Une quinzaine d’accueils presse et pro en septembre !

Publié le 22 octobre 2010

Les mois de juin et de septembre sont traditionnellement ceux o๠les accueils de journalistes, de TO et agents de voyages étrangers sont les plus nombreux dans la région. Septembre 2010 a confirmé cette tendance avec une quinzaine d'accueils qui ont concerné en premier lieu la presse écrite et des télévisions étrangères. Mais aussi de nombreux professionnels. Voici trois illustrations de ces accueils : un éductour viti-vinicole, un éductour Russie et une opération menée sur le Québec et le Canada anglophone.

Rhône-Alpes est une destination qui plait assurément aux journalistes et aux professionnels étrangers. On en veut pour preuve le succès remporté par les accueils réalisés dans la région, ceux-ci se déroulant principalement en juin et septembre.

Illustrations de ces accueils qui contribuent grandement à faire connaître la destination Rhône-Alpes et ses atouts face à une concurrence de plus en plus active :

Du 24 au 27 septembre, 11 adhérents de l'ABTOF (Association des tours-opérateurs britanniques spécialistes de la destination France) se sont rendus à Ampuis, dans la Drôme et enfin l'Ardèche sur la thématique viti-vinicole et ont été accompagnés par Isabelle Faure, chargée du marché britannique à Rhône-Alpes Tourisme, et par les partenaires régionaux. « Une telle opération nous intéresse d'autant plus que nous participons à peu de salons en Grande-Bretagne, précise Pascale Junique, chargée de mission à Drôme Tourisme. Nous avons reçu ces professionnels les 25 et 26 septembre. Nous leur avons notamment présenté le vignoble des côtes du Rhône avec une dégustation chez M. Chapoutier et une balade dans les vignes accompagnée par le sommelier Fabien Louis. Le 25 au soir, ils ont été hébergés à l'Hôtel L'Esplan à Saint-Paul-Trois-Châteaux o๠nous avons organisé un workshop pour trois agences réceptives ardéchoises et drômoises afin de présenter leurs prestations. Et, le 26, ils ont été accueillis à l'Université du vin avant de prendre la direction de l'Ardèche. Pour nous, ce fut une opération très positive et plusieurs contacts ont été établis dont un TO à la recherche d'un guide pour accompagner des groupes dans notre département et un second désireux de trouver des villas à louer pour les présenter dans sa brochure ». Mi-septembre, c'est le Beaujolais qui était à l'honneur avec la venue de journalistes canadiens. Cette opération entrait dans le cadre d'un jeu-concours organisé pour Atout France Canada. Les vainqueurs étaient invités à découvrir les vignobles de Rhône-Alpes, de la Champagne et du Languedoc. Et ils étaient accompagnés par des journalistes chargés de conter leur voyage, par Rachel Grégoris, responsable des marchés lointains à Rhône-Alpes Tourisme, Caroline Dal'Lin et Mélanie Paul-Hus, d'Atout France Canada. « Le 15 septembre, nous avons reçu des Québécois accompagnés par deux représentants du journal La Presse rappelle Fabien Vignal, chargé de mission œnotourisme à Inter Beaujolais. Et le 19, c'est un couple anglophone accompagné par un journaliste indien et un sommelier, qui ont été accueillis. Nous leur avons présenté la route des vins, quelques châteaux et les pierres dorées. Et comme on était en pleine période de vendanges, ils ont beaucoup apprécié cette découverte. Nous organisons chaque année plus de cinquante accueils de ce type. Pour nous, c'est important car ça permet de faire évoluer l'image des vins du Beaujolais sur nos marchés prioritaires que sont les États-Unis, le Canada, la Grande-Bretagne, les Pays-Bas, la Belgique, l'Allemagne, la Chine, le Japon, la Corée du Sud, Taà¯wan et Hong-Kong ».

