• Post category:Général / Partir Ici
  • Post last modified:11 octobre 2021

Partir Ici vise à proposer des offres touristiques bienveillantes aux habitants de notre région pour se faire plaisir autour de chez soi et de façon responsable.  C’est un projet collectif et le succès de cette plateforme n’est donc possible que grâce à la collaboration de tout cet écosystème régional.  

Une plateforme d’une telle envergure n’a de sens et n’est viable que si toutes les parties prenantes sont engagées dans ce projet. Nous faisons tout notre possible pour que vous sentiez impliqués dans ce projet. Ensemble nous serons plus forts pour assurer la relance de notre secteur ! 

Pour une communication optimale, nous avons listé les questions les plus fréquentes et nous mettrons à jour cet article au fur et à mesure que nous recevrons des questions. 

Sommaire

1. Informations générales

Quoi ? Une web-app

Pour qui ? Les habitants de la région Auvergne-Rhône-Alpes

Pourquoi ? Accompagner les habitants dans leurs recherches de sorties à la journée en les inspirant pour (re)découvrir leur région et se dépayser

Comment ? En proposant un catalogue d’offres touristiques bienveillantes et responsables enrichi par une communauté d’éclaireurs locaux

Quand ? Ce service verra le jour à l’automne 2021

Quelles sont les dates clés du projet ? 
Période Moments phares 
Mois d’avril Présélection des offres réalisée par les offices de tourisme 
De fin juin à fin juilletAuto-diagnostic par les socio-professionnels dont les offres ont été présélectionnées
De mai à décembre Développement de la plateforme en 2 phases  
De juin à août Choix du nom de la plateforme, préparation des supports de communication et du plan de communication 
Automne 2021 Lancement de la plateforme grand public 
Quel est le nom de la plateforme ? 

Le nom de cette plateforme collaborative d’offres bienveillantes est « Partir Ici ».

Quel est le type d’offres qui sera valorisé sur la plateforme ? 
  1. Des offres qui mettront en lumière : 
  • Des activités, lieux, moments sourcés avec grand soin mêlant plusieurs thématiques : 
    • Art de vivre (tourisme gourmand, œnotourisme, marchés, petits producteurs…) 
    • Plein Air (Rando, vélo, activités d’eau…) 
    • Bien-être (Thermes, spa) 
    • Patrimoine & Culture (villages, savoir-faire, évènements culturels…) 
    • Note : Les hébergements ne sont pas pris en compte étant donné la cible (sorties à la journée) 
  • Des activités, lieux, moments en rupture avec le quotidien, de véritables pépites que l’on révèle pour jouer davantage la carte du dépaysement 
  • Des offres permanentes mêlées à des offres éphémères pour bien s’articuler avec la saison et rythmer l’offre 
  • Des activités incarnées par des locaux accueillants et où je me sens bienvenu(e) 
  1. Des offres « bienveillantes » avec la présence des trois constantes suivantes  
  • Nous souhaitons valoriser des offres justifiant d’un engagement cohérent en matière sociale, environnement et économique. Si le niveau d’engagement peut varier entre ces trois dimensions, il ne peut pas être inexistant sur l’une ou l’autre de ces dimensions. 
    1. La préservation de la nature et la protection de la biodiversité  
    2. L’ancrage dans son territoire caractérisé notamment par la rencontre avec des acteurs locaux (producteurs, artisans, artistes, historiens, habitants…). Dans le cas d’offre sans rencontre, elle doit favoriser la rencontre entre les visiteurs eux-mêmes.  
    3. Faire de l’activité touristique un bienfait pour les personnes qui y travaillent (gouvernance démocratique, juste rémunération), pour les fournisseurs et prestataires (relations équitables), pour les acteurs du territoire d’accueil (solidarité) 

En effet, ce service s’adresse aux habitants et tout l’enjeu est de se dépayser en restant chez soi, de (re)découvrir sa région. Cette plateforme sera un outil de révélation d’offres qui mettra en lumière des initiatives qui méritent d’être sorties de la niche.

Etant donné qu’on s’adresse aux habitants, est-ce que la plateforme est aussi pensée pour les clientèles en séjour ?

