Nouveau souffle pour Rhône-Alpes Thermal

Publié le 21 janvier 2009

Le 22 janvier, Rhône-Alpes Thermal, qui fédère les quinze stations thermales de la région, dévoilera sa nouvelle marque. L'objectif est de jouer la carte du bien-être et du mieux-être. Une stratégie en parfaite adéquation avec celle de Rhône-Alpes Tourisme. D'o๠le partenariat noué entre les deux entités qui font d'ailleurs stand commun aux Thermalies et à Mahana Lyon.

Le thermalisme traditionnel souffre d'une image vieillotte et la fréquentation des centres thermaux régresse globalement même si quelques stations positionnées sur des créneaux porteurs font exception. Les professionnels ont donc tiré la sonnette d'alarme et réfléchi à la manière de redynamiser le secteur. Rhône-Alpes Thermal, qui fédère les quinze stations rhônalpines pour un total de seize établissements, vient de trouver la solution et s'apprête à frapper un grand coup en annonçant le 22 janvier sa nouvelle marque. Cette annonce sera faite à l'occasion d'une conférence de presse donnée par le président de Rhône-Alpes Thermal, Dominique Dord, député-maire d'Aix-les-Bains, et Marc Béchet, directeur général de Rhône-Alpes Tourisme, les deux entités étant étroitement associées dans cette dynamique de renouveau.

« Nous sommes la troisième région thermale de France et le nombre de curistes, qui avoisine les 80 000, est en légère baisse depuis quelques années, constate Delphine Marguin-Jarrier, chargée de mission à Rhône-Alpes Thermal. Nous avons donc la volonté de redynamiser le secteur du thermalisme traditionnel afin de le rendre plus séduisant et plus tendance. En complément des cures classiques, les stations ont choisi de travailler en réseau autour du mieux-être utilisant l'eau thermale. Elles ont déjà investi et crée de nouveaux produits qu'il s'agit de mieux connaître ».
Un choix conforté par deux études réalisées en 2006-2007 et en 2008. « La première préconisait d'associer les stations à la destination Rhône-Alpes pour que la région soit leader dans le domaine du mieux-être global par l'eau minérale ou thermale, poursuit Delphine Marguin-Jarrier. Cela signifie en clair que le mieux-être devient l'un des produits touristiques phares de Rhône-Alpes au même titre que le ski par exemple. La seconde recommande le lancement d'une nouvelle marque à la place de Rhône-Alpes Thermal. Et ce principe a été accepté par les adhérents qui ont retenu un nom ambitieux, dynamique, audacieux, surprenant et détonant. Il flirte un peu avec les offres concurrentes de la remise en forme et a une connotation beaucoup plus large que celle du thermalisme. Il a pour but d'afficher nos nouveaux desseins et de garantir le mieux-être qui associe santé et remise en forme à nos clients ».
Ce nom présente également l'avantage d'être facilement déclinable à l'étranger et sera donc un atout appréciable pour assurer la promotion des stations à l'international. « Le nouveau positionnement de Rhône-Alpes Thermal s'inscrit parfaitement dans la stratégie de communication de Rhône-Alpes Tourisme qui met en avant le Pur bien-être et c'est la raison pour laquelle notre partenariat s'est renforcé depuis deux ans, rappelle Lawrence Duval, responsable de la promotion eau à Rhône-Alpes Tourisme. Dans un premier temps, Rhône-Alpes Thermal vise prioritairement le marché français. Mais nous avons bon espoir d'amener ensuite les stations à se faire connaître à l'international car c'est dans la logique de notre mission ».

« Nous sommes la troisième région thermale de France et le nombre de curistes, qui avoisine les 80 000, est en légère baisse depuis quelques années, constate Delphine Marguin-Jarrier, chargée de mission à Rhône-Alpes Thermal. Nous avons donc la volonté de redynamiser le secteur du thermalisme traditionnel afin de le rendre plus séduisant et plus tendance. En complément des cures classiques, les stations ont choisi de travailler en réseau autour du mieux-être utilisant l'eau thermale. Elles ont déjà investi et crée de nouveaux produits qu'il s'agit de mieux connaître ».
Un choix conforté par deux études réalisées en 2006-2007 et en 2008. « La première préconisait d'associer les stations à la destination Rhône-Alpes pour que la région soit leader dans le domaine du mieux-être global par l'eau minérale ou thermale, poursuit Delphine Marguin-Jarrier. Cela signifie en clair que le mieux-être devient l'un des produits touristiques phares de Rhône-Alpes au même titre que le ski par exemple. La seconde recommande le lancement d'une nouvelle marque à la place de Rhône-Alpes Thermal. Et ce principe a été accepté par les adhérents qui ont retenu un nom ambitieux, dynamique, audacieux, surprenant et détonant. Il flirte un peu avec les offres concurrentes de la remise en forme et a une connotation beaucoup plus large que celle du thermalisme. Il a pour but d'afficher nos nouveaux desseins et de garantir le mieux-être qui associe santé et remise en forme à nos clients ».
Ce nom présente également l'avantage d'être facilement déclinable à l'étranger et sera donc un atout appréciable pour assurer la promotion des stations à l'international. « Le nouveau positionnement de Rhône-Alpes Thermal s'inscrit parfaitement dans la stratégie de communication de Rhône-Alpes Tourisme qui met en avant le Pur bien-être et c'est la raison pour laquelle notre partenariat s'est renforcé depuis deux ans, rappelle Lawrence Duval, responsable de la promotion eau à Rhône-Alpes Tourisme. Dans un premier temps, Rhône-Alpes Thermal vise prioritairement le marché français. Mais nous avons bon espoir d'amener ensuite les stations à se faire connaître à l'international car c'est dans la logique de notre mission ».

Liste des stations : Aix-les-Bains avec deux centres : les Thermes nationaux et Marlioz, Allevard, Brides, Challes, Divonne, Évian, La Léchère, Montbrun, Montrond, Neyrac, Saint-Gervais, Saint-Laurent-les-Bains, Thonon, Uriage et Vals.
Aix est la troisième station française après Dax et Balaruc et la première de Rhône-Alpes devant Brides et La Léchère.

Nombre d'emplois : autour de 1 500.

Chiffre d'affaires 2007 : 50,3 millions d'euros.

http://www.thermalies.com/Infos-pratiques

Commentaires
comments powered by Disqus