Au moment où la campagne de vaccination bat son plein en Israël, quel bilan est-il possible de dresser et quelles perspectives pouvons nous entrevoir pour 2021 au niveau économique, sanitaire et touristique. Ces perspectives conditionneront le redémarrage de l’économie et surtout du tourisme principalement celui des israéliens vers l’étranger.

Bilan et perspectives réalisés par Laurent Roumani, directeur d’ATOUT FRANCE Israël

  1. Situation Economique :

a. Croissance économique (Source Bank of Israël)

  • Année 2020 : -3,7 %
  • Année 2021 : +6.3 %
  • Année 2022 : +5,8 %
  • Pour Rappel – La croissance économique en 2019 a été de +3.5%.

b. Taux de Chômage (Source : Bank of Israel) :

  • Décembre 2020 : 13.9% (niveau le plus haut en 2020 – Avril : 27.5%)
  • Fin 2021 : 7.7 %
  • Fin 2022 : 5.4 %

Pour Rappel – Le taux de chômage a la fin de 2019 était de 3.4%.

Pour information : En Israël, les personnes mises au chômage technique par leur employeur sont considérées être inscrites au chômage.

Ces données économiques montrent la relativement bonne résilience de l’économie israélienne pendant toute la période de la pandémie. Le redémarrage de l’économie devrait se faire de manière trés rapide. L’économie de l’Union européenne devrait se contracter de 7.25 % en 2020 (Source : Commission Européenne).

Tous les instituts de notation ont maintenu en 2020 la bonne note de l’Etat d’Israel concernant la situation économique et financière du pays.

On retrouve cette confiance dans l’évolution de la monnaie locale – le Shekel – qui même pendant la crise du Corona Virus s’est maintenu et a même continuer à progresser face au Dollar et a l’Euro.

2. Situation Sanitaire :

Début Janvier 2021, Israel vit une 3ème vague de croissance du nombre de personnes infectées qui est probablement la résultante des Fêtes Hanouccah (11 au 18 décembre 2020).

Depuis le 20 décembre, Israel a commencé une campagne massive de vaccination avec plus de 150.000 personnes vaccinées par jour. Au 10/01/2021, ce sont prés de 2 millions de personnes (plus de 20% de la population) qui ont reçu la première injection. Si ce rythme est maintenu, à la fin mars 2021 prés de 80% de la population sera vaccinée. Selon les spécialistes de la santé en Israël, un taux de vaccination de 70% amènerait à une immunité collective de la population israélienne.

Selon une étude, prés de 90% des israéliens ont indique vouloir se faire vacciner.

Le gouvernement israélien a commandé et sécurisé suffisamment de doses auprès des 2 laboratoires Pfizer et Moderna afin de pouvoir vacciner toute la population (au dessus de 16 ans).

Un « Passeport Vert » – d’une durée initiale de 6 mois – est en préparation et sera remis à toutes les personnes qui auront reçu la seconde injection. Un des avantages de ce « Passeport Vert » sera de pouvoir voyager à l’étranger et de revenir sans avoir la nécessité d’observer une période d’isolement (actuellement comprise entre 10 et 14 jours). Ce passeport devrait également permettre aux détenteurs de pouvoir participer à des réunions ou événements de plus de 10 (à l’intérieur) ou 20 (à l’extérieur) personnes et en particulier à des événements culturels (dont l’accès aux musées) et sportifs. C’est le symbole pour les israéliens d’une liberté retrouvée.

De plus, Israël est en cours de négociations avec au moins une dizaine de pays dont certains pays européens comme la Grèce et Chypre afin d’aboutir a des accords bilatéraux et permettre ainsi aux israéliens détenteurs du « Passeport Vert » de pouvoir voyager sans restrictions sanitaires.

Taux de Vaccination par Pays – pour 100 habitants – au 09/01/2021 (Source : OurWorldInData.org).

« Les pays qui auront le plus fort taux de vaccination seront ceux qui sortiront les plus rapidement de la crise et prendront le plus vite le chemin de la croissance. » (Marc Fiorentino).

3) Situation du Tourisme :

La situation des professionnels du tourisme reste encore trés contrastée avec encore de tres nombreux agents de voyages au chômage technique et quelques uns qui ont repris le travail parfois ponctuellement afin de vendre des produits locaux (principalement Eilat et la Mer Morte) et les destinations autorisées pour les israéliens.

Durant l’été 2020, des destinations comme la Grèce et les Seychelles ont été très sollicitées par le public israélien.

Durant les jours de la fête de Hanouccah (11 au 18 décembre) et après les accords de normalisation entre Israël et certains pays du Golfe, la destination la plus prisée a été Dubaï.

Sur le seul mois de décembre 2020 ce sont prés de 70.000 israéliens qui ont voyage à Dubaï (pendant cette période prés de 15 vols quotidiens desservaient Dubaï à partir de Tel Aviv). En plus de découvrir une nouvelle destination, les israéliens ont participé aux nombreuses activités proposées par Dubaï et ont surtout fait beaucoup de shopping. Certaines agences incentive ont organisé des départs de groupes pour des entreprises.

Le tourisme intérieur a lui aussi été très sollicité par les israéliens bien que les conditions financières étaient très élevées par rapport aux années précédentes.

En conclusion, l’on peut dire qu’au regard :

– Des indicateurs économiques relativement « corrects » et « positifs » au regard de la crise économique générée par le Corona,

– Des bonnes conditions de vaccinations dans des délais trés courts,

– De l’appétence trés forte des touristes israéliens pour toutes les destinations qui leur ont été permises,

Il est fort probable qu’Israel soit l’un des tout premiers pays (hors Union Européenne) à permettre à ses citoyens de voyager à nouveau et de relancer ainsi son tourisme Outgoing. Une opportunité s’offre à nous de capter ces touristes d’autant que les vols directs entre la France et Israël ont déjà repris depuis quelques mois et devraient se développer à partir de Mars 2021.