La plateforme s’adresse en effet aux habitants de notre région dans un premier temps mais rien n’exclut les clientèles en séjour de l’utiliser : en effet, la plateforme les inspirera pour leurs sorties « responsables » à la journée.

Qui sont les « éclaireurs » ? 

Les « éclaireurs » correspondent aux influenceurs (par exemple, bloggeurs) et aux habitants engagés sur leur territoire (par exemple, Greeters). Les « éclaireurs » sont au cœur de ce service et bénéficieront de fonctionnalités spécifiques sur la plateforme (par exemple, partager leurs expériences). 

Cette communauté des « éclaireurs » Auvergne-Rhône-Alpes n’existe pas encore et l’équipe Auvergne-Rhône-Alpes Tourisme la bâtira en s’appuyant sur les communautés locales déjà existantes (par exemple, Team Ambassadeurs 03, les émerveillés de l’Ardèche, les Greeters Lyon, etc.) tout en collaborant avec les offices de tourisme, agences départementales, etc. Les éclaireurs devront notamment partager des valeurs communes à notre vision du tourisme bienveillant. 

Le fait de faire partie de cette communauté d’éclaireurs permet d’accéder à des privilèges supplémentaires « non-digitaux » (par exemple, invitation à des événements, à des sites touristiques).  Plus d’informations ici.

Le visiteur pourra-t-il réserver et payer sur la plateforme ?

Cette plateforme est avant tout inspirationelle. Lorsque le prestataire aura un site internet, ce dernier sera mis en valeur sur sa fiche d’activités. Le visiteur pourra ainsi effectuer sa réservation directement sur le site du prestataire. Il n’y aura donc pas de paiement ni de réservation sur la plateforme. Nous nous positionnons comme intermédiaire.

Y-a t-il un coût pour les prestataires d’activités ?

Cette plateforme est entièrement gratuite pour tous ses utilisateurs.

Quelle est la cible de visiteurs visée par cette plateforme? 

Le cœur de cible pour le lancement de la plateforme en septembre concerne les urbains excursionnistes. C’est-à dire : les habitants vivant dans les 8 plus grandes agglomérations de la région (Lyon, Sainte Etienne, Grenoble, Clermont-Ferrand, Valence, Chambéry, Annecy, Bourg en Bresse) et qui font des sorties à la journée (maximum 2 heures de route depuis leur domicile). On imagine que la cible évoluera progressivement au fur et à mesure que cette plateforme sera adoptée : nous n’excluons pas d’ici un an de cibler davantage les familles ou encore de proposer des hébergements. 

Quel est le rôle des offices de tourisme ?
  • Affecter le critère interne dédié à toutes les offres qui sont potentiellement pertinentes pour la plateforme (voir partie 2 du FAQ)
  • Ne pas hésiter à contacter les socio-pro concernés : leur expliquer qu’ils vont recevoir un mail d’auto-diagnostic de la part d’Auvergne-Rhône-Alpes Tourisme, les relancer par téléphone s’ils n’ont pas répondu aux relances par mail (voir partie 3 du FAQ)
  • Valider les fiches Apidae ayant reçu des demandes de mise à jour suite aux réponses des socio-pro (voir partie 3 du FAQ)

2. Présélection des offres par les offices de tourisme

Quelles sont les règles d’or pour présélectionner les offres avec le critère interne dédié ?
  • La qualité prime sur la quantité
  • Vous ne pouvez être sûrs qu’une offre soit « bienveillante », seul le questionnaire d’auto-évaluation le permettra. L’enjeu de la présélection est simplement d’avoir une liste d’offres potentielles et non finales 😉 De ce fait, ne soyez pas perturbés par les 3 piliers du tourisme durable lors des sélections.
  • Merci de bien veiller à n’ajouter le critère interne que sur le territoire correspondant à votre office de tourisme
Comment retrouver la présélection de mon office de tourisme sur Apidae ?

Lors la recherche intuitive, il suffit d’utiliser les champs « critère » et « territoire ». Dans le champ critère, ajouter « Présélection – Plateforme Collaborative Offres Bienveillantes » et dans le champ territoire, choisir celui de votre office de tourisme. Cliquer ensuite « Rechercher » et vous aurez accès à votre sélection.

