OENOTOURISME EN RHÔNE-ALPES

L'offre doit s'adapter à la demande

Publié le 05 juin 2015

Rhône-Alpes a les atouts pour devenir l’une des grandes destinations oenotouristiques françaises. Aux professionnels de s’emparer du défi, comme l’explique Romain Sallès, véritable passionné du vin, fondateur en 2011 d’IDEGO, agence lyonnaise de loisirs œnologiques.

 

Qu’est ce qui vous a poussé à vous lancer dans l’oenotourisme ?
J’ai grandi aux portes du Beaujolais, à Fleurieux-sur-l’Arbresle, mais sans attachement particulier pour la vigne. Durant mes études, j’ai rencontré le sommelier Thierry Mégret, qui m’a transmis sa passion pour le vin et l’envie d’en faire mon métier. Après une formation pour adultes à l’Université du Vin de Suze-la-Rousse, j’ai créé en 2011 une agence événementielle centrée sur les loisirs œnologiques, entre vin et gastronomie.

Quel est le profil de votre clientèle ?
Si je fais 80% de mon chiffre d’affaires avec des entreprises, nous répondons à tout type de demande. Nous adaptons nos formules packagées aux envies et budget du client et proposons aussi du sur-mesure, avec des projets montés de toutes pièces.

Quels sont vos produits qui séduisent le plus ?
La table de jeu géante esprit casino/jeu de l’oie, avec quizz, défis ou dégustations en fonction des cases, l’atelier création de cuvée, ou la ‘’murder party’’ rencontrent un vif succès à la suite de séminaires. Les balades en segway dans les vignes de Condrieu, les sorties en vélos électriques dans le vignoble du Beaujolais, de l’Hermitage ou les formules ludiques comme l’Open Viti-Pétanque séduisent à l’occasion de demi-journées récréatives. Côté particuliers, les cours d’œnologie se déroulant depuis 2014 dans notre espace workshop, à Lyon, ne désemplissent pas au fil des thématiques.

Comment avez-vous constitué votre réseau local ?
Nos activités sont encadrées par des animateurs sommeliers, sélectionnés en fonction de leurs connaissances viticoles, linguistiques… Nous en avons 25, dont 20 en Rhône-Alpes. A nous ensuite de trouver les interlocuteurs idéaux, vignerons ou petits producteurs, pour une plongée très humaine dans leur univers, leur culture et leur savoir-faire.

Quel sont les enjeux de l’oenotourisme en Rhône-Alpes ?
Il est encore difficile de mettre en place des offres cohérentes et diversifiées, comme dans le Bordelais ou en Bourgogne. La région compte surtout des affaires familiales, peu structurées pour recevoir des visiteurs en nombre. Elle manque de sites à grosses capacités d’accueil. Il est ainsi compliqué de capter la clientèle groupe, notamment internationale. L’offre existe, mais elle n’est pas encore adaptée à toutes les demandes.

 

Agence IDEGO
16 quai Arloing, 69009 LYON
Tèl : 04 74 72 59 89 - www.agence-idego.fr

 

 

Voir aussi

Contacts

Martine Bridier
Gastronomie & Oenotourisme
Auvergne-Rhône-Alpes Tourisme
Isabelle Faure
Gastronomie & Oenotourisme
Auvergne-Rhône-Alpes Tourisme
Commentaires
comments powered by Disqus