Tourisme émetteur chinois

Impacts du Covid-19

Publié le 20 mars 2020

Auvergne Rhône Alpes Tourisme et Atout France Chine vous proposent un focus sur le tourisme émetteur chinois, un marché touristique incontournable aujourd'hui. Prenons le temps de faire un point sur l'année 2019 et d'évaluer les conséquences de la crise sanitaire du corona virus covid-19 pour l'année en cours et anticiper la reprise. 

 

En 2019, la Chine est restée le 1er marché émetteur mondial :

> Le tourisme domestique a été largement encouragé (patriotisme lié aux 70 ans du Parti )

> Les chinois ont choisi des destinations moins coûteuses et plus proches : ralentissement économique / baisse du Yuan

> Les destinations signataires "de la Route de la Soie" poussées par le gouvernement chinois ont été privilégiées (absence de visas)

> City break / tourisme en famille / tourisme rouge

Les voyages hors Chine continentale ont diminué de 15% pendant la Golden Week 2019

 

1/ AU NIVEAU MONDIAL :

Quelques données générales du marché émetteur touristique Chinois en 2019:

169 millions de séjours effectués hors Chine continentale

+6% de séjours à l’international

277,3 milliards US$ dépensés (en 2018)

25% des recettes du tourisme international proviennent de Chine continentale

10% des chinois possèdent un passeport

 

Le tourisme chinois en France représente 3 % du total des séjours hors Grande Chine

80% en Asie (dont 40% en Thaïlande, Japon et Corée du Sud)

4,5% aux Etats - Unis

3% en Australie & NZ

6% en Europe dont 3% en France

 

Les conséquences sur le marché émetteur chinois en 2020

Un secteur touristique chinois à l’arrêt

  • Baisse du trafic aérien – 85% de pax en moins et pertes pour les compagnies aériennes chinoises déjà estimées à plus de 2 M US$ (source aviation civile chinoise)

Nota Bene : le trafic domestique aurait repris à 50% (au 16 mars)

  • Tourisme domestique en forte baisse : recettes -69% au T1 2020, -21% prévue en 2020 (source Ministère du tourisme )
  • Baisse de pouvoir d’achat qui impactera les dépenses touristiques et le choix de destination future

 

Nombreuses incertitudes sur la reprise des flux

  • Tourisme de groupes toujours interdit (en et hors Chine)* / Voyages FIT déconseillés
  • Difficultés TO et AV en cours (et à venir)
  • Faillite OTA Baicheng / Nationalisation et démantèlement de Hainan Airlines
  • Consolidation / restructuration du secteur attendue
  • Annulation ou report des principaux salons touristiques (ITB Chine / Shanghai, COTTM Pékin , SWTF Shanghai)
  • 50% des Chinois envisageraient une reprise des voyages entre 2 et 6 mois après la crise

Les opérateurs chinois concentrent leurs efforts sur le tourisme domestique (qui reprend très timidement). Les professionnels restent prudents (reprise estimée : 3 à 6 mois après la crise).

Le scénario le plus réaliste pour la reprise des flux à l’international serait vraisemblablement pour la GOLDEN WEEK 2020 (Octobre).  En effet, les chinois actifs ne pourront pas prendre leurs congés cet été; les enfants, lycéens et étudiants rattraperont leurs cours et passeront leurs examens; rattrapage économique de la Chine est prévu pendant les mois d'été. le gouvernement chinois va inciter à consommer « domestique » étant donné la situation économique mondiale notamment en Europe.en pleine crise du corona virus Codiv-19. 

 

 

2/ AU NIVEAU DE LA FRANCE :

Une baisse globale des flux en 2019, malgré un rebond en fin d’année :

2,1 millions de visiteurs (estimation ATF)

- 5 à - 8% Baisse des flux (estimation ATF)

3,6 milliards d’euros de recettes (données 2018 Banque de France)

 

Les Points négatifs :

Baisse des délivrances de visas (consulats France en Chine) de -13,5% (2019)

> Mouvements sociaux en 2019

> Nuitées hôtelières en baisse de 8,6% en 2019

> Paris Région -8,2 % des flux en 2019 / Région SUD -4,6% de nuitées 1er semestre 2019

> Des dépenses des touristes chinois revues à la baisse en 2019

> Pays « Route de la soie» encouragés par les autorités chinoises

> Italie talonne désormais la France

 

Les Points positifs :

Délivrance des visas : Chine du Sud et du Centre stables ou en légère hausse (Chengdu, Canton et Wuhan)

> Visas : hausse globale des demandes au 4ème trimestre 2020

> 3 nouvelles ouvertures de lignes en 2019 (Paris - Qingdao, & Guiyang et Pékin - Nice)

> Diffusion actuelle ou à venir de séries TV tournées en France

 

Le tourisme chinois en France en 2020 : la « double peine »

Un tourisme émetteur quasi à l’arrêt.

Rappel France : 60% groupes / 40% individuels

  • Baisse de 85% des fréquences aériennes France – Chine : seulement 3 villes desservies, vols Air France suspendus
  • Les arrivées en provenance de Chine en berne depuis fin janvier 2020
  • Réouverture des centres de visas mais activité très réduite: entre 80 et 200 visas délivrés par jour contre 1800 habituellement
  • Secteurs du shopping et du luxe particulièrement affectés pour la destination France
  • Moins 30 à 40 % d’arrivées de touristes internationaux en France (B Lemaire)
  • Perte de 10 milliards d’€ pour les 4 premiers mois de 2020 (JB Lemoyne°

Paris île de France et région SUD sont les 2 régions plus impactées car plus dépendantes que les autres au tourisme chinois.

