Bilan de fréquentation des vacances d’hiver & perspectives fin de saison

Alors que les vacances d’hiver viennent de s’achever, le bilan de cette période clé s’avère très positif pour les stations de ski de la région qui enregistrent une progression de la fréquentation des hébergements par rapport à l’hiver 2019/2020. Cette 3ème note de synthèse de la saison présente le bilan de fréquentation des vacances d’hiver et approfondit l’analyse sur l’ensemble de la saison hivernale, sur le périmètre des stations de la région Auvergne-Rhône-Alpes.

Auvergne-Rhône-Alpes Tourisme analyse à travers cette note les tendances et prévisions de fréquentation de l’hiver, en date du 09/03/2022, sur le périmètre des 175 stations de sports d’hiver d’Auvergne-Rhône-Alpes (sources : G2A, Liwango et Orange Flux Vision). Les taux d’occupation et les nuitées attendues sont comparés à l’hiver 2019/2020 (niveaux de réservation à date non impactés par le 1er confinement) afin de mesurer le niveau de reprise de l’activité touristique hivernale.

Un bilan très positif pour les vacances d’hiver dans les stations de ski

Avec 35% des nuitées hivernales, les vacances d’hiver sont de loin la période qui pèse le plus en matière de fréquentation touristique pour les stations de ski de la région. Début février, les données de réservation pour les vacances d’hiver indiquaient des perspectives de fréquentation en hausse de +3% par rapport à celles enregistrées à la même date en 2020. Début Mars, le bilan de fréquentation des stations de ski d’Auvergne-Rhône-Alpes affiche une hausse de +6,4% de nuitées. La tendance sans précédent des réservations d’ultra dernière minute a permis aux stations de ski d’atteindre des niveaux de fréquentation exceptionnels.

Les vacances d’hiver se clôturent donc avec un taux d’occupation moyen quasi maximal de 90% en hausse de +5 points par rapport à 2020. Grace à un étalement des vacances des différentes zones plus favorable cette année, la fréquentation est équilibrée sur les 4 semaines (de 88% d’occupation pour la semaine du 05/02 à 92% pour celle du 26/02). La plus forte progression par rapport à 2020 est ainsi observée sur la 4ème semaine (+23 points) qui a accueilli cette année les vacanciers de la zone C et les Belges (contre la seule zone A en 2020). Par ailleurs, les stations « Grand Domaine » (altitude supérieure à 1800 m et capacité d’accueil supérieure à 25 000 lits touristiques), qui présentaient un retard sur la période il y a un mois, ont bénéficié de nombreuses réservations de dernière minute, dues notamment au retour partiel des clientèles internationales, leur permettant d’inverser la tendance et d’afficher désormais une progression, à l’image des petites stations de charme (altitude inférieure à 1 800 m et capacité d’accueil inférieure à 25 000 lits touristiques).

« Bilan positif des vacances d’hiver pour les stations de montagne d’Auvergne-Rhône-Alpes avec un vrai engouement de dernière minute qui témoignent de l’attractivité des sports d’hiver pour les clientèles françaises et internationales, et particulièrement les Britanniques qui sont revenus en force profiter des plaisirs de la glisse. »

Fabrice Pannekoucke, Président d’Auvergne-Rhône-Alpes Tourisme.

Source G2A

Avec +25% de nuitées réalisées en février dans les Alpes du Nord par rapport à 2020, les données de réservation sur les plateformes Airbnb et Abritel confirment également cette hausse de fréquentation pour les vacances d’hiver en station. Ce résultat en forte hausse démontre combien les logements individuels, jugés plus sûrs en cette période de pandémie, sont fortement rechercher par la clientèle.

Comme observé depuis le début de la saison hivernale, la fréquentation des voyageurs internationaux est en légère baisse de -5%. L’assouplissement des contraintes de déplacement pour les Britanniques a permis à la 1ère clientèle touristique d’être de retour en nombre et de récupérer sa place de leader sans toutefois retrouver un volume de fréquentation d’avant crise. Les Belges et les Néerlandais sont en forte hausse et permettent de compenser la baisse des Britanniques.

