Shanghai, une nouvelle terre promise pour Rhône-Alpes

Publié le 28 mai 2010

Avec plus de 70 millions de visiteurs attendus, l'Exposition universelle de Shanghai est l'événement majeur de cette année 2010. « The place to be », comme dirait nos amis anglo-saxons. Et la Région Rhône-Alpes, liée par un accord de coopération et d'amitié à la Ville de Shanghai depuis 1986, n'a pas raté l'opportunité de se servir de cette formidable vitrine pour se faire connaître en décidant d'y disposer d'un pavillon. Durant six mois, Rhône-Alpes va donc s'afficher dans la capitale économique de la Chine et le tourisme sera notamment à l'honneur du 6 au 18 juillet.

Un bref rappel historique : en 1986, alors que la Chine n'était pas la puissance économique mondiale qu'elle est aujourd'hui, la toute jeune Région Rhône-Alpes avait décidé de conclure un accord de coopération et d'amitié avec la Ville de Shanghai. Les élus de l'époque avaient fait preuve d'un esprit visionnaire et, en 2008, Jean-Jack Queyranne, président de la Région, s'est rendu sur place pour célébrer ce partenariat transformé en jumelage. C'est à cette occasion que la décision fut prise de miser à fond sur l'Exposition universelle prévue en 2010 pour accroître la notoriété de Rhône-Alpes dans la capitale économique chinoise. Rhône-Alpes dispose donc d'un pavillon implanté dans l'Espace des meilleures pratiques urbaines inauguré par Jean-Jack Queyranne et le maire de Shanghai le 15 mai. Construit selon les règles QEB (Qualités environnementales du bâti), il valorise les potentiels économiques, technologiques, culturels et...touristiques de la région.

« C'est une formidable opportunité pour Rhône-Alpes de toucher 70 millions de visiteurs en grande majorité chinois durant ces six mois », confirme Marc Béchet, directeur général de Rhône-Alpes Tourisme. « Nous ne pouvions que nous impliquer dans ce projet d'autant que Rhône-Alpes Tourisme travaille ce marché depuis 1998. Nous disposons même d'une représentante permanente sur place depuis 2007. Du 6 au 18 juillet, le tourisme sera ainsi à l'honneur. Et nous pourrons nous présenter avec nos principaux partenaires rhônalpins et échanger avec les institutionnels et professionnels chinois sur leurs pratiques dans les domaines de l'innovation et de l'écotourisme. Pour l'Expo, nous avons réalisé le premier guide en chinois exclusivement consacré à notre région et nous allons conclure trois partenariats : un sur le thème du tourisme urbain avec le quartier de Luwan situé dans le périmètre de l'ancienne concession française ; un second sur le thème de la préservation du patrimoine avec le village sur l'eau de Wu Zhen situé à 1h30 de Shanghai ; et un autre avec le lac de Dong Qian désireux de se rapprocher du lac d'Annecy. Ces trois partenariats seront signés durant le quinzaine du tourisme en juillet ».

Directeur du département Pôles et Clusters à ERAI, Pierre-Jean Baillot est un fin connaisseur de Shanghai o๠ERAI s'est implantée en 1991 avant d'ouvrir deux autres bureaux à Pékin et Hong Kong en 2008, celui de Pékin étant spécialisé dans l'activité montagne et sports d'hiver. « On compte en permanence une dizaine de personnes à Shanghai, implantation à travers laquelle nous avons accompagnées plus de 200 entreprises. Ce bureau, l'un des plus importants sur la trentaine que nous possédons dans le monde, a pour vocation principale de les aider à trouver des partenariats : 30% des entreprises rhônalpines implantées en Chine l'étant grâce à ERAI.. Pour nous, et plus largement pour le monde économique, l'Exposition universelle est une opportunité extraordinaire qui suscite sur place un enthousiasme collectif que l'on n'a pas connu depuis les JO de Pékin. C'est la Chine qui affiche sa puissance et une région comme la nôtre ne pouvait pas passer à côté d'un tel rendez-vous. Durant ces six mois, il n'y a que des temps forts, le tout reposant assurément sur le fait que ce pavillon est pérenne. Le cluster lumière de Lyon a également participé à l'illumination de la zone des meilleures pratiques urbaines et nous allons disposer de quinze semaines thématiques pour promouvoir Rhône-Alpes. Outre la quinzaine tourisme prévue en juillet, nous aurons deux semaines consacrées à la montagne du 4 au 18 octobre. Ce sera l'occasion de faire connaître les territoires remarquables de la région, les parcs naturels régionaux, de promouvoir l'excellence rhônalpine en matière économique, de mettre en lumière la candidature d'Annecy pour les JO d'hiver de 2018 et plus généralement le monde du sport, de l'handi-sport, de l'outdoor et de la montagne. Ainsi le monde du sport et de la montagne nous accompagnera avec toutes ses composantes professionnelles et terriroriales (guides, ESF, stations). Et Rhône-Alpes Tourisme sera à nos côtés le 18 octobre ».

