Eté 2013 : Rhône-Alpes résiste

Publié le 10 septembre 2013

71% des professionnels de Rhône-Alpes sont satisfaits des résultats de leur saison soit un résultat équivalent à celui de l’été 2012.

Dans un contexte national difficile marqué par un recul des départs en vacances et une contraction du budget des touristes, les professionnels du tourisme de la région Rhône-Alpes ont plutôt bien tiré leur épingle du jeu. Le déroulement de cette saison se rapproche largement de celui de la saison 2012. Une période qui débute mollement avec un mois de juin pénalisé par une météo exécrable, un mois de juillet correct et un très bon mois d’août favorisé par une météo très clémente. Les scores de satisfaction atteignent même 81% pour ce mois soit 3 points de plus que pendant août 2012. Le mois d’août devient le juge de paix du bon ou mauvais déroulement d’une saison. C’est lui qui fait la différence et qui permet de « rattraper » les démarrages poussifs des saisons.

Tous les territoires de Rhône n’enregistrent cependant pas les mêmes taux de satisfaction et la tendance s’est inversée par rapport à l’été 2012. La montagne, symbolisée par les départements de Savoie/Haute-Savoie, et la campagne symbolisée par le département de l’Ain sont les grandes gagnantes de cet été 2013 avec des taux de satisfaction respectifs de 72% et 76% soit pour les deux espaces des progressions de 10 point par rapport à l’été 2012. A contrario l’espace urbain symbolisé par les départements du Rhône et de la Loire sont un peu en retrait avec des taux de satisfaction aux alentours de 64%  soit 10 points de moins que pendant l’été 2012.

La fréquentation de la clientèle étrangère se maintient à un bon niveau : 22% en moyenne régionale. Le top 5 reste le même, mais cette année la Grande Bretagne (signalé par 43% des professionnels) signe son grand retour à la première place. La Belgique, les Pays Bas l’Allemagne et l’Italie complètent le podium.

Les faits marquants en Rhône-Alpes de cette saison sont sensiblement les mêmes que la saison d’été 2012 exacerbés par les effets de la crise subie. L’heure est plus que jamais à la maîtrise des dépenses et  les touristes se tournent plus volontiers vers les formules tout compris, où il est plus facile de contrôler son budget. Ils recherchent des solutions de dernière minute voire « d’ultra-dernière minute » notamment avec des sites internet et ils n’hésitent plus à réserver sur place. Cet état d’esprit favorise l’espace rural deuxième espace touristique de Rhône-Alpes qui connait un regain de fréquentation avec son rapport qualité/prix plutôt bien positionné.  

 

Nota : Enquête réalisée en partenariat avec IPSOS auprès de 426 professionnels. Prochain rendez-vous mi-décembre pour le lancement de la saison d’hiver 2014.  

Contacts

Gérard Octroy
Observation
Rhône-Alpes Tourisme
Commentaires
comments powered by Disqus