Comment m’assurer que les offres remonteront bien dans la plateforme ?

L’Agence régionale de tourisme pourra retirer des offres qui ne répondent pas aux règles de saisies établies par Apidae Tourisme. Par exemple :

  • une fiche « démonstration à l’atelier de verrerie » est une fiche activité et non une fiche « fête et manifestation ». Pour rappel, voici le guide de saisie des activités.
  • un hôtel-restaurant est composé de 2 fiches et il faudra donc choisir la fiche restaurant et non l’hôtel dans le cadre de cette plateforme. Rappelez-vous les hébergements ne sont pas pris en compte 😉 donc merci d’exclure tous les types objets concernés : hébergement de plein air, hôtellerie…
  • les séjours packagés ne sont pas pris en compte car nous souhaitons valoriser seulement des offres sèches. Merci d’exclure ce type objet.

De plus, toutes les offres qui auront été présélectionnées par les offices de tourisme seront soumises au questionnaire d’auto-évaluation et devront remplir un minimum de critères.

Lorsque je passe par la recherche intuitive Apidae, il n’y a aucune offre présélectionnée pour mon territoire. Et lorsque je passe par la recherche avancée avec les liens que vous nous avez partagé (voir cet article), j’ai des offres présélectionnées. Comment cela est-il possible ?

Merci de bien noter que l’agence régionale de tourisme n’a ajouté aucun critère interne : nous avons simplement fait des recherches avancées. Si aucune offre n’est présélectionnée par l’office, aucune offre ne remontera sur la future plateforme 😊

J’ai oublié de présélectionner des offres avant le 30 avril, que faire ?

Pas de panique ! Pour assurer un nombre d’offres conséquent pour le lancement du service, nous avons donné le 30 avril comme date limite pour affecter le critère interne. Nous tenons à vous rassurer : dès que vous présélectionnerez des offres et ce tout au long de l’année, le questionnaire d’auto-diagnostic sera systématiquement envoyé aux socio-pros.

3. Le questionnaire d’auto-diagnostic envoyé aux socio-pro dont les offres ont été présélectionnées

Où puis-je trouver les critères du questionnaire d’auto-diagnostic ? 

Ces critères portent sur 3 axes d’engagement visibles par le client  : préservation de l’environnement, impact économique et bénéfices sociaux. Il y a 15 critères soit 3 par axes et chaque critère est illustré par 3 indicateurs. Sur ces 15 critères, 6 portent sur la structure et 9 sur l’offre.  

Vous pouvez accéder au questionnaire ici.

Quel sera l’adresse email utilisée pour envoyer l’auto-diagnostic aux socio-pro ?

L’envoi des questionnaires d’auto-diagnostic des socio-pro sera pilotée par l’agence régionale de tourisme en collaboration avec les offices de tourisme.

Du 2 juillet au lancement de la web-app :

L’adresse email expéditeur est autodiagnostic@Auvergnerhonealpes-tourisme.com.

A partir du lancement :

L’email partira de la part de l’admin local de l’office de tourisme (celui renseigné en premier sur Apidae). Les autres admin locaux seront en copie. Aucune action requise de la part de l’office de tourisme. Tout est automatisé. 💡 Pensez bien à mettre à jour l’email de l’admin local sur Apidae.

Faut-il que les offices de tourisme avertissent les prestataires dont les offres ont été présélectionnées qu’ils vont recevoir un mail pour ne pas qu’ils passent à côté ?

En effet, ce sera idéal si l’office de tourisme assure un suivi avec les socio-pro pour permettre un maximum d’engagement de leur part, on vous en dira plus lors du prochain Webséminaire dédié.

Quels sont les objectifs de réponse du questionnaire ?

Nous souhaitons atteindre 70% de taux de réponse de la part des socio-pro suite au mail invitant à répondre au questionnaire d’auto-diagnostic au 1er août. Nous estimons qu’entre 30% et 50% des offres rempliront les critères minimum du tourisme responsable et bienveillant. Ainsi, nous envisageons entre 2000 et 3500 offres au 1er août. Cela permettra d’avoir un socle d’offres satisfaisant pour la sortie de la web-app à l’automne.

