Prehistoric Lodge

Lauréat trophées innovation & tourisme 2015

Publié le 18 février 2015

Le Lodge du Pont d'Arc, c’est un lieu exceptionnel situé à 400m de la Caverne du Pont d'Arc. Cette structure innovante, unique en France et en Europe offre un hébergement atypique : un lodge. Un concept issu d'Afrique du Sud afin de proposer le dépaysement, le rêve et l'évasion. Situé dans le site classé du Pont d’Arc, près du futur Grand Site du Pont d’Arc  et à quelques centaines de mètres de la Grotte Chauvet, classée au Patrimoine mondial de l’Unesco.  En accord avec une démarche écoresponsable  et respectueuse de l’environnement, les lodges sont intégrés au paysage avec des matériaux naturels et contemporains. Dans une optique de développement durable et d’éthique responsable, Prehistoric Lodge contribue à l’économie locale en travaillant avec des fournisseurs locaux afin de s’inscrire dans une démarche de proximité. Ce projet récompensé aux Rencontres Innovation & Tourisme 2015 est plus qu’un concept, il confère un véritable esprit « cocooning » et chaleureux.

Des cocoons exceptionnels en pleine nature

Récompensé lors des Trophées Innovation & Tourisme 2015, Corinne Helly, gérante de Prehistoric Lodge revient sur le projet, de sa conception à sa réalisation.

Comment vous est venue l’idée de ce concept ?

L’idée de ce concept nous est venue naturellement. Nous étions désireux de créer un espace d’exception dans un cadre classé et idyllique. Dans un lieu si exceptionnel nous nous devions d’avoir un hébergement atypique. Le choix des lodges s’est imposé rapidement. Conçus en Afrique du Sud, nous souhaitions importer ce type de structure afin de proposer à nos hôtes le dépaysement, le rêve, l’évasion en évoquant les tentes des grandes expéditions qui cartographièrent les continents au 19è siècle.

De plus, il est certain que ce type de structure s’accorde avec le paysage atypique de l’Ardèche. En accord avec celui-ci et les principes du développement durable, ces hébergements offrent le temps d’un instant, un cocoon écoresponsable en pleine nature.

- Quelles difficultés avez-vous rencontrées ?

En ce qui concerne les difficultés rencontrées, elles étaient  notamment liées aux contraintes touristiques et urbanistiques qui découlaient du site classé sur lequel nous voulions nous implanter. En tant qu’indépendant, nous avons dû affronter ces contraintes et les gérer. Avec de la patience et de la persévérance, nous avons réussi à les prendre en compte dans notre projet pour n’en tirer que le meilleur afin d’être en accord avec les principes et les règles du territoire.  

Qui vous a aidé dans votre projet ?

En tant qu’indépendant,  nous avons eu une aide précieuse des conseillers qui nous ont aidé à concrétiser ce projet afin de mettre en place et de gérer toutes les démarches nécessaires  au lancement.  Une fois l’activité lancée, nous avons bénéficié de l’aide de différents acteurs du tourisme.

En effet, pour la promotion, nous avons eu la chance d’avoir le soutien de l’ADT de l’Ardèche qui a su assurer la promotion de notre établissement.  De même que Rhône-Alpes Tourisme qui nous a permis de mieux nous faire connaître en relayant notre activité aux divers acteurs de la région Rhône-Alpes. Une aide précieuse qui nous a permis d’atteindre différents canaux de communication que nous n’avions pas.

Avez-vous atteint vos objectifs ?

En termes d’objectifs, il y a différentes options. Les objectifs quantitatifs sont atteints puisque nous avons rempli le quota des espaces. A l’heure actuelle nous travaillons davantage sur les objectifs qualitatifs, notamment au niveau des prestations. En effet, nous travaillons sur l’aménagement extérieur afin de proposer des espaces toujours plus raffinés et en accord avec la nature. 

Dans cette optique d’amélioration, nous sommes en train de nous intéresser à de nouvelles thématiques et d’activités afin de développer un tourisme vert  et culturel sur notre territoire. Ces deux points caractérisent nos objectifs de développement afin de diversifier les activités proposées à nos hôtes et de toucher de nouveaux secteurs notamment la culture, en résonnance avec la Caverne du Pont d’Arc bien évidemment.

- Quelle est votre cible de clientèle ?

Notre cible de clientèle est en majeure partie étrangère. Je dirais qu’elle représente environ 60% à 70% de nos clients. Il faut savoir qu’en Ardèche, les touristes présents sont souvent de nationalité Allemande, Néerlandaise ou Belges. Nous capitalisons donc sur ce style de clientèle.  En parrallèle, nous accueillons bien évidemment des entreprises pour des séminaires, d’incentives et bien sur de nombreux français.

- Quelle stratégie pour l’avenir ? (vos projets)

Pour l’avenir, nous souhaitons que les lodges fonctionnent bien et se fasse connaître encore et toujours. Pour la suite, nous avons déjà en tête un nouveau projet. L’innovation, on y prend rapidement goût.

Nous souhaitons développer un nouveau type d’hébergement insolite dans la Combe  D'Arc.  Dans une démarche toujours innovante et insolite mais d’une grande qualité et toujours avec une attitude écoresponsable. Mais vous n’en saurez pas plus pour le moment, qui sait, rendez-vous aux prochains Trophées de l’innovation ?  

Les Lodges en images

Contacts

Stéphanie Heritier Da Cunha
Innovation - Service Professionnalisation
Auvergne-Rhône-Alpes Tourisme
Commentaires
comments powered by Disqus