Rhône-Alpes parmi les "Quatre moteurs pour l'Europe"

Publié le 11 juillet 2012

C’est ce lundi 9 Juillet à la Région, que se déroulait la passation de présidence entre la région Rhône Alpes et la région Baden-Wuttenberg, dans le cadre de la coopération des Quatre moteurs pour l’Europe.

Les Quatre Moteurs de l’Europe correspondent à une alliance de quatre régions européennes :

  • le Baden-Wuttenberg (Allemagne),
  • la Lombardie (Italie),
  • la Catalogne (Espagne),
  • et la région Rhône-Alpes.

C'est en 1988 que ces régions décidèrent de signer un accord de coopération, dans le but de contribuer à l’internationalisation des régions et de leurs citoyens, et promouvoir le rôle des Régions en Europe au sein de la construction européenne. Un objectif double qui semble de nos jours être, plus que jamais, d’actualité. Cette passation de présidence, fut en effet l’occasion de revenir sur les accomplissements de cette coopération sous la présidence de la région Rhône Alpes. Elle fut aussi le moment, de rappeler les principes liant ces quatre régions et leurs objectifs majeurs, ainsi que de mettre en lumière les missions de la nouvelle présidence du Baden-Wuttenberg. Cette conférence fut également l’opportunité pour les journalistes et les différents organismes conviés, d’échanger avec les présidents de chacun des "Quatre Moteurs", à propos des tenants et des aboutissants, des projets menés au sein de cette coopération.

De cet échange, il semble essentiel de retenir 4 points primordiaux, sur lesquels de gros moyens sont actuellement déployés :

  • La croissance verte : écologiquement durable et économiquement rentable.
  • La recherche et développement : pourvoyeuse de compétitivité et génératrice d’emploi.
  • La formation chez les jeunes : initiative nécessaire afin de contrer la montée du chômage.
  • Le concept d’une Europe des citoyens : une participation et un engagement beaucoup plus actif au niveau de la société civile.

L’échange a principalement porté sur les défis que posent la crise économique actuelle au sein de l’Union Européenne. Les présidents des Quatre Moteurs ont rappelés, que la crise était une réalité et une contrainte évidente, mais qu’il serait erroné de la considérer en tant que fatalité. Effectivement, tous ont affirmés que cette crise était un appel à la réorientation, vers une Europe de la coopération, de la solidarité, une Europe citoyenne, en bref : une Europe des régions.

Pour en savoir plus

Commentaires
comments powered by Disqus