Un TO indien met le paquet sur Rhône-Alpes

Publié le 10 juin 2009

Numéro quatre des TO indiens présents sur l'Europe, Mercury Travel a conclu un accord de partenariat avec Maison de la France et Rhône-Alpes Tourisme qui a débouché sur l'édition d'une brochure consacrée à la région tirée à 40 000 exemplaires. Ashwini Kakkar, patron de ce TO, escompte de belles retombées de ce partenariat même s'il regrette le délai de dix à quinze jours nécessaire à la délivrance de visas par le consulat de France.

Rhône-Alpes Tourisme a réalisé un joli coup en nouant cet accord de partenariat avec Maison de la France en Inde et Mercury Travel, l'un des plus importants TO du pays après Thomas and Cook, Kuoni et Cox and Kings. Mercury Travel qui a son siège à Mumbai (ex-Bombay), propose une offre globale aux voyageurs avec un département tour-operating, un réseau de vingt-cinq agences implantées dans les plus grandes agglomérations du pays, un département tourisme d'affaires, un bureau de change et une compagnie d'assurance ! Le tout réalise un chiffre d'affaires consolidé de 200 millions d'euros. Au total, Mercury Travel fait voyager 40 000 personnes par an, la plupart en dehors des frontières de la république indienne. Conseiller technique à Maison de la France et au ministère indien du Tourisme, Ashwini Kakkar connaît bien notre pays puisqu'il a fait une partie de ses études à l'INSEAD de Fontainebleau complétées par des cours à l'Alliance française de Mumbai.

« Nous sommes spécialisés dans le voyage moyen et haut de gamme et 15% de notre clientèle se rend en Europe, précise-t-il. La Grande-Bretagne est la destination numéro un devant la France et la Suisse. En France, Paris arrive en tête devant la Riviera et le Val de Loire alors que la Bourgogne, le Bordelais et Rhône-Alpes suivent. Nous commercialisons Rhône-Alpes depuis deux ans avec une majorité de demandes pour les sports d'hiver à Chamonix, Val d'Isère et Courchevel. Mais le Beaujolais, la vallée du Rhône, les lacs savoyards et Lyon suscitent aussi un certain intérêt. L'accord que nous avons passé avec Rhône-Alpes Tourisme et Maison de la France devrait aider à mieux faire connaître cette région. La promotion par Internet et par SMS marche en tout cas très bien. Des affiches montrant Rhône-Alpes sont présentes dans nos agences. Et nous avons édité à 40 000 exemplaires une brochure exclusivement consacrée à votre région alors que deux de mes collaborateurs, bientôt suivis par deux autres, sont venus en Rhône-Alpes pour découvrir ses principaux musts touristiques ! »

Des actions qui conduisent la clientèle à questionner les agents de comptoir même si les Indiens s'inquiètent de la progression de la grippe porcine en Europe. Ashwini Kakkar insiste sur le fait que le marché indien du tourisme est toujours en croissance malgré la crise économique. Il a déjà fait voyager 250 de ses compatriotes en Rhône-Alpes et le seul regret qu'il exprime porte sur la délivrance des visas par le consulat de France. « à? cause du passeport biométrique, il faut une quinzaine de jours pour l'obtenir et ça rebute mes concitoyens ! ».

Commentaires
comments powered by Disqus