La clientèle française progresse fortement pour ces vacances d’hiver notamment grâce aux hébergements non-marchands pris d’assaut par les clientèles ayant reporté leur séjour prévu depuis le début de l’hiver suite à la dégradation des conditions sanitaires.

FRÉQUENTATION INTERNATIONALE (comparée à N-2)FRÉQUENTATION NATIONALE (comparée à N-2)
1. Royaume-Uni : -15%
2. Pays-Bas : +19%
3. Suisse : -13%
4. Belgique : +40%
1. Rhône : +40%
2. Paris : +31%
3. Hauts de Seine : +31%
4. Nord : +20%
Source Orange Flux Vision Tourisme

ZOOM AUVERGNE-RHÔNE-ALPES
A l’échelle régionale, le bilan des vacances d’hiver est légèrement moins positif que pour les stations de ski (qui représentent près de 60% de la fréquentation), avec une baisse de -6% des nuitées. La chute des clientèles étrangères (-23%) et la baisse de fréquentation des grandes destinations urbaines (-17%) expliquent en partie cette tendance en léger replis comparé à février 2020.

Des perspectives pour l’ensemble de l’hiver en nette amélioration pour les stations de ski

Sur l’ensemble de la saison (du 4 décembre 2021 au 29 avril 2022), les stations de ski de la région affichent à ce stade un niveau de réservation encore en léger recul de -1,5%. Lors du mois écoulé, les réservations ont été très dynamiques permettant ainsi de réduire le retard qui s’élevait encore à -5% début février. De plus, l’effervescence actuelle des réservations marquée par le poids sans précédent des décisions d’ultra dernière minute permet d’envisager une fin de saison dynamique et de finir sur un bilan positif.

Pour le mois de mars, le taux d’occupation prévisionnel s’établit à 64%, en léger retrait de 1,2 point par rapport à 2020. Ce léger retard s’explique principalement par le phénomène de réservation de plus en plus tardif et devrait logiquement s’estomper rapidement.

Toutes les catégories d’hébergement marchand voient leur situation s’améliorer. Les hôtels, particulièrement affectés par le ralentissement des réservations en janvier sont les premiers bénéficiaires de la reprise des réservations et affichent désormais +1,6% de nuitées attendues sur la saison (contre -4% il y a un mois). Les meublés en agences immobilières creusent leur avance avec +8% de nuitées. Les retards des résidences de tourisme (-1%) et des villages vacances (- 15%) continuent à se réduire. Enfin, les hébergements gérés par des tour-opérateurs sont les plus impactés par le contexte sanitaire et le retrait de la clientèle internationale qui n’a pas retrouvé son niveau de 2020 (-23%).

ZOOM CONFLIT EN UKRAINE
La région Auvergne-Rhône-Alpes fait partie des top 3 des destinations de la clientèle russe en France grâce essentiellement à son offre sports d’hiver. Les stations de ski les plus programmées sont Courchevel, Méribel, Val Thorens, Val d’Isère et Chamonix. Depuis le début de l’hiver, les Russes sont absents (-79% de nuitées) en grande partie dû à la situation sanitaire et à des contraintes de déplacement (vaccin russe non reconnu pour entrer sur le territoire français). Le conflit en Ukraine n'a pas encore d’impacts visibles en matière de fréquentation et l’inquiétude des clients ne se reflète pas dans les réservations à ce stade. De plus, il est encore trop tôt pour affirmer si l’augmentation du coût des carburants impactera les futurs séjours touristiques. 
Auvergne-Rhône-Alpes Tourisme vient de mettre en place des outils spécifiques afin d’étudier de près l’impact potentiel de ce conflit sur les projets de séjours pour le printemps et l’été ainsi que sur le niveau d’attractivité de la France notamment auprès des clientèles lointaines. Des communications spécifiques seront publiées dans les prochaines semaines.

Contact