A nous la clientèle anglaise

Publié le 20 janvier 2011

Du 14 au 16 janvier, Rhône-Alpes Tourisme a participé au salon France Show organisé à Londres. Plusieurs partenaires rhônalpins (Savoie Mont Blanc Tourisme, Chamonix, le Comité des stations de Maurienne et la CCI du Beaujolais) étaient également présents. L’occasion de rencontrer la clientèle britannique et une quarantaine de journalistes lors d’une conférence de presse organisée le 14 janvier.

Rhône-Alpes Tourisme a participé pour la seconde année consécutive au salon France Show organisé au Earl’s Court de Londres du 14 au 16 janvier. Ce salon grand public est consacré exclusivement à la destination France. Il met en avant différentes thématiques telles que le tourisme, la gastronomie, le vin, les loisirs, l’immobilier, la culture et tout ce qui a trait à l’art de vivre.

« France Show regroupe environ deux cents exposants et attire près de 30 000 visiteurs, rappelle Isabelle Faure, chargée de marché Grande-Bretagne à Rhône-Alpes Tourisme. La CCI du Beaujolais accompagnée d’une dizaine de partenaires, Rhône-Alpes Tourisme et Savoie Mont-Blanc Tourisme ont partagé un stand de 45 m2. Cette année, nous avons mis l’accent sur la tourisme nature, l’eau, la gastronomie, le vin et l’écotourisme. Nous avons notamment distribué un tiré à part de seize pages sur l’écotourisme en Rhône-Alpes réalisé par le magazine francophile Destination France ».

L’intérêt d’une telle présence est double puisqu’elle permet de mieux cerner les nouvelles attentes de la clientèle britannique, dont le poids dans l’économie touristique rhônalpine est considérable, et de rencontrer les journalistes britanniques nombreux à venir à la pêche aux infos. C’est d’ailleurs dans le but de mieux leur présenter Rhône-Alpes qu’une conférence de presse a été organisée vendredi 14 janvier, elle a permis d’accueillir 42 journalistes. « Nous l’avons animée avec Savoie Mont Blanc Tourisme, l’office de tourisme de Chamonix et le Comité des stations de Maurienne, explique Isabelle. Ce fut l’occasion de mettre en avant la gastronomie en lien avec le classement UNESCO, les vins de Savoie et du Beaujolais, les grands événements de l’année tels que les 100 ans du passage du Tour de France au Galibier ou la réouverture du musée des Beaux-Arts de Chambéry. Le chef savoyard Julien Machet (Le Farçon à La Tania) avait également effectué le déplacement afin de présenter les spécificités de la gastronomie de sa région ».

Présent à cette conférence, le Comité des stations de Maurienne (vingt-quatre stations, plus de 5 millions de nuitées l’hiver, 2,5 millions l’été, 15% de clientèle étrangère avec une majorité de Belges et Néerlandais), était représenté par Stanislas Tochitch, directeur de l’office de tourisme du Corbier. L’occasion pour cette structure de parler des thématiques majeures qu’elle développe notamment l’été. « Les Britanniques ne sont pas très présents chez nous l’hiver alors qu’ils sont plus nombreux l’été puisqu’ils arrivent juste derrière les Italiens, constate Jean-Michel Colomb, chargé de promotion sur les marchés étrangers au comité. On travaille ce marché de manière plus assidue depuis deux ans en mettant en avant les facilités d’accès via les aéroports de Lyon, Chambéry et Grenoble. Chaque samedi de la saison d’hiver, nous mettons en place nos propres transferts entre ces aéroports et nos stations et c’est un service que nous voulons faire connaître. Nos deux priorités sont : développer la notoriété de nos stations et présenter l’axe fort de notre communication estivale À savoir « La Maurienne, le plus grand domaine cyclable du monde » qui offre 1 600 kilomètres de parcours, 46 itinéraires, 43 000 mètres de dénivelée avec neuf cols parmi les plus prestigieux des Alpes. Le marché britannique devient essentiel pour nous d’autant que nos stations offrent un bon rapport qualité/prix qui peut correspondre à ces clientèles. Notre présence à cette conférence de presse nous a également permis de proposer des accueils aux journalistes présents, afin qu’ils puissent directement venir découvrir notre région ».

Données sur le marché britannique : au mois de juillet 2010, le baromètre IPSOS montrait que les étrangers représentaient 39% de la clientèle étrangère dans l’hôtellerie rhônalpine. Arrivaient en tête les Belges et les Néerlandais suivis des Britanniques ces derniers représentant 32% de la clientèle étrangère.

Pour la saison hivernale 2010-2011, les premières indications fournies par les hôteliers et gestionnaires d’établissements marchands (source IPSOS janvier 2011) montrent une forte présence britannique (49% de leur fréquentation étrangère) devant les Belges (31%) et les Néerlandais (26%).

Commentaires
comments powered by Disqus