Sortie d’un spécial Rhône-Alpes en Allemagne

Publié le 16 juillet 2010

Le magazine allemand Alpenadria (ex-Alpenjournal) a sorti début juin un spécial Rhône-Alpes de 100 pages tiré à 60 000 exemplaires, dont 50 000 mis en kiosque. Poursuivant une coopération engagée avec Rhône-Alpes Tourisme en 2006, ce magazine présente notamment les plus beaux spas et campings de la région, cinq itinéraires thématiques, Saint-Étienne, Lyon à travers le cinéma, la Fête des lumières et la culture, de bons plans shopping, des cours de cuisine, les eaux minérales, la boutique Antic Wine à Lyon, des chambres d'hôtes et les grands événements.

Depuis 2006, Rhône-Alpes Tourisme entretient des relations étroites avec le magazine bimensuel allemand Alpenadria (ex-Alpenjournal). Ce partenariat se caractérise par la publication annuelle d'un spécial Rhône-Alpes parfois étendu comme ce fut le cas en 2009 à PACA puisqu'il s'agissait alors de présenter les Alpes françaises.

Cette année, Alpenadria s'est recentré sur Rhône-Alpes avec la sortie le 3 juin d'un numéro de cent pages tiré à environ 60 000 exemplaires, 50 000 étant mis en kiosque, 10 000 étant distribués de juin à septembre dans les auto trains de la Deutsche Bahn circulant entre l'Allemagne et la vallée du Rhône et 1 000 étant mis à la disposition de Rhône-Alpes Tourisme pour ses actions de promotion sur le marché allemand. « Le magazine inclut également un DVD proposant une sélection de dix reportages diffusés par RhoneAlpes.tv en lien avec les sujets traités dans ses pages, précise Romain Raimbault, chargé de marché Allemagne et Europe centrale à Rhône-Alpes Tourisme. Et il s'accompagne de la création d'un site sur Rhône-Alpes en allemand http://www.rhonealpes-touren.de/ sur lequel figurent les reportages de RhoneAlpes.tv, les informations du site Rhône-Alpes Tourisme en flux RSS, des coordonnées GPS, etc. ».

Cette année, Alpenadria s'est recentré sur Rhône-Alpes avec la sortie le 3 juin d'un numéro de cent pages tiré à environ 60 000 exemplaires, 50 000 étant mis en kiosque, 10 000 étant distribués de juin à septembre dans les auto trains de la Deutsche Bahn circulant entre l'Allemagne et la vallée du Rhône et 1 000 étant mis à la disposition de Rhône-Alpes Tourisme pour ses actions de promotion sur le marché allemand. « Le magazine inclut également un DVD proposant une sélection de dix reportages diffusés par RhoneAlpes.tv en lien avec les sujets traités dans ses pages, précise Romain Raimbault, chargé de marché Allemagne et Europe centrale à Rhône-Alpes Tourisme. Et il s'accompagne de la création d'un site sur Rhône-Alpes en allemand http://www.rhonealpes-touren.de/ sur lequel figurent les reportages de RhoneAlpes.tv, les informations du site Rhône-Alpes Tourisme en flux RSS, des coordonnées GPS, etc. ».

Au sommaire de ce spécial Rhône-Alpes réalisé par Stephan Fennel, on trouve quelques nouveautés suivies d'un reportage sur Saint-Étienne axé sur l'architecture, le design et les musées (Mine et Art moderne). Lyon est ensuite à l'honneur avec la Fête des lumières, le cinéma, la danse et le shopping avec une sélection d'adresses originales. Suivent plusieurs pages consacrées à quelques-uns des plus beaux spas de Rhône-Alpes (thermes de Neyrac, Buddha-Bar Spa à Évian, Fermes de Marie à Megève, Spa mosaà¯c de Georges Blanc à Vonnas, Château de Pizay), à une sélection de chambres d'hôtes de charme et aux bateaux de croisière sur le Rhône. La gastronomie est également à l'honneur avec là encore quelques adresses incontournables complétées par une présentation d'écoles de cuisine et le portrait de Davy Tissot, chef de la Villa Florentine. Ce numéro comporte aussi plusieurs pages traitant des eaux minérales et du vin avec la boutique lyonnaise Antic Wine, un lexique franco-allemand, une sélection des 67 campings préférés de la rédaction ainsi que cinq itinéraires thématiques sur la Bresse, le tourisme religieux, le vin, l'huile d'olive et la lavande. « Les seize pages consacrées aux campings feront l'objet d'un tiré à part qui nous servira de brochure pour le marché allemand dans les salons auxquels nous participons », conclut Romain Raimbault.

Commentaires
comments powered by Disqus