Se former pour faire jouer : la gamification au service de son offre touristique

Comment créer de nouvelles expérience ludiques ?

Publié le 06 avril 2018

Catherine MOLLICA est spécialisée dans la gamification. Elle créé des jeux « sérieux » et grand public en s’appuyant sur ses compétences en pédagogie, en créativité et en gestion de projets. 
Catherine anime cette année la formation Trajectoires Tourisme nouvellement créé « Gamification : le jeu au service de son offre touristique » dont la première session se déroulera les 31 mai et 1er Juin prochains à Lyon.

Elle a accepté de nous partager les secrets de son activité

Qu’est-ce que la « gamification » ?

C. Mollica : "Gamifier un sujet, c'est lui apporter un aspect ludique, l'expliquer à travers des méthodes ludiques et dynamiques. Parfois, cela va jusqu'à créer un jeu complet autour du sujet. L'idée est d'intéresser le public au sujet, lui apporter de la valeur ajoutée, de l'information et lui faire vivre une expérience ludique. Un terme anglo-saxon décrit très bien cette sensation de concentration intense mêlée de plaisir lorsque l'on joue : le flow."

Quel est l’intérêt pour un site ou une destination touristique de travailler sur la ludification de ses offres ? Le jeu peut-il être un outil au service de la stratégie de développement touristique ?

C. Mollica : "Ludifier une offre touristique, c'est lui donner un nouvel attrait, innover. C'est aussi répondre à une demande forte du public qui est curieux et zappeur. Le jeu satisfait la curiosité et évite le zapping à tout prix puisqu'on peut recommencer un jeu qu'on a apprécié. De plus on joue ensemble, en famille, entre amis. La visite d'un lieu devient un moment convivial privilégié dont on garde le souvenir. On passe aujourd'hui du simple jeu concours pour acquérir de la clientèle au jeu avec contenu qui permet de vivre une expérience et de s'en souvenir."

Peut-on faire jouer avec tous les publics et tous les âges ?  ou y a –t-il des clientèles « privilégiées » à cibler ?

C. Mollica : "Tout le monde joue. De façon différente, avec des supports différents et des attraits propres à chacun. Et même s'il y a des différences évidentes entre un enfant de 5 ans qui ne sait pas encore lire ou un adulte amateur de culture, on va pouvoir imaginer une même base de jeu avec des niveaux et modalités de jeu différents. Le jeu est donc bien tout public !"

L’évocation de la gamification fait beaucoup écho au digital : qu’en pensez-vous ?

C. Mollica : "Déjà le terme anglais, évoque tout de suite les serious games qui ont commencé à voir le jour sur les écrans vidéo. Mais depuis quelques années, le jeu dans son acceptation globale de "plaisir partagé" avec d'autres a fait un retour en force. D'abord avec les jeux vidéos de sport ou de rythmes qui réunissent plusieurs personnes derrière un même écran et depuis 3-4 ans avec les jeux de société qui connaissent un véritable renouveau, que ce soit avec des party games comme Time's Up, Jungle Speed ou Dooble ou encore des jeux de société moderne tels que Dixit ou des escape games comme Unlock. Et si le digital permet beaucoup de choses, il nécessite un fort investissement en casque de réalité virtuelle, tablettes etc.. et ne peut pas répondre à toutes les demandes de gamification notamment impliquant des interactions sociales. Avec un jeu "physique", on discute entre joueurs pour avancer dans le jeu quand avec un jeu vidéo on est simplement côte à côte face à un écran."


 

Qu’est-ce qui nourrit votre créativité au quotidien ?

C. Mollica : "Tout ! Un chemin différent pris le matin, un geste réalisé au parc par un enfant, une remarque faite par quelqu'un… tout est potentiellement source d'inspiration. Nous avons des tas de carnets de notes avec des bouts d'idée, des phrases…encore inexploitées mais leur tour viendra, j'en suis sûre.

Pour les techniques créatives, j'aime beaucoup utiliser le photo-langage : on choisit une image qui évoque pour nous le sujet à creuser. C'est souvent par là que débutent nos séances créatives avec un outil indispensable : le mindmapp ! Pour être créatif, il faut surtout être curieux, écouter, être attentif, et aimer le changement pour ce qu'il est : une nouvelle découverte…"

 

Pourquoi avoir choisi de vous spécialiser dans le jeu avec la création, il y a plus de 6 ans, de votre propre agence ?

C. Mollica : "Au départ, j'ai une longue expérience en marketing et plus particulièrement dans la création de services aux entreprises. Lorsque j'ai voulu créer ma société, je me suis tout naturellement tournée vers l'innovation de services et les techniques de créativité, souvent très ludiques en elle-même. Et le hasard de la vie m'a permis de m'associer avec un créateur de jeux et jouets grand public. Il n'en fallait pas plus pour basculer totalement du côté ludique, y compris pour les entreprises et collectivités !"

Comment la gamification pourrait-elle accompagner les changements dans le tourisme ?

C. Mollica : "Lorsque l'on ludifie un sujet, on est obligé de le décortiquer, de le ramener à son essence primaire. c'est une démarche de "désencombrement" salvatrice car on revient à l'essentiel pour le mettre en valeur. On est donc obligé de faire des choix. On ne peut pas toujours faire un quizz de 500 questions ! La gamification est un excellent moyen pour mettre en valeur l'essentiel et intéresser le public. c'est donc parfaitement adapté lors des périodes de changements ou d'évolution."

Catherine MOLLICA est créatrice de l’agence de ludification « Concepteo ».

Contacts

Stéphanie Heritier Da Cunha
Innovation - Service Professionnalisation
Auvergne-Rhône-Alpes Tourisme
Nancy Jarrosson
Responsable de développement - Service Professionnalisation
Auvergne-Rhône-Alpes Tourisme
Commentaires
comments powered by Disqus