Quand les relances ont-elles lieu ?

La première relance a eu lieu le 21 juillet et la seconde aura lieu en septembre. Nous encourageons les offices de tourisme à contacter par téléphone ou email personnalisé les socio-pro qui n’auraient pas encore répondu. Cela peut tout à fait se faire en septembre.

Quid des offres non-marchandes ? 

Pour les offres non-marchandes, les offices auront la charge de compléter le questionnaire d’autodiagnostic pour déterminer si oui ou non ces offres seront valorisées sur la plateforme. Etant donné que ce questionnaire d’autodiagnostic se compose de deux parties : structure & offre, l’office de tourisme devra remplir la partie structure en évaluant l’engagement de son office de tourisme. Pour la partie offre, l’office de tourisme évaluera l’offre en question (par exemple : un circuit gratuit de street art, une randonnée qui passe une chapelle…). 

Dans le cas d’un office de tourisme qui commercialise une offre touristique, l’office la présélectionne et auto-diagnostique sa propre offre dans un second temps ?

L’office de tourisme devra remplir le questionnaire d’auto-diagnostic. Les questions porteront donc sur les pratiques de l’office de tourisme.

Est-ce que l’office de tourisme sera mentionné comme partenaire de la sélection ?

Bien sûr, la future plateforme est une vraie vitrine pour les offices de tourisme afin de tisser davantage de liens avec les habitants du territoire. Nous avons prévu que l’office de tourisme puisse donner son avis sur l’activité. De plus, les habitants auront accès à l’annuaire des offices de tourisme et pour chaque office, ils pourront voir la liste des activités sur le territoire de l’office de tourisme. L’office de tourisme aura également la possibilité de poster des story pour valoriser davantage son territoire.

Quid des socio-pro dont les offres ne sont pas retenues suite aux réponses renseignées lors du questionnaire d’auto-diagnostic ?

Ces structures seront invitées à consulter des exemples de bonnes pratiques simples à mettre en place pour les catégories où ils n’atteignent pas le score minimum.

Les structures pourront également choisir d’être recontactées pour refaire l’auto-diagnostic.

Si le socio-pro ne répond pas au questionnaire malgré les relances, son offre sera-t-elle quand même conservée ?

Le critère sera toujours présent sur Apidae mais il n’y aura plus de relances après 2 relances. L’offre n’apparaîtra sur la plateforme si le questionnaire n’est pas validé. Si le socio-pro n’a pas répondu après 2 relances, il peut être judicieux que l’office de tourisme contacte le socio-pro par téléphone.

Les offices de tourisme pourront-ils avoir la copie des réponses des auto-diagnostics de ses socio pros ?

Oui tout à fait, les offices de tourisme ont un tableau de bord indiquant tous les résultats des socio-pro – un lien unique a été envoyé à chaque office de tourisme. De plus, les offices de tourisme pourront retrouver tous les socio-pro référencés sur la plateforme sur Apidae grâce aux critères créés et prévus à cet effet.

Certaines offres sélectionnées ne seront peut-être plus valables à l’automne, est-ce que le diagnostic reste valable pour la saison suivante ?

Le diagnostic sera valide pour la durée d’un an. Le socio-pro sera sollicité à nouveau pour répondre à l’auto-diagnostic au bout d’un an. Cela sera l’occasion de mettre à jour les scores qui se seront peut-être améliorés.

Si l’office de tourisme est organisateur de visites-prestations qui sont en fait assurer sur le terrain par des partenaires. Qui doit répondre au questionnaire ?

L’office de tourisme, car c’est l’organisateur de la prestation.

Si l’office de tourisme a sélectionné plusieurs offres pour un même socio-professionnel, le socio-pro reçoit-il un questionnaire par offre ?

Pour les structures où plusieurs offres auront été présélectionnées par l’office de tourisme, le socio-pro reçoit un mail qui englobe les différentes offres. Le questionnaire est désormais prérempli pour les professionnels/offices de tourisme qui ont plusieurs offres et qui l’ont déjà rempli pour une offre. Cela permet de gagner du temps !