Tendances et conjoncture

2 professionnels sur 3 optimistes pour le printemps 2017

Publié le 05 mai 2017

64% des professionnels du tourisme de la région estiment que l’état des réservations pour les mois de mai et juin à venir est bon. Les meilleurs niveaux de réservation sont enregistrés par les hôtels et les résidences de tourisme. Ce sont les professionnels en zone rurale qui sont les plus optimistes pour la période à venir (75% d’optimistes, contre 68% en zone urbaine et 55% en montagne).

Les nombreux ponts de mai et juin auront un impact positif sur la fréquentation touristique pour près de 40% des professionnels.

Le printemps (mai-juin) est une saison fortement marquée par la clientèle affaires. En effet, l’hôtellerie réalise plus de 55% de sa fréquentation grâce à la clientèle affaires au printemps 2016 dans contre 46% le reste de l'année. De plus, cette clientèle est en forte augmentation depuis plusieurs années et la région a enregistré un volume record de nuitées affaires au printemps 2016 avec plus de 2 millions de nuitées, soit une hausse de 11% (contre +5% nuitées hôtels).

Cette clientèle est d’autant plus intéressante qu’elle tend progressivement à mixer travail et loisirs, notamment en cherchant à prolonger son séjour professionnel par de l’agrément. Cette nouvelle tendance, nommée « bleisure », est principalement portée par la nouvelle génération de voyageurs.

Dans l’hôtellerie, le printemps est également une saison pour laquelle on note une croissance de la clientèle étrangère. Le printemps 2016 enregistre +8% de nuitées par rapport à la saison 2015. Les meilleures progressions sont réalisées par les marchés Grande-Bretagne (+42% évolution portée par l’Euro de football et le match à Saint-Etienne de l’équipe d’Angleterre) et Chine (+37%) ; la Grande-Bretagne étant caractérisée par la prédominance du couple de seniors.

La clientèle étrangère est plus présente au mois de juin alors que la clientèle française privilégie le mois de mai, favorisé par les ponts qui incitent aux courts séjours.

Globalement la clientèle de printemps est plus âgée et moins familiale que la clientèle d’été. De catégories socioprofessionnelles plutôt élevées, elle dispose aussi de revenus supérieurs à la moyenne et dépense plus. La part des courts séjours dans le total des nuitées ne cesse d’augmenter et concerne tous les âges et toutes les générations.

Contacts

Guilhem PONCY
Responsable du Pôle Observation Auvergne
Auvergne - Rhône-Alpes Tourisme
Commentaires
comments powered by Disqus