TripAdvisor et Le Dauphiné Libéré font confiance à SITRA

Publié le 20 mai 2009

Devenu une véritable mine d'or en matière d'information, SITRA a pour volonté de sortir du seul réseau des offices de tourisme pour informer de nombreux sites à forte audience. En début d'année, Rhône-Alpes est ainsi devenue grâce à SITRA une région française pilote pour TripAdvisor, la première communauté mondiale de voyageurs en ligne. Et Le Dauphiné Libéré utilise également les informations fournies par SITRA.

Karine Feige, responsable du pôle Internet à Rhône-Alpes Tourisme, démarre l'année de belle manière : « L'un des objectifs majeurs du réseau SITRA est de multiplier la diffusion de l'information vers des sites à forte audience en dehors du seul cercle des offices de tourisme. SITRA est dimensionné pour alimenter de tels sites et nous venons d'être choisis comme site pilote en France par TripAdvisor alors que Le Dauphiné Libéré utilisera également les informations contenues dans SITRA notamment pour réaliser ses suppléments estivaux ».

Deux belles références pour SITRA et c'est tout bénéficice pour ses adhérents qui, grâce au réseau, voient l'information les concernant de plus en plus largement diffusée.
« Nous coopérons avec TripAdvisor pour rajouter 1 000 objets à TripAdvisor dont 25% traduits en anglais, ajoute Karine Feige. On peut simplement regretter qu'un trop grand nombre d'offices ne traduisent pas systématiquement leurs pages en anglais alors qu'une fonctionnalité dédiée à la traduction existe sur SITRA. à‡a prend à peine une minute et nous avons six langues avec, en plus du français, l'anglais, l'allemand, l'espagnol, l'italien et le néerlandais ».

Du côté de TripAdvisor, on se réjouit également du partenariat conclu avec SITRA. « Nous sommes la plus grande communauté en ligne de voyageurs avec plus de 25 millions de visiteurs uniques par mois sur l'ensemble de nos sites, explique Séverine Philardeau, directrice des partenariats en Europe. Nous avons été créés en 2000 et nous sommes des vétérans du Web 2.0. Notre contenu est entièrement généré par les utilisateurs qu'ils soient américains, européens et maintenant asiatiques avec le lancement de TripAdvisor au Japon et en Chine ».

Les visiteurs sont généralement en phase active de la préparation de leur voyage. S'ils vont sur TripAdvisor, c'est pour avoir l'avis d'autres voyageurs sur des hôtels, restaurants ou attractions et pour voir des photos et des vidéos. Et ils ont l'embarras du choix, le site contenant plus de 800 000 références d'établissements dans 60 000 destinations ! « Nous avons été approchés par SITRA en mars 2008 pour intégrer leur contenu, poursuit Séverine Philardeau. A l'époque, nous n'étions pas prêts mais en décembre 2008, nous avons réalisé un premier test d'intégration avec Annecy et Chamonix qui nous a permis d'établir les règles de notre partenariat. Nous avons fourni à SITRA un format Excel dans lequel ils ont mis des objets. Nous travaillons actuellement sur l'intégration d'un fichier plus complet, toutes les informations passant néanmoins par notre équipe de modération pour s'assurer qu' elles répondent à nos critères. Nous allons également mettre à la disposition de SITRA des avis de voyageurs sur les établissements de la région et travailler avec eux pour collecter davantage d'avis. Nous sommes très satisfaits de la mise en place de ce partenariat pilote qui nous permet d'enrichir notre contenu sur l'une des régions européennes les plus visitées... ».

Autre partenariat plus rhônalpo-rhônalpin : celui mis en place avec Le Dauphiné Libéré. « En 2008, Laurent Gannaz, l'un des pigistes du quotidien, s'était rapproché de nous pour utiliser des données de SITRA afin de réaliser les pages agenda du supplément pour la Haute-Savoie et l'Ain, rappelle Cyril Noà«l, animateur du réseau SITRA à Savoie Mont-Blanc Tourisme. Après une formation rapide, je lui avais donné un accès à SITRA. Mais, à l'époque, il devait ressaisir toutes les données. Lors du dernier séminaire SITRA, il a fait un retour d'expérience et nous avons ensuite présenté les possibilités d'utilisation à Georges Bosi, en charge des suppléments au Dauphiné Libéré. Il a jugé que c'était intéressant de récupérer nos données dans leur propre système d'information. Elles leurs sont envoyées chaque nuit et les correspondants locaux ont accès à la base du journal ce qui permet ainsi de publier certaines informations sur les pages du quotidien ou sur son site Internet. Et je pense que d'autres journaux devraient lui emboîter le pas à l'avenir... ».

Voir le blog SITRA

Commentaires
comments powered by Disqus