Près de 100 000 emplois pour le tourisme en Rhône-Alpes

Publié le 06 avril 2007

Rhône-Alpes-Tourisme, via la Mission d'ingénierie Touristique Rhône-Alpes (MITRA) et l'Observatoire Régional du tourisme (ORT) vient d'achever, en collaboration avec l'Insee, une étude portant sur l'emploi salarié du tourisme en Rhône-Alpes . Elle montre notamment qu'avec près de 100 000 salariés, le tourisme représente 4,6% des emplois dans la région, c'est-à -dire plus que le chimie, la mécanique et la métallurgie. Mais ce pourcentage varie selon les départements. La Savoie est ainsi en pointe, avec 15,8% des emplois salariés alors que la Loire ferme la marche avec 2,4%.

Alors que des pans entiers de l'économie voient leurs effectifs fondre année après année, il est un secteur qui continue à afficher la grande forme : le tourisme. C'est en tout cas ce qui ressort d'une étude intitulée l'emploi salarié du tourisme en Rhône-Alpes présentée le 8 mars dernier par Hervé Saulignac, président de Rhône-Alpes Tourisme, Étienne Traynard, directeur régional de l'Insee Rhône-Alpes, Jean-Charles Simiand, délégué général du SNTF, Jean-Marc Leculier vice-président de rhône-Alpes tourisme et Marc Béchet, directeur général de Rhône-Alpes Tourisme.
 

Portant sur l'année 2003, cette étude est le fruit d'une collaboration entre Rhône-Alpes Tourisme, l'Insee Rhône-Alpes, la Mitra (Mission d'ingénierie touristique Rhône-Alpes), l'Observatoire régional du tourisme et les observatoires départementaux. En préambule, Hervé Saulignac a rappelé que Rhône-Alpes est la seconde région de France en terme de nuitées après PACA, 35% étant recensées en juillet-août, 38% de décembre à avril, et 27% en mai, juin, septembre et octobre. Notre région est leader en parts de marché pour la montagne avec 37% comme pour le tourisme vert (9%) et seconde pour le tourisme urbain (7%). Nous sommes même la première région pour les séjours et la consommation touristique représente 9,5 milliards d'euros. Le tourisme correspond également à 20 000 entreprises, près de 100 0O0 emplois directs et 100 000 emplois indirects. Mais il faut savoir que nous allons devoir faire face à une concurrence de plus en plus sévère à l'avenir puisque à l'horizon 2020, la demande doublera alors que l'offre sera multipliée par trois. C'est d'ailleurs pour cette raison que la région a décidé de se doter d'un Schéma de développement du tourisme qui est en phase de diagnostic et d'élaboration .
 

à? l'heure actuelle, le tourisme demeure toujours une valeur sûre. Il reste l'un des rares secteurs créateur d'emplois , affirme Étienne Traynard, directeur régional de l'Insee, qui présentait cette étude de mesure d'emploi qualifiée d'innovante dans la mesure o๠elle ne résulte pas d'une enquête mais de données administratives.
 

En 2003, le tourisme rhônalpin employait en moyenne 97 000 personnes, soit 4,6% de l'emploi régional, avec un effectif maximum de 120 000 salariés en juillet-août et un minimum de 81 000 en mai. L'étude insiste aussi sur les disparités qui existent entre les départements. Cela ne surprendra personne, c'est en Savoie que les effectifs du tourisme sont les plus élevés avec 15,8% de l'emploi et une pointe à 50% en Tarentaise. à? l'opposé, la Loire est à 2,4% alors que le Rhône fait un peu mieux avec 2,7%. Dans l'Isère, le tourisme représentait 3,3% de l'emploi, avec, là aussi, un sommet à 58% dans l'Oisans, 3,8% dans la Drôme, 4% dans l'Ain, 4,3% dans l'Ardèche et 9,2% en Haute-Savoie. Dans tous ces départements, à l'exception du Rhône, l'hôtellerie est le principal employeur et l'étude souligne la forte féminisation du secteur (58% des effectifs), sa jeunesse (55% de moins de 35 ans) et le faible niveau des rémunérations avec un salaire horaire de 8,84 euros en 2003, soit 20% de moins que l'ensemble de l'économie.
 

Au cours de cette présentation, Jean-Marc Leculier, vice-président de Rhône-Alpes Tourisme, et Jean-Charles Simiand, délégué général du SNTF (Syndicat national des téléphériques de France), ont respectivement évoqué le tourisme associatif et le secteur des remontées mécaniques. Le premier englobe 871 hébergements, soit 64 300 lits, et a enregistré 5,1 millions de nuitées en 2006 dont 63% de mai à septembre. Quant aux remontées mécaniques, elles ont employé 11 977 personnes en Rhône-Alpes au cours de l'hiver 2005-2006, dont 2 395 permanents et 9 582 saisonniers.
 

Au cours de cette présentation, Jean-Marc Leculier, vice-président de Rhône-Alpes Tourisme, et Jean-Charles Simiand, délégué général du SNTF (Syndicat national des téléphériques de France), ont respectivement évoqué le tourisme associatif et le secteur des remontées mécaniques. Le premier englobe 871 hébergements, soit 64 300 lits, et a enregistré 5,1 millions de nuitées en 2006 dont 63% de mai à septembre. Quant aux remontées mécaniques, elles ont employé 11 977 personnes en Rhône-Alpes au cours de l'hiver 2005-2006, dont 2 395 permanents et 9 582 saisonniers.
 

Pour télécharger Le tourisme emploie 4,6% des salariés de Rhône-Alpes
 

Pour terminer, Marc Béchet a présenté le Forum innovation et tourisme qui se tiendra à Lyon les 29 et 30 novembre 2007. Ce forum va aider à imaginer, créer et faire avancer le tourisme de demain car ce secteur représente un vrai réservoir d'emplois avec, par exemple, 60 000 postes à pourvoir aujourd'hui dans l'hôtellerie en France. Il faut en outre savoir qu'un emploi créé dans le tourisme génère un emploi et demi indirect.
 

Les objectifs du forum sont d'inculquer la culture de l'innovation chez les professionnels afin qu'ils soient plus animés par un esprit de conquête. Le public visé comprend les professionnels français et étrangers, les institutionnels, journalistes, prescripteurs, transporteurs, élus, représentants territoriaux, étudiants et demandeurs d'emplois. Sur le plan logistique, le budget est de 350 000 euros TTC, et ce forum, qui comprendra des séances plénières, ateliers participatifs et rencontres, se caractérisera par son interactivité, la mise en place d'une bourse aux projets et des diagnostics d'idées express. Enfin, en terme d'image, il permettra de préempter en Rhône-Alpes la dynamique de la créativité et l'évolution du tourisme portée par le développement durable .
 

Forum Innovation Tourisme...

Commentaires
comments powered by Disqus