Rhône-Alpes en force aux Étoiles du tourisme

Publié le 21 janvier 2010
Six dossiers rhônalpins sont présentés au concours annuel des Etoiles du tourisme organisé par le secrétariat d'État au tourisme en partenariat avec Atout France et le magazine Le Point. Ces six dossiers, choisis par le jury régional parmi une quinzaine, se caractérisent par leur originalité et leur caractère innovant. La remise des prix pour les lauréats nationaux se fera mi-février à Paris.

Organisé par le secrétariat d'État chargé du Commerce, de l'Artisanat, des PME, du Tourisme, des Services et de la Consommation, en partenariat avec Atout France et le magazine Le Point, le concours « Les Étoiles du tourisme » se déroule chaque année. Il a pour objectif de promouvoir le développement touristique des régions en mettant en valeur des projets innovants susceptibles d'accroître la fréquentation touristique et de pérenniser les emplois du secteur notamment en valorisant le patrimoine remarquable. Chaque année donc, un appel à candidature est lancé dans chaque région. En 2009, quinze dossiers sont parvenus à Rhône-Alpes Tourisme qui chapeaute l'opération au niveau régional. Et le 27 novembre, le jury, composé de Daniel Mochon, représentant la Confédération Rhône-Alpes des offices de tourisme et syndicats d'initiative, Claude Ponson, représentant de l'Agence touristique départementale de la Savoie, et de trois collaboratrices de Rhône-Alpes Tourisme, Séverine André, Sylvaine Vallini (responsable Culture et Patrimoine) et Martine Bridier (responsable Découverte et Art de Vivre), a sélectionné les six appelés à concourir pour le concours national. Le jury national se réunit en janvier et la remise des prix est prévue à Paris pour mi-février.

Pour la catégorie Nature et Développement durable, le jury a retenu deux dossiers : « Évasion au naturel », un centre écotouristique implanté au Col de Marcieu dans le massif de la Chartreuse en Isère, et l'espace forestier à vocation touristique « le Martelloscope » présenté par Megève Tourisme avec l'ONF. Pour l'Evénementiel artistique ou festif, son choix s'est porté sur « Un instant en ville », la structure de Domitille Durrenberger qui propose un accompagnement personnalisé pour la découverte de Lyon. La troisième catégorie, Gastronomie et terroirs, met en avant « à€ table en Loire », une initiative du CDT de la Loire et du groupe Casino qui a consisté à valoriser les produits des terroirs du département dans les 137 surfaces de vente du groupe. La Loire est encore à l'honneur pour Histoire et Patrimoine avec l'espace d'artisanat d'art axé sur le métier de formier et de chapelier créé à Roanne par Gilbert Ovtcharenko. Pour la catégorie accueil, c'est le nouveau « Multipass Portes du soleil », valable côté français et suisse de ce domaine, qui a retenu l'attention du jury.

Les autres dossiers étaient « Je voyage ici », la première émission TV au service d'un territoire réalisée par l'office de tourisme de Saint-Étienne ; « La cure », un pôle touristique et culturel implanté à Saint-Jean Saint-Maurice-sur-Loire ; « Le hameau du Père Noà«l » à Andilly en Haute-Savoie ; « Le Tilia », le restaurant municipal de Joux, dans le Rhône, spécialisé dans le cuisine de terroir ; « Les automnales », trois jours d'animations dans neuf communes ardéchoises fédérées par l'Office communautaire des lacs et monts d'Ardèche ; « La maison des forgerons » à Saint-Martin-la-Plaine dans la Loire ; le projet touristique axé sur le développement durable mis en place par la station de Monts Jura dans l'Ain ; la création d'un lieu d'accueil et d'information à Oingt dans le Rhône ; et le spectacle déambulatoire de théâtre « Passera… Passera pas ? » créé à Saint-Christophe-la-Grotte en Savoie.

« Les candidats étaient appelés à concourir dans les six catégories suivantes, précise Séverine André, responsable du pôle image à Rhône-Alpes Tourisme. Nature et développement durable, événementiel artistique ou festif, gastronomie et terroirs, histoire et patrimoine, tourisme solidaire et accueil. Sur les quinze dossiers reçus, cinq provenaient de la Loire, trois du Rhône et de la Haute-Savoie, et un de l'Ain, l'Ardèche, l'Isère et la Savoie. Les quinze dossiers que nous avons reçus étaient tous de qualité car porteurs d'initiatives exemplaires, mais le jury régional a privilégié les initiatives en place et d'un caractère innovant et original. L'ensemble des candidats sera présenté dans les newsletters de Rhône-Alpes Tourisme et nous travaillons une visibilité spécifique pour les six retenus pour le concours national ».

Une seule catégorie ne comptera aucun représentant rhônalpin faute de dossier en adéquation : le tourisme solidaire.

Commentaires
comments powered by Disqus