Portrait d'acteur : Maëlle Lepoutre, Parc National de la Vanoise

Publié le 24 décembre 2019

Le parc de la Vanoise en quelques mots

C’est le 1er parc national français, créé en 1963.

Entre les hautes vallées de la Maurienne et de la Tarentaise, son périmètre (535 km²) couvre notamment des territoires de haute altitude, à plus de 3 000 m (point culminant La Grande Casse, 3.855 m), sur lesquels subsistent – encore – de nombreux glaciers. Il offre également des vallées donnant accès à de nombreux cols grimpés régulièrement l’été par les coureurs du Tour de France. Plusieurs stations de sports d’hiver de renommée internationale se trouvent également sur ce territoire, mais aussi des villages de montagne.

Il a été jumelé en 1972 au Parco nazionale Gran Paradiso en Italie, formant ainsi l’un des plus grands espaces protégés d’Europe occidentale, avec 1.250 km².

Les missions du parc

Connaitre et protéger la nature exceptionnelle qui le compose, mais comme l’on ne protège jamais aussi bien que lorsqu’on partage, il a aussi pour missions d’accueillir, informer, sensibiliser, éduquer, le grand public, et d’accompagner tous ses partenaires, notamment sur le sujet du tourisme.

La gestion du tourisme en Vanoise

Ce territoire est une zone très touristique, l’hiver avec les stations de ski comme Val d’Isère ou Val Thorens, mais aussi l’été, où des milliers de visiteurs viennent randonner et pratiquer des activités outdoor. Il faut donc concilier cette fréquentation et notre mission de protection. 

Outre les missions de base d’entretien des sentiers et de la signalétique, nous travaillons à l’aménagement des ‘Portes du parc’ pour faciliter l’accès et l’information avec une communication positive et pédagogique ‘esprit parc’.  

Les refuges sont également une des bases de l’offre touristique : nous proposons des expériences insolites en immersion, avec des gardes, pour mettre en valeur et partager les patrimoines. L’idée est aussi de ‘démystifier’ la nuitée en refuge (par ex. opération Nuit en Cimes).

La bienveillance

Le tourisme bienveillant fait partie de l’ADN du parc. Par définition, l’activité touristique dans ce territoire fragile et protégé se doit d’être bienveillante, pour les visiteurs et pour l’ensemble de l’écosystème, naturel et humain. Les rencontres organisées avec les gardes du Parc, et l’accessibilité aux personnes en situation de handicap font partie de cette vision.

Partenariat Parcs nationaux alpins/Auvergne-Rhône-Alpes Tourisme

La convention de partenariat signée en 2019 entre les parcs de la Vanoise, des Ecrins et le CRT va permettre à tous de faire mieux en se répartissant des compétences tout en partageant les mêmes valeurs autour du tourisme bienveillant.

 

 

 

Commentaires
comments powered by Disqus