Du 24 au 27 septembre, 11 adhérents de l'ABTOF (Association des tours-opérateurs britanniques spécialistes de la destination France) se sont rendus à Ampuis, dans la Drôme et enfin l'Ardèche sur la thématique viti-vinicole et ont été accompagnés par Isabelle Faure, chargée du marché britannique à Rhône-Alpes Tourisme, et par les partenaires régionaux. « Une telle opération nous intéresse d'autant plus que nous participons à peu de salons en Grande-Bretagne, précise Pascale Junique, chargée de mission à Drôme Tourisme. Nous avons reçu ces professionnels les 25 et 26 septembre. Nous leur avons notamment présenté le vignoble des côtes du Rhône avec une dégustation chez M. Chapoutier et une balade dans les vignes accompagnée par le sommelier Fabien Louis. Le 25 au soir, ils ont été hébergés à l'Hôtel L'Esplan à Saint-Paul-Trois-Châteaux o๠nous avons organisé un workshop pour trois agences réceptives ardéchoises et drômoises afin de présenter leurs prestations. Et, le 26, ils ont été accueillis à l'Université du vin avant de prendre la direction de l'Ardèche. Pour nous, ce fut une opération très positive et plusieurs contacts ont été établis dont un TO à la recherche d'un guide pour accompagner des groupes dans notre département et un second désireux de trouver des villas à louer pour les présenter dans sa brochure ». Mi-septembre, c'est le Beaujolais qui était à l'honneur avec la venue de journalistes canadiens. Cette opération entrait dans le cadre d'un jeu-concours organisé pour Atout France Canada. Les vainqueurs étaient invités à découvrir les vignobles de Rhône-Alpes, de la Champagne et du Languedoc. Et ils étaient accompagnés par des journalistes chargés de conter leur voyage, par Rachel Grégoris, responsable des marchés lointains à Rhône-Alpes Tourisme, Caroline Dal'Lin et Mélanie Paul-Hus, d'Atout France Canada. « Le 15 septembre, nous avons reçu des Québécois accompagnés par deux représentants du journal La Presse rappelle Fabien Vignal, chargé de mission œnotourisme à Inter Beaujolais. Et le 19, c'est un couple anglophone accompagné par un journaliste indien et un sommelier, qui ont été accueillis. Nous leur avons présenté la route des vins, quelques châteaux et les pierres dorées. Et comme on était en pleine période de vendanges, ils ont beaucoup apprécié cette découverte. Nous organisons chaque année plus de cinquante accueils de ce type. Pour nous, c'est important car ça permet de faire évoluer l'image des vins du Beaujolais sur nos marchés prioritaires que sont les États-Unis, le Canada, la Grande-Bretagne, les Pays-Bas, la Belgique, l'Allemagne, la Chine, le Japon, la Corée du Sud, Taà¯wan et Hong-Kong ».

Accueil réussi avec celui proposé à cinq importants TO russes, dont DSPW et Carlson Tourisme Travel, toujours mi-septembre. Au programme, Annecy, le Beaujolais et Évian o๠ils ont séjourné du 10 au 12 septembre. Francis Jungo, directeur de l'office de tourisme de la station thermale, revient sur cet accueil : « Trois d'entre eux parlaient couramment français et c'est la première fois qu'ils venaient en Haute-Savoie. La clientèle russe est celle qui progresse le plus chez nous puisqu'elle a été numéro un pour les clientèles étrangères au Royal en août et troisième en juin. En juin et juillet, elle se classait également au troisième rang pour la résidence hôtelière Residhôtel et au second en août ! C'est une clientèle estivale. Mais les Russes viennent aussi pour Noà«l et le Nouvel an orthodoxe. Ils sont nombreux dans les 4 et 5 étoiles. On assiste aussi à l'émergence d'une clientèle de classes moyennes dans les résidences de tourisme. D'o๠l'intérêt d'un tel accueil pour une ville comme Évian o๠ces TO se sont déclarés agréablement surpris par la beauté du lac et des montagnes, par le patrimoine, la verdure et le fleurissement. Aucun d'entre eux ne commercialisait jusqu'à présent notre destination et nous avons bon espoir qu'ils l'inscrivent dans leurs prochaines brochures d'autant que l'aéroport de Genève est desservi quotidiennement par des vols de Swiss et Aeroflot. Pour nous, les Russes comptent désormais autant que la clientèle du Moyen-Orient et nous travaillons main dans la main avec Rhône-Apes Tourisme. Nous participerons d'ailleurs à l'opération Russie programmée en juin 2011 ».

Commentaires
comments powered by Disqus