Pour permettre aux Rhônalpins qui n'auront pas la chance de se rendre sur place de découvrir l'ampleur de cette Expo, la Web tv Shanghai 2010, mise en place par rhônealpes.tv, couvre la totalité de l'événement. « Elle diffusera 25 magazines hebdomadaires de 13 minutes chaque lundi avec deux versions en anglais et en français, annonce Aurélie Devif, responsable du pôle éditorial à Rhône-Alpes Tourisme. Au cours de ces 13 minutes, nous traitons de l'actualité de la semaine précédente et des différentes thématiques mises en avant dans le pavillon Rhône-Alpes avec par exemple une exposition des grands musées rhônalpins au musée des Beaux-arts de Shanghai, les Nuits sonores qui se délocalisent sur place pendant un mois, les arts de la rue ou l'art contemporain. Nous présentons aussi un pavillon exceptionnel, un sujet tourné en Rhône-Alpes par des télévisions locales en rapport avec la thématique de la semaine et un autre réalisé à Shanghai présentant des entreprises rhônalpines implantées sur place. Chaque semaine, nous aurons aussi un invité, Jean-Jack Queyranne étant le premier d'entre eux. Notons que les télévisions locales rhônalpines diffusent ce magazine et que le tout est également visible sur iPhone. Enfin, des chaînes telles que BFM et France 24 ont manifesté de l'intérêt pour nos sujets ».

Revenons à présent sur la quinzaine du tourisme programmée du 6 au 18 juillet. La première semaine sera placée sous le signe de la promotion avec, le 6 juillet, une conférence de presse de Marc Béchet. Elle associera Rhône-Alpes Tourisme et Atout France et elle sera destinée à présenter Rhône-Alpes et l'actualité de cette quinzaine. « De nombreux partenaires seront présents à cette occasion avec les offices de tourisme de Lyon, Annecy/Massif des Aravis, Evian, Chamonix, Megève et Val d'Isère, France Montagnes, le Château de Bagnols et l'Impérial Palace d'Annecy, détaille Rachel Grégoris, responsable des marchés lointains, chargée de marché Asie. Nous présenterons aussi le guide Rhône-Alpes de 180 pages réalisé par la rédaction de Travellingscope. Sont également prévus au programme une conférence de presse, des séminaires de formation des agences de voyages suivis de rendez-vous BtoB, des déjeuners au restaurant-école de l'Institut Paul Bocuse, des cours oenologiques de vins des côtes-du-rhône et du beaujolais, des dégustations d'eau d'Évian, les inaugurations des expositions sur les villes olympiques de Rhône-Alpes, des photos de Tony Ho et de l'Institut franco-chinois de Lyon».

Quant à la seconde semaine, elle sera consacrée à du développement et de l'innovation dans le tourisme avec une conférence thématique par jour. On traitera par exemple de la mise en tourisme relative au patrimoine naturel avec le lac d'Annecy en parallèle avec le lac de Dong Qian, de la restitution ou réinterprétation de patrimoine matériel et immatériel avec l'Espace de Restitution de la Grotte Chauvet à rapprocher du village lacustre de Wu Zhen ou bien encore de la diversité des offres récréatives avec la mise en avant du Parc des Oiseaux de Villars-les-Dombes et de la Ferme aux Crocodiles de Pierrelatte. Cette dernière semaine est pilotée par la direction de l'ingénierie de Rhône-Alpes Tourisme. « Nous voulons présenter aux professionnels et institutionnels chinois les savoir-faire développés en Rhône-Alpes », explique Bruno Jan, responsable ingénierie Ville et Innovation. « L'idée finale est de susciter de l'échange, voire de l'export de savoir-faire sachant que le développement touristique est récent mais extrêmement rapide en Chine et qu'il concerne pour l'instant surtout le marché intérieur. En complément des temps forts que seront les parallèles effectués entre des sites rhônalpins et chinois lors des conférences pour lesquelles nous attendons entre 50 et 70 professionnels chaque jour, nous avons également prévu des rencontres techniques sur le terrain. Elles seront l'occasion de travailler sur la manière dont sont aujourd'hui organisées et gérées les destinations et sites touristiques -qu'ils soient chinois au français-, sur les nouveaux concepts que nous voyons émerger sur nos propres destinations touristiques, notamment liés à la prise de conscience environnementale, aux implications des populations, à l'évolution des clientèles...»

 

Contacts

Rachel Gregoris
Marchés Long Courrier
Auvergne - Rhône-Alpes Tourisme
Commentaires
comments powered by Disqus