Terroirs de Sommets : "De la terre à la table"

Publié le 24 mai 2012

Du 22 au 24 juin, Megève accueille un nouveau salon. Parrainé par Emmanuel Renaut, Chef du Flocon de Sel triplement étoilé, ce rendez vous novateur, initié par Terroirs de Sommets, se penche avec gourmandise sur le contenu de nos assiettes. Sont attendus producteurs, artisans de l’Arc Alpin et chefs étoilés…

Les saveurs de montagnes dans nos assiettes

Le défi est audacieux, mais partager bons produits et bonnes pratiques est plus que jamais d’actualité, à l’instar de la qualité du cadre de vie. Déjà l’année dernière avec le SIIAM,  Isabelle Dieu et ses associés avaient montré détermination et engagement dans « le faire autrement ». En réponse à une demande récurrente des professionnels et du grand public, s’arrêter sur la qualité de vie qui passe par la gastronomie et la cuisine s’imposait comme une évidence. Aussi après l’architecture, l’architecte et son équipe, se sont mis aux fourneaux afin de concocter le menu de ce salon à caractère, ludique et conviviale au cœur d’un site prédestiné : Megève. Dehors : plantes aromatiques et jardins s’installent sur le pré se la Ferme Saint Amour au centre du village. Dedans : arts de la table, démonstrations culinaires, producteurs de fromages, vins et salaisons, livres, exposition, conférences et ateliers s’étalent au Palais des Sports. De nombreuses régions de l’Arc Alpin sont représentées : Italie, Corse, Alpes du Sud au parfum de lavande, plus de 150 exposants sont attendus. Petits producteurs d’ici et d’ailleurs, artisans potiers, ou de vannerie qui portent en eux la volonté de faire partager bons et beaux produits.  

Une fête gustative sucrée salée

Durant ces trois jours d’exceptions, cette manifestation atypique se donne pour mission de redonner au goût sa juste valeur au travers des plaisirs gustatifs et visuels. Pas de concours télévisuels, de recettes déclamées sur les ondes, de pages de magazines regorgeant de propositions alléchantes, mais du concret. Quatre jeunes chefs macaronés se relayeront aux marmites pour élaborer des plats à déguster à consommer sur place. Des démonstrations en partenariat avec la Table de l’Alpaga, des ateliers culinaires animés par les chefs Christophe Schuffenecker, Michael Breuil « Le Sens » et sa « Street Food » composée de vrais bons produits, Pierre Mathon « Cuisinier Culinary Coach » et Sébastien Lesage « Annemasse » aux innovations pâtissières. Côté culture Philigranne, la librairie Megevanne, se met à table avec une grande variété d’ouvrages culinaires. De Jeunes designers ont quant à eux travaillé sur la thématique « La Plante et l’Art Culinaire ». Le regard s’enchante avec l’exposition de photographies d’Anthony Cottarel, primé par le Gourmand World Cook book Awards 2010. Les oreilles s’enflamment à l’écoute de conférences sur l’art culinaire, les plantations, l’art de vivre… Dimanche à partir de 12 h, c’est enfin au tour des papilles de se satisfaire d’un bonheur espéré en parcourant les allées d’une ballade gourmande à travers le salon sous forme de buffet.  

« Cuisine mon village »

Cette aventure est en phase avec la préoccupation récurrente du manger mieux, sain, bio. Une problématique au quotidien légiférée par les Grenelles notamment dans les cantines. Cet itinéraire se veut valoriser le qualitatif, les filières courtes, le travail des agriculteurs comme celui de la transformation en petite quantité de ces matières premières avant qu’elles n’arrivent à table. Et Isabelle Dieu de préciser : « Il faut valoriser l’agriculture de montagne. Riche en saveurs elle est confrontée à de nombreuses contraintes : loi montagne, relief, températures, espaces de plus en plus petits et morcelés ». Ce salon a également pour but de dynamiser l’avant saison estivale. Comme un tremplin pour aborder l’été en montagne, « de la Terre à la Table » plante le décor de « Cuisine mon Village » une manifestation qui se déroule début juillet. Cette initiative a valu à Megève Tourisme de recevoir le prix 2011 de la Gastronomie en Altitude décerné par les professionnels de la Montagne. Alors oui Megève capitale de la gastronomie en montagne peut s’enorgueillir de recevoir sur son territoire, où était cultivé autrefois le safran, des initiatives qui privilégient qualité et convivialité tout en mettant les savoirs faire au cœur de ses actions. Avec « De la terre à la table » l’objectif de ce salon, une fois encore novateur, est de faire découvrir, voire redécouvrir d’autres saveurs à l’instar de la multitude de richesses et savoirs faire que comptent les territoires de montagne. 

Commentaires
comments powered by Disqus