Qualité Tourisme passe la vitesse supérieure

Publié le 21 avril 2011

Mise en place en 2005, suite à un comité interministériel sur le tourisme, la démarche Qualité Tourisme vient de passer la vitesse supérieure. Quatorze dispositifs territoriaux ont été mis en place. Celui de Rhône-Alpes est piloté par la CCIR avec le soutien de la DIRECCTE.

Pour ceux qui l’ignoreraient, la démarche Qualité Tourisme, mise en place en 2005, a pour but de valoriser les efforts faits par les professionnels du tourisme pour améliorer la qualité de leur offre et notamment l’accueil. L’objectif était de reconnaître les démarches qualité déjà engagées, par exemple par l’hôtellerie de plein air, tout en facilitant l’accès à cette démarche pour les autres acteurs et, en particulier, les indépendants.

La démarche vise les prestations en amont de la réservation, sur place pendant le séjour ou le repas puis après si des critiques doivent être émises par rapport à la prestation fournie par la structure « labellisée ». Elle englobe les hébergements, la restauration, les lieux qui se visitent tels que les musées, les centres de congrès et espaces de réunion, les offices de tourisme, les cafés et brasseries.

 

« Prenons l’exemple des hôtels, explique Céline Issard-Guillot, adjointe au chef du département économie de proximité et tourisme à la DIRECCTE (Direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation , du travail et de l’emploi). Ils doivent être classés, c’est-à-dire avoir de 1 à 5 étoiles. Il faut qu’ils soient en conformité avec les règles de l’hygiène et de la sécurité et qu’ils conduisent une démarche qualité répondant aux critères suivants : respecter les engagements nationaux de qualité différents selon qu’on exploite un hôtel ou un restaurant ; disposer d’une bonne signalétique, apporter une réponse rapide quand on les contacte, etc. Il y a au total une centaine de points. L’hôtelier doit ensuite faire réaliser un audit externe, apporter une réponse à toute réclamation d’un client et tenir à la disposition de ce dernier un questionnaire de satisfaction ».

 

 

Il existe deux types de démarches agréées. Celle de réseaux professionnels ou chaînes, tels que les Logis de France ou le groupe ACCOR. Et des démarches territoriales au nombre de quatorze pour la France.

Celle de Rhône-Alpes est pilotée par la CCIR Rhône-Alpes soutenue par les CCI locales et la DIRECCTE. Cette implication de la CCIR a débouché sur la mise en place en juin 2009 d’un ETQRA (Engagement tourisme qualité Rhône-Alpes) et d’un CRGM (Comité régional de gestion de la marque) composé de représentants des structures citées mais également de Rhône-Alpes Tourisme, des agences de développement touristique départementales, des syndicats et des professionnels du tourisme.

Le premier CRGM s’est tenu le 22 février 2011 et a examiné quinze candidatures de restaurants et une d’hôtel présentées par les CCI du Nord-Isère, du Roannais et de Haute-Savoie. « Ces seize dossiers, qui devaient avoir reçu un avis favorable suite à l’audit externe réalisé en amont, ont tous été retenus pour afficher le panonceau Qualité Tourisme qui est accordé pour trois ans, conclut la représentante de la DIRECCTE. Rhône-Alpes est l’une des régions en pointe dans cette démarche. Les professionnels intéressés pour l’intégrer doivent se rapprocher de leur CCI qui les conseillera sur le processus à suivre. Jusqu’à la fin 2012, la démarche est cofinancée par l’État, l’Europe et le réseau consulaire. Le prochain CRGM est prévu en octobre pour les départements de l’Ain, l’Ardèche, la Drôme, l’Isère, la Loire et la Haute-Savoie ».

 

www.qualitetourisme.gouv.fr

Contact CCIR : Christine RUIZ 04 72 11 43 46

 

Liste des 16 établissements « labellisés » avec 15 restaurants et 1 hôtel : L’Abero (74), L’Alouette (38), Auberge de Savoie (74), Le Castel d’Espéranche (38), Le Cochon à l’Oreille (74), L’Entrecôte (38), La Galéjade (74), Le Rochetoirin (38), Les Allobroges (74), Auberge du Fouron (38), La Belle Époque (74), Le Cloître (38) ; Le Dempézieu (38), FMR (74), Le Valentino (74) Le Grand Hôtel (42).

Commentaires
comments powered by Disqus