Auvergne Rhône Alpes est impacté dans une moindre mesure car l'importance du flux touristique des chinois dans notre région se réalise à partir du printemps. Par contre, les ski clubs et tour opérateurs chinois ont annulé leurs groupes et clients dans nos stations de ski !

L’Italie et les autres destinations européennes (Suisse, Allemagne, Espagne) ont également été impactées, la majorité des voyages en Europe s’effectuant en multi-pays.

Retrouvez les tendances de fréquentation de la clientèle chinoise (et des autres nationalités) dans les hôtels de la région grâce au tableau de bord interactif d'Auvergne-Rhône-Alpes Tourisme (données Insee).

 

Quelques raisons d’espérer pour l’après-crise...

  • L’épidémie en Chine désormais confinée à la seule province du Hubei (7-8% des touristes Chinois en France proviennent de Chine du centre°
  • Capital « sympathie » de la France durant la crise en Chine pas de restrictions pour les chinois, consulat de Wuhan dernier en activité, soutien du gouvernement français, aides financières de nombreux groupes français présents en Chine, les centres de visas ont été les 1er à rouvrir
  • Année franco-chinoise du tourisme culturel prévue en 2021 qui pourrait booster le tourisme en France

 

La desserte aérienne France – Chine avant le Covid-19 :

En 2019, 100 liaisons hebdomadaires

Paris capitale européenne la plus connectée (102 vols hebdo depuis 14 villes, 8 compagnies aériennes)

> 3 nouvelles ouvertures de lignes en 2019 (Guiyang, Qingdao et Nice) après les 4 lignes ouvertes en 2018

> Ouverture liaison Pékin – Nice août 2019

> L’ouverture Aéroport Pékin Daxing inauguré fin septembre 2019

> Fermetures 2019 : Canton, Jinan et Pékin (Orly)

 

La desserte aérienne France – Chine avec la crise du Covid-19

> 85% de vols en moins, assurés uniquement par les compagnies chinoises

> 3 villes desservies seulement (Shanghai / Pékin / Canton)

> Air France a temporairement suspendu Pékin Shanghai Wuhan Hong Kong et Taiwan

> Les projets de vols connection Chine avec Lyon reportés

 

Les conséquences à plus long terme ?

---> Incertitudes sur la reprise des 4 lignes directes opérées par la compagnie Hainan Airlines, en difficulté (NB Xi’an, Shenzhen, Chongqing et Guiyang)

---> Incertitudes sur la reprise des lignes déjà fragilisées et peu rentables (Qingdao et Kunming notamment)

 

Auvergne Rhône Alpes Tourisme a adressé une lettre de soutien aux prescripteurs chinois (agences de voyages, tour-opérateurs, land opérateurs, ski clubs, kols, journalistes chinois).

Atout France relaie depuis une dizaine de jours l’information quotidienne sur l’évolution de la situation en France (restrictions liées au confinement, fermetures des sites touristiques).

Pour les acteurs régionaux du tourisme qui travaillent le marché chinois, Auvergne Rhône Alpes Tourisme est en préparation d’un plan de relance de communication digitale & marketing pour aider les prescripteurs chinois à soutenir nos programmations. Mutualisons nos efforts, ensemble nous serons plus forts !

 

 

3/ POINT SUR LA SITUATION ECONOMIQUE ACTUELLE EN CHINE :

Malgré la crise du Covid-19, la Chine reste une puissance mondiale de 1er rang

 

Données économiques :

> 2ème économie mondiale

> Moteur de la croissance mondiale (+de 60%)

> Classe moyenne de 400 millions de personnes

>16% du PIB Mondial

> 1er exportateur et 2ème importateur mondial

 

Impact du Covid-19 sur l’économie chinoise

>Plus faible croissance mondiale depuis 30 ans en 2019

>Baisse de la demande intérieure en 2019

>Impact sur la croissance chinoise de -1 à -3% selon les estimations – Récession au 1er trimestre 2020

>Fragilisation d’une demande intérieure déjà affectée en 2019 (automobile, téléphonie)

 

Principaux impacts sur l’économie chinoise (et mondiale)

>Principaux secteurs perdants : commerce de détail, produits manufacturés, automobile, tourisme, transport aérien, logistique, luxe

>Principaux secteurs gagnants : E-commerce, Pharmacie, Assurances, Entertainment en ligne, Education en ligne

 

Des transformations durables dans les modes de consommation ?

=> Une accélération de la digitalisation (déjà importante) des services en Chine (e-commerce, e-formation, etc..)

=> Une intensification de l’utilisation de l’intelligence artificielle dans les services

=> Pour le tourisme :

> Impacts sur le mix TO traditionnels / OTA ? Le mix ventes directes / ventes intermédiées (estimées à 70-80% pour la Chine) ?

> Accélérer l’innovation dans les services à proposer aux futurs touristes chinois ?

> Influence sur le choix des destinations futures

> Une sensibilité accrue sur les questions de risque / sécurité sanitairE

 

Sources: Données officielles ONT, Bureau national des statistiques chinois, Bureau Atout France en Chine

Contacts

Rachel Gregoris
Chargée de promotion long-courrier
Auvergne - Rhône-Alpes Tourisme
Commentaires
comments powered by Disqus