Rhônexpress sur de bons rails

Publié le 15 mars 2010

Début août, la gare de la Part-Dieu sera reliée à l'aéroport de Lyon Saint-Exupéry en moins d'une demi-heure grâce à Rhônexpress. Ce mode de transport dédié à un aéroport est une première en France. Le service sera assuré de 5 heures à minuit avec un train tous les quarts d'heure de 6 heures à 21 heures. L'aller-retour reviendra à environ 25 €.

Pour l'aéroport de Lyon Saint-Exupéry, c'est un vieux rêve qui va devenir réalité. Début août, sera mise en service la liaison Rhônexpress qui reliera la gare de Lyon Part-Dieu à la plate-forme aéroportuaire. Rhônexpress empruntera la ligne de tramway T3 jusqu'à son terminus de Meyzieu avant de poursuivre jusqu'à l'aéroport sur sa propre voie. L'investissement s'est élevé à 120 millions d'euros, dont 40 de subventions, 17,7 apportés par les actionnaires et 62 empruntés par Rhônexpress, la société concessionnaire choisie par le Conseil général du Rhône dont les principaux actionnaires sont la Caisse des dépôts et consignations, Veolia Transport et Vinci.

« Un mode de transport dédié de ce type entre un centre ville et un aéroport est une première en France, affirme Luc Borgna, directeur de Rhônexpress. Le service sera assuré tous les jours de 5 heures à minuit avec un train tous les quarts d'heure de 6 heures à 21 heures et un toutes les demi-heures le reste du temps. De plus, en cas d'arrivée retardée d'un vol, nous nous engageons à l'assurer même si l'appareil se pose à deux ou trois heures du matin ! » Dès sa mise en service, Rhônexpress remplacera Satobus qui assure le transport de 835 000 passagers par an. Un chiffre qui permet d'envisager le transport d'environ 1 million de passagers par Rhônexpress dès sa première année de fonctionnement.

Rhônexpress effectuera deux arrêts sur son itinéraire : un à Vaulx en Velin - La Soie et un second à Meyzieu ZI, terminus du tramway T3 o๠se situe son centre de maintenance. Le trajet de 22 kilomètres s'effectuera en 27 minutes et la vitesse de pointe sera de 100 km/h sur les sept derniers kilomètres de la ligne, c'est-à -dire entre Meyzieu ZI et l'aéroport o๠le tram disposera de la trouée prévue pour l'ancien projet Satorail du côté ouest de la gare TGV. Un temps auquel il faudra ajouter environ 9 minutes pour aller de la gare au terminal 3 de l'aéroport et 7 minutes pour gagner les terminaux 1 et 2.

Rhônexpress effectuera deux arrêts sur son itinéraire : un à Vaulx en Velin - La Soie et un second à Meyzieu ZI, terminus du tramway T3 o๠se situe son centre de maintenance. Le trajet de 22 kilomètres s'effectuera en 27 minutes et la vitesse de pointe sera de 100 km/h sur les sept derniers kilomètres de la ligne, c'est-à -dire entre Meyzieu ZI et l'aéroport o๠le tram disposera de la trouée prévue pour l'ancien projet Satorail du côté ouest de la gare TGV. Un temps auquel il faudra ajouter environ 9 minutes pour aller de la gare au terminal 3 de l'aéroport et 7 minutes pour gagner les terminaux 1 et 2.

à€ l'ouverture de la liaison, ce sont six rames qui circuleront, chacune offrant 76 places assises sachant que l'achat de cinq rames supplémentaires a été budgété par Rhônexpress lorsque le besoin s'en fera sentir. L'aller simple sera facturé entre 13 et 14 € et l'aller-retour environ 25 €. « Le trajet sera gratuit pour les moins de 12 ans et nous proposerons des cartes six passages non nominatives offrant une remise de 15 à 20 %, annonce Luc Borgna. La qualité du service sera exceptionnelle avec présence d'un agent d'accueil à bord de chaque rame. Nous discutons d'ores et déjà avec les compagnies aériennes, la SNCF, pour envisager la vente de billet combiné. Rhônexpress est donc un plus pour Lyon, l'aéroport et la région Rhône-Alpes. Un plus par rapport aux aéroports concurrents qui devrait aussi faciliter la connexion entre les deux gares TGV et favoriser le développement de nouvelles lignes au départ de celle de Saint-Exupéry ».

www.rhonexpress.net/

Commentaires
comments powered by Disqus