SAISON ETE 2016

UN MOIS DE JUILLET RASSURANT

Publié le 02 août 2016

Malgré un contexte difficile lié aux conditions météorologiques médiocres et au climat anxiogène résultant de l’attentat de Nice, ville touristique par excellence, 64% des professionnels du tourisme de la région estiment que la fréquentation du mois de juillet a été bonne ou très bonne. Ce taux grimpe à 74% pour les professionnels en zone urbaine (58% en zone rurale et 60% en montagne).

Ces taux de satisfaction sont sensiblement équivalents que ceux enregistrés la saison d’’été 2015.
La fidélité de la clientèle est fréquemment évoquée par les professionnels comme motif de satisfaction.

Toutefois, ces mêmes professionnels estiment que la fréquentation est plutôt orientée à la baisse par rapport à l’été 2015. En effet 37% font part d’une stabilité de leur fréquentation, 43% l’estiment en baisse contre seulement 20% en hausse.

Le taux d’occupation moyen des hébergements s’établit à 55% : 53% à la montagne, 54% en zone rurale et 60% ville soit des niveaux comparables  à l’été 2015.

8 touristes sur 10 de la région Auvergne-Rhône-Alpes sont  français.
La clientèle française vient principalement d’Auvergne- Rhône-Alpes, d’Île-de-France et du Nord-Pas-de-Calais.

La fréquentation de la clientèle étrangère n’a pas été fortement impactée par les attentats. Composée avant tout de belges, hollandais  et britanniques, c’est souvent une clientèle d’habitués qui connaît bien la région.

Le pont du 14 juillet marque le début de la haute saison : 62% des professionnels du tourisme sont satisfaits de sa fréquentation. Il est un bon indicateur de la tendance générale.

La durée moyenne de séjour s’élève à 4,9 jours. Les séjours durent plus longtemps à la montagne (5,5 jours) et en Auvergne (5,1 jours).

La recette moyenne par chambre (RMC) s'établit à 61€, elle est plus élevée en zone urbaine (67€).

L’Euro, le Tour de France : des évènements à forts impacts dans les sites qui les accueillent mais pas seulement.

Pour 20% des professionnels, le Tour de France a eu un impact positif sur l’activité alors que 17% de l’échantillon estime que l’Euro de foot a eu un impact positif sur l’activité professionnelle.

LA SUITE DE LA SAISON S'ANNONCE BIEN


Les 2/3 des professionnels de la région sont optimistes  pour la suite de cette  saison estivale.
65% d’entres eux enregistrent de bons niveaux de réservation notamment pour les clientèles françaises. Les réservations de la  clientèle internationale restent un peu en retrait.

Nota : enquêtes réalisées en partenariat avec Novametrie du 25 au 29 juillet 2016 par téléphone auprès de 800 professionnels du tourisme selon la méthode des quotas

Contacts

Gérard Octroy
Observation
Rhône-Alpes Tourisme
Commentaires
comments powered by Disqus