SAISON HIVER 2016-2017

DES VACANCES DE FIN D'ANNEE MITIGEES

Publié le 04 janvier 2017

Seuls 48% des professionnels de la Région Auvergne - Rhône-Alpes expriment leur satisfaction pour ces fêtes de fin d’année 2016, ce qui est plutôt moyen pour cette période.

C’est 8 point de moins que pour les vacances de fin d’année 2015.

En montagne, le manque de neige de ce début d'hiver impacte très fortement le taux de satisfaction des professionnels qui s’établit à 41% (-18 points par rapport à l’hiver dernier).
En revanche dans les espaces urbains et ruraux les taux de satisfaction sont équivalents à ceux de l’hiver dernier et, fait remarquable, supérieurs à la montagne (respectivement 53% et 56%)

Le calendrier scolaire, le manque de pouvoir d’achat sont, après le manque de neige, les principaux facteurs  explicatifs de l’insatisfaction des professionnels.
La fidélité des clientèles est en revanche souvent citée comme motif de leur satisfaction.


Malgré ce sentiment d’insatisfaction général, le taux d’occupation sur l’ensemble des hébergements de la Région Auvergne - Rhône-Alpes s’établit à 49% soit un niveau quasiment identique à la même période de l’hiver dernier.

Ce taux connait toutefois un recul de 9 point par rapport à l’hiver dernier dans la partie montagne de la région où il atteint 48%.

Il se monte à 51% en milieu rural (+ 13 points) et 48% en milieu urbain (+2 points)

La clientèle française est largement majoritaire en cette période de l’année (89%) : Elle provient de toutes les régions avec toutefois une large prédominance des Régions Auvergne - Rhône-Alpes (44%), Ile de France (29%) et PACA (9%).

La clientèle étrangère est bien moins nombreuse. Si nombre de professionnel souhaiteraient la voir en plus grand nombre ils considèrent dans leur majorité (65%) que sa fréquentation est plutôt stable d’un d’hiver sur l’autre. Les Britanniques, malgré le Brexit (38%), les Belges (35%) et les Allemands (23%) sont toujours en tête des touristes étrangers fréquentant la région Auvergne-Rhône-Alpes.

La durée moyenne de séjours est plutôt stable à 3,6 jours sur l’ensemble du territoire. Elle est un peu plus longue en montagne (4j). Notons que cette durée de séjour à la montagne est en baisse (-0,5j). Le manque de neige, associé à un calendrier scolaire bancal en sont sans doute les principaux facteurs explicatifs.

Reflet de la période de crise qui dure et du manque de pouvoir d’achat des touristes exprimé par les professionnels,  la recette moyenne par chambre est à la baisse 79€ contre 87€ pendant les fêtes de fin d’année 2015

Optimisme toutefois pour la suite de la saison ou 70% des professionnels se déclarent confiants pour les mois à venir.

 

Ce sentiment est conforté par les niveaux de réservation pour les mois de janvier et février 2017.

62% des professionnels sont satisfait de leur niveaux soit 10 points de plus par rapport à 2016. Ce taux est de 66% chez les professionnels de la montagne.

 

 

Zoom Auvergne

 

En Auvergne, malgré le faible enneigement et un calendrier scolaire pénalisant, près de la moitié des professionnels touristiques sont satisfaits de l’activité des vacances de Noël. Toutefois ce taux est en baisse de 6 points par rapport à 2015. Les gestionnaires de sites de visite, de villages vacances et de centres d’accueil sont les plus satisfaits de cette période.

 

Pendant ces 2 semaines de congés, la fréquentation touristique a finalement été meilleure en ville qu’en station de montagne.

 

Les espaces urbains enregistrent les meilleurs taux d’occupation (47%) où un tiers des prestataires annoncent une fréquentation en hausse, favorisée par le calendrier des vacances scolaires et la fidélité de la clientèle. Dans les stations, plus de la moitié des professionnels estiment leur fréquentation en baisse, impactés principalement par le manque de neige. Le taux d’occupation moyen dans les stations atteint seulement 44% contre 52% l’année dernière. Néanmoins, la recette moyenne par chambre est meilleure en station qu’en espace urbain.

 

La durée moyenne de séjour de la clientèle est stable sur l’ensemble de la destination Auvergne (3 nuits) mais diminue légèrement dans les stations (3 nuits contre 4 nuits en 2015). La fréquentation de la clientèle étrangère a été moins satisfaisante que celle de la clientèle française. Cependant en Auvergne, la clientèle internationale ne pèse que 5% de l’activité touristique des vacances de Noël. Quant à la clientèle française, un tiers des clients sont en provenance d’Auvergne-Rhône-Alpes.

 

L’état des réservations pour la suite de la saison est bon pour 51% des prestataires auvergnats, même si les professionnels de la montagne sont plus réservés sur la situation. A ce stade de la saison, 7 prestataires touristiques auvergnats sur 10 sont confiants quant au bilan final de la saison d’hiver 2016-2017.

Enquête réalisée du 27 au 30 décembre 2016 par téléphone, auprès de 810 professionnels du tourisme dans la région selon la méthode des quotas (département, type d’activité, espace)

Contacts

Gérard Octroy
Observation
Rhône-Alpes Tourisme
Commentaires
comments powered by Disqus