Urgence Compte Personnel de Formation (CPF)

Publié le 07 septembre 2018

CPF : Lancer votre formation certifiante à l’automne, 

pour bénéficier des taux de prises en charge actuels avant la forte baisse de 2019

 

Le 5 mars, la ministre du Travail Muriel Pénicaud a présenté la mesure principale de la réforme de la formation professionnelle : la monétisation du CPF. A partir de 2019, les salariés auront un Compte personnel de formation (CPF) crédité en euros heures et non en heures.

Actuellement, le CPF est crédité de 24h par année pour un salarié à temps complet, jusqu’à la limite de 120h. A cela s’ajoute des remboursements de cout horaires en fonction des OPCA. AGEFOS PME, OPCA de branche du Tourisme, a une prise en charge de 50euros/h.

Avec la réforme, le CPF sera de 500 euros par an avec un plafond à 5 000 euros (acquis en 10 ans).

Avec la disparition de la prise en charge des OPCA en 2019 la valeur des comptes CPF va donc s’effondrer au 1er janvier. En effet, même si les formations sont exprimées en euros, la valeur du CPF reste en heure au moment de la transition. Vous ne pourrez donc pas financer une formation, que vous pouvez financer aujourd’hui.

Il y a donc urgence d’engager vos formations avant le 1er janvier 2019 !

 

Pour rappel : Qu’est-ce que le CPF ?

Depuis le 1er janvier 2015, le Compte Personnel de Formation (CPF) remplace le Droit Individuel des Formations (DIF). Il recense les heures de formation récoltées par un actif tout au long de sa carrière professionnelle jusqu’à son départ à la retraite. Celles-ci permettent d’obtenir une qualification, des compétences et des connaissances adaptées aux choix professionnel du salarié. Les heures de DIF sont conservées et à mettre manuellement sur l’espace personnel du CPF. Celui-ci est ravitaillé automatiquement à la fin de chaque année en fonction du nombre d’heures travaillées (plafonné à 150 heures). Le CPF permet de faire évoluer, de professionnaliser et de reconvertir les collaborateurs qui le souhaitent.
 
À noter que les salariés du privé ont jusqu’au 31 décembre 2020 pour utiliser leurs heures DIF. L’alimentation des comptes sera effectuée automatiquement à partir des Déclarations Annuelles des Données Sociales (DADS) et des déclarations sociales nominatives (DSN), qui auront été établis par l’employeur. Un accompagnement est également mis en place par le Ministère du Travail pour conseiller et informer sur l’évolution des métiers ainsi que sur les offres adaptées à celle-ci.
 
Les informations personnelles des salariés sont accessibles par eux-mêmes sur leurs espaces personnels sur moncomptedeformation.gouv.fr, site mis en place par le Ministère du Travail. Il est nécessaire d’avoir son numéro de sécurité sociale et son dernier bulletin de salaire pour ouvrir son espace personnel. C’est sur ce site que les salariés peuvent prendre connaissance des heures de formation qu’ils ont accumulés, rechercher des certifications spécifiques à leur projet professionnel et connaître les modalités de financement de leur formation.
 
 

Comment mettre en place le CPF ?

Le CPF (Compte Personnel de Formation) est à mettre en place individuellement par les salariés réalisant une formation. Il leur faut d’abord ouvrir leur compte personnel sur le site moncompteformation.gouv.fr, avec leur numéro de sécurité sociale et leur dernière fiche de paie. Après avoir renseigné le nombre d’heures DIF, s’ils en disposent, et le code NAF/APE de l’entreprise, ils connaissent désormais l’OPCA dont ils dépendent. Il leur suffit de choisir une formation éligible et de contacter l’organisme de formation pour valider le programme ensemble. Il ne leur reste plus qu’à entrer le devis de l’organisme de formation sur leur compte CPF. Il leur sera indiqué si cela dépend du CPF ou du plan de formation. Dans le cas où cela dépend du CPF, il leur faut envoyer ce devis à l’OPCA dont ils dépendent.
 
Informations nécessaires à l’ouverture du CPF :
Numéro de sécurité sociale du salarié
Dernier bulletin de salaire
Le solde d’heures DIF (il figure une fois par an sur le bulletin de salaire, celui de janvier, il peut sinon être demandé aux RH)
Le code NAF/APE de l’entreprise
 
 

Contacts

Nancy Jarrosson
Responsable de développement - Service Professionnalisation
Auvergne-Rhône-Alpes Tourisme
Commentaires
comments powered by Disqus