Vacances d’hiver 2014

La montagne séduit toujours en Rhône-Alpes

Publié le 21 mars 2014

Les trois quarts des professionnels du tourisme rhônalpin ont enregistré une bonne fréquentation de leur établissement au cours de la période des vacances de février-mars 2014. Ce taux de satisfaction atteint même 88% pour les professionnels de la montagne.

Les abondantes chutes de neige de fin février-début mars ont permis aux stations de moyenne altitude de bien fonctionner. Ainsi 88% des professionnels de la montagne se sont déclarés satisfaits du niveau d’enneigement.

Cette nouvelle vague de neige, après une période tendue, a favorisé les réservations de dernière minute.

Ces bons résultats s’inscrivent dans la continuité de la période des vacances de fin d’année 2013.
On notera toutefois que malgré cette satisfaction, les professionnels constatent une légère baisse de leur activité en comparaison avec la même période de 2013.


De manière générale, la région Rhône-Alpes peut compter sur la fidélité de la clientèle nationale et locale : dans plus d’un établissement sur deux, les touristes français sont autant présents au cours des vacances de février-mars 2014 que l’an dernier à la même période.


Bonne nouvelle également du côté des touristes étrangers, puisque la fréquentation de la clientèle internationale sur la période s’est amplifiée dans un cas sur quatre (23%) ou à défaut est restée constante dans deux cas sur cinq (42%). Parmi les nationalités représentées, Britanniques (49%) et Belges (44%) constituent toujours le plus fort du contingent.


Le taux moyen d’occupation des hébergements en Rhône-Alpes sur la période est resté constant : 57% (pour mémoire, il s’élevait à 55% au cours des vacances de février-mars 2013).


 La consommation touristique, pour sa part, a plutôt bien résisté sur la période si l’on compare aux vacances de février-mars 2013 : dans la majeure partie des cas, la durée des séjours est restée constante (63%) et le niveau des dépenses s’est maintenu (45%).


Petite ombre au tableau toutefois dans un établissement sur quatre, la durée moyenne des séjours est moindre par rapport aux vacances de février-mars 2013, et un professionnel sur trois a vu son chiffre d’affaires diminuer.


Quant à la fin de saison de ski 2014, elle s’annonce incertaine : seuls 47% des professionnels affichent leur confiance et les niveaux de réservation sont jugés insuffisants par 44% des professionnels de l’hébergement.

 

Nota : Enquête réalisée en partenariat avec IPSOS du 10 au 14 mars par téléphone auprès de 470 professionnels.

Contacts

Gérard Octroy
Observation
Rhône-Alpes Tourisme
Commentaires
comments powered by Disqus