Quelles prévisions de fréquentation pour les vacances d’hiver ?

A quelques jours du début des vacances d’hiver, les prévisions de fréquentation des stations de montagne sur cette période-clé (1ère période en termes de fréquentation pour la montagne avec 35% des nuitées hiver lors d’une saison « classique ») sont en augmentation par rapport à l’hiver 2020. Cette 2ème note de synthèse de la saison présente les prévisions de fréquentation de l’hiver, en date du 2 février 2022 et approfondit l’analyse sur le mois de janvier et les vacances d’hiver, sur le périmètre des stations de la région Auvergne-Rhône-Alpes.

Auvergne-Rhône-Alpes Tourisme analyse à travers cette note les premières tendances et prévisions de fréquentation de l’hiver, en date du 02/02/2022, sur le périmètre des 175 stations de sports d’hiver d’Auvergne-Rhône-Alpes (sources : G2A, Liwango et Orange Flux Vision). Les taux d’occupation et les nuitées attendues sont comparés à l’hiver 2019-2020 (niveaux de réservation à date non impactés par le 1er confinement) afin de mesurer le niveau de reprise de l’activité touristique hivernale. 
=> Pour suivre l’évolution des conditions de déplacement des touristes internationaux vers la France : source Atout France.

Des prévisions de fréquentation très prometteuses pour les vacances d’hiver

Les vacances d’hiver sont de loin la période qui pèse le plus en matière de fréquentation touristique pour les stations de la région avec 35% des nuitées de la saison hivernale. Début février, les données de réservation pour les vacances d’hiver indiquent des perspectives de fréquentation en hausse de +3% par rapport à celles enregistrées à la même date en 2020.

Pour la période des 4 semaines des vacances d’hiver à venir, le taux d’occupation moyen des hébergements marchands en station atteint 83%, dépassant les prévisions de 2020. La 1ère semaine s’annonce la mieux remplie avec 85% de taux d’occupation, les écarts de réservation se sont fortement réduits au cours du mois de janvier grâce aux réservations de dernière minute, notamment de la part des Britanniques. C’est d’ailleurs la 3ème semaine, au cours de laquelle se retrouveront 2 zones françaises ainsi qu’une partie des Britanniques et des Néerlandais, qui a enregistré la plus forte progression de réservation depuis un mois.

« Dans un contexte sanitaire qui semble s’éclaircir, on s’attend à observer des réservations d’ultra dernière minute notamment de la part de la clientèle régionale ce qui devrait ainsi permettre de confirmer ces excellentes prévisions de fréquentation pour les vacances d’hiver à venir » – Fabrice Pannekoucke, Président d’Auvergne-Rhône-Alpes Tourisme.

Avec +13% de nuitées attendues pour le mois de février dans les Alpes du Nord, les données de réservation sur les plateformes Airbnb et Abritel confirment également cet optimisme. Cette donnée démontre également la forte tendance de recherche de la part de clientèles pour des logements individuels jugés plus sûrs en cette période de pandémie.

Il est à souligner que toutes les stations ne connaissent cependant pas la même situation. Les petites stations de charme (altitude inférieure à 1800 m et capacité d’accueil inférieure à 25 000 lits touristiques) affichent en moyenne une progression et même une meilleure performance que les stations de grands domaines qui demeurent en retrait du fait de l’absence des clientèles internationales.

Retour sur un mois de janvier impacté par la situation sanitaire

La fréquentation touristique sur la période inter-vacances de janvier est loin d’être anecdotique. En effet, elle représente habituellement 20% de la fréquentation hivernale pour les stations soit autant que les vacances de Noël. Toutefois, la situation sanitaire très dégradée en France depuis quelques semaines a impacté la fréquentation des stations d’Auvergne-Rhône-Alpes avec une baisse de -6,6% des nuitées comparé à janvier 2020. Sur le mois de janvier, le taux d’occupation s’établit à 67%, en retrait de 3 points par rapport à 2020. Il n’y a que la 1ère semaine de l’année qui a connu une progression grâce à la présence de plusieurs clientèles européennes qui étaient encore en vacances dont les Belges et les Néerlandais. Ce mois de janvier a surtout été impacté par les restrictions sanitaires qui ont fortement affectées les centres de vacances avec l’annulation de très nombreux séjours scolaires.

Comme pour les vacances de Noël, c’est la fréquentation des voyageurs internationaux qui enregistre la plus forte baisse et notamment ceux en provenance du Royaume-Uni. La fréquentation des clientèles internationales a chuté de -30% (de nuitées), essentiellement en raison de l’absence des Britanniques. L’allongement des vacances scolaires d’une semaine pour les Belges et des Néerlandais a permis de fortement augmenter la fréquentation de ces derniers dans les Alpes du Nord.

Les nuitées françaises sont également en retrait mais avec une baisse plus modérée de -18% principalement liée à une forte baisse des séjours non-marchands en résidence secondaire.

Fréquentation internationale (comparée à N-2)Fréquentation nationale (comparée à N-2) 
Royaume-Uni : -71%
Pays-Bas : +106%
Belgique : +58%
Suisse : +2%
Haute-Savoie : -39%
Rhