Marie Imberton, cofondatrice de Reversible® Eco Design à Lyon

Publié le 13 mai 2013

Éco-responsables par nature, Marie et Jean-Marc Imberton offrent une seconde vie aux matériaux dans leurs ateliers lyonnais, par la grâce d’un concept audacieux, l’Ucycling. Changer en sacs une affiche publicitaire : une manière éthique et durable de valoriser un éphémère objet de communication. Témoignage.

Marie_Imberton_ReversibleExpliquez-nous la genèse de votre concept ?

Marie Imberton : ‘’C’était un joli pari : mon mari était directeur financier, moi designer. Nous avons monté notre projet en 2006 avec la Cotonnière Lyonnaise, qui fait du façonnage de bâches, et Texyloop, spécialiste du recyclage. Nous avons comblé le vide entre ces intervenants en proposant une solution de réemploi intéressante sur le plan de la communication et de l’environnement, grâce au recyclage en boucle, base de notre savoir-faire. Nous récupérons les bâches en PVC destinées à l’incinération : ce support privilégié de l’affichage publicitaire est en effet paradoxalement éphémère, alors que la durée de vie du matériau est illimitée. Nous en sélectionnons les parties les plus jolies, que nous découpons pour confectionner des modèles uniques, principalement des sacs. La fabrication est sous-traitée à des ateliers de réinsertion ou, pour certains modèles, de maroquinerie’’.  

Votre activité serait-elle avant tout garante d’une philosophie de vie ?

Marie Imberton : ‘’Il s’agit d’abord d’une histoire de convictions. Au début, nous étions considérés comme des marchands de sacs et cela me hérissait ! Nous avons choisi ces produits car ils collent aux tendances. Mais le sac n’est que le prétexte, c’est le réemploi qui nous intéresse. Nos partenaires ont compris qu’ils pouvaient, au lieu de jeter, concilier le geste environnemental à l’action de communication, avec des produits design. Et nos clients, en plus d’acheter un objet écoconçu, deviennent consomm’acteurs de sa fin de vie, car nous les invitons à nous le réexpédier une fois usagé. Nous sommes alors en mesure de lui offrir une troisième vie’’.  

Vos articles portent la griffe de grands évènements régionaux et nationaux. De quelle manière naissent ces partenariats ?

Marie Imberton : ‘’On nous contacte de manière spontanée. Nous avons transformé des bâches PVC venant de Roland-Garros, Équita Lyon, Biennale de Lyon ou des Nuits Sonores, mais aussi pour des entreprises comme Nokia, Canal +, le Grand Lyon ou GL Events. Il faut 1m2 de bâche pour faire un sac, et nos commandes peuvent aller de 60 exemplaires pour Jazz à Vienne à 1500 pour ING Belgique, un établissement bancaire. Nous avons peu à peu développé de nouveaux produits, en chutes de sol vinyle, en textiles publicitaires ou à partir de ballons usagés, qui font fureur dans le milieu de la mode ! Les possibilités sont infinies : nous avons ainsi récemment été contactés pour transformer des toiles de parapentes. Au final, nous avons été beaucoup copiés, mais notre modèle économique est loin d’être évident et nous ne sommes plus que deux en France. Les seuls, toutefois, à intégrer le principe de recyclage, qui reste notre fer de lance’’.

Biennale de Lyon

Pour aller plus loin : www.reversible.fr contact@reversible.fr +33 (0)4 72 78 45 54 / +33 (0)6 78 27 45 40 34 avenue Pablo Picasso, 69120 Vaulx-en-Velin

Commentaires
comments powered by Disqus