarche responsable ; de créer son activité dans le tourisme ; de renforcer ses compétences méthodologiques et ses compétences stratégiques. Tout cela s’inscrira dans une logique d’enrichissement et non de concurrence des formations proposées par les différentes structures existantes telles que les Fédérations ou Unions départementales des OTSI. Pour les clientèles stratégiques, il s’agira, par exemple, d’augmenter la part des 18-25 ans, de développer la clientèle chinoise, indienne et russe. Mais aussi d’investir ou réinvestir la clientèle allemande et de renouveler la clientèle de montagne. En ce qui concerne les nouveaux media, on entend aider les acteurs à se les approprier pour élaborer leur stratégie commerciale et pour qu’ils communiquent leur offre sur les outils mobiles. De la même façon, on veut les aider à adapter leur stratégie presse en direction du Web. Pour le tourisme durable, l’objectif est de favoriser le développement d’une offre éco-touristique significative en Rhône-Alpes. Cette démarche responsable vise également les personnes en situation de handicap et le tourisme à vocation  sociale. Pour le volet création d’activité dans le tourisme, on cherchera à accompagner les porteurs de projets et ceux qui cherchent à développer une activité à partir de leur exploitation agricole, viticole, artisanale ou industrielle. Le cinquième volet, intitulé “ Renforcer ses compétences méthodologiques ”, sera un outil d’aide à la décision ceci aussi bien pour les territoires que pour les sites, les opérateurs touristiques ou les porteurs de projets. Quant au dernier volet, il a pour vocation d’aider à renforcer ses compétences pour élaborer une stratégie touristique de territoire notamment à travers l’utilisation des outils numériques et la stratégie de communication ».  

Comment vont se dérouler ces formations ?

« Ces formations se dérouleront dans toute la région. Mais nous envisageons aussi des formations de type e-Learning à partir de la plate-forme Internet de Rhône-Alpes Tourisme. Les acteurs désireux de suivre une formation doivent contacter directement Rhône-Alpes Tourisme. Ces formations sont éligibles aux différents fonds gérés par les OPCA (Organismes paritaires collecteurs agréés). Rhône-Alpes Tourisme agira en tant qu’organisme de formation. En conclusion, je dirai que la formation n’est pas une fin en soi mais un outil au service des professionnels appelés à relever des défis. Un outil au service de l’emploi et de l’économie rhônalpine. À ce titre là, nous agissons aux côtés de la Région pour accompagner cette cause collective ».  

Vous avez des questions sur les actions de formation 2012 ?

Contact Marie-Christine TARDY : mc.tardy@wanadoo.fr - 04 76 41 59 03

Contact au sein de Rhône –Alpes Tourisme : Bruno JAN - bruno.jan@rhonealpes-tourisme.com - 04 26 73 31 99

Commentaires
comments powered by Disqus