Montagne : le coup de pouce de Rhône-Alpes aux vacances des 18-25

Publié le 17 avril 2013

Pour les jeunes, que la montagne est loin ! Rhône-Alpes participe à une expérimentation nationale en soutenant le départ de 18-25 ans pour de courts séjours à la montagne.

En mai, le centre de vacances les Epicéas, à Méaudre (Vercors) accueillera huit filles et garçons pour cinq jours de dépaysement, loin du Centre d’apprentissage où ils suivent une formation aux métiers de l’hygiène et de la propreté. Les Villages Vacances AEC des BECCHI (Samoëns, Haute Savoie) et de FORGEASSOUD, Saint-Jean de Sixt (Haute Savoie) devraient accueillir des jeunes au printemps 2013, avec une démarche différente. Ces séjours sont les premiers pas d’une expérience appuyée par plusieurs Régions, dont Rhône-Alpes, avec l’appui de collectivités d’accueil et le soutien de l’Agence Nationale du Chèque Vacances, et l’intérêt de l’Etat.  

Un monde lointain pour tous les jeunes

Beaucoup de 18-25 ans ne partent pas en vacances. Et ceux qui partent vont rarement à la montagne. « La montagne est un monde lointain pour les jeunes des villes, pas seulement de certains quartiers. C’est aussi un monde éloigné pour les jeunes de villes comme Grenoble, de villes des vallées de Maurienne ou de Tarentaise, de Chambéry» explique Muriel Antoniotti, en charge du dossier à Rhône Alpes Tourisme. Dans sa politique de développement de la montagne, en particulier Montagne 2040, Rhône-Alpes a mis en place des aides au départ des 18- 25 ans. Des aides pour faire découvrir la montagne, comme destination de vacances, mais aussi pourquoi pas comme futur lieu de vie ! Deux établissements ont relevé le défi. Pour Annick Martin, directrice des Epicéas, l’opération s’inscrit dans la vocation de la structure qui accueille colonies de vacances et autres séjours collectifs. Habituellement, les EPICEAS proposent des séjours de cinq jours pour un budget de 350 euros, avec un programme souvent dense : ski de fond, raquette, spéléologie, randonnées. Pour la circonstance, les Epicéas, propose un séjour moins chargé. L’accent est mis sur le changement d’environnement, sur la découverte, sur l’initiation, sur la détente. Le budget est allégé et 50 euros seront payés par les jeunes.

Changer l’image de la montagne

Pour Annick Martin, « il faut changer l’image de la montagne, synonyme d’effort. Il faut en finir avec la montagne «  jarrets d’acier » . La mer est synonyme de plage, de danse, de fête, la montagne de silence. En montagne aussi on peut se retrouver entre jeunes pour rompre avec le quotidien.» « Nous avons l'habitude d'accueillir des groupes, mais nous souhaitons en l’occurrence accueillir des jeunes à titre individuel, pour leur permettre de s'intégrer pleinement dans la vie des villages, en évitant le fonctionnement d'un groupe replié sur lui-même» explique Laurent Lanier, Directeur des Villages des Becchi et de Forgeassoud de l’association AEC.

AEC, fait un effort pour des tarifs adaptés, 290 euros pour quatre nuits et cinq journées, dont 50 euros à la charge du jeune. Pour ce prix, les jeunes bénéficieront d’un large choix d'activités, de la piscine aux sorties en raquette. « Nous proposerons des activités de découverte de l'environnement local, et des randonnées » explique Laurent Lanier. L’expérience d’AEC permet aux accompagnateurs de convaincre les jeunes aux charmes de la randonnée. « La marche ne doit pas être un but en elle-même, il faut proposer une découverte parfois ludique de la nature».

Sites des villages :

Pour en savoir plus sur le dispositif d’aide au départ en vacances :

www.jeunesenvacances.fr

https://www.facebook.com/dispositifjeunesra  

Contacts

Muriel Antoniotti
Pôle Montagne - Tourisme pour Tous
Auvergne-Rhône-Alpes Tourisme
Commentaires
comments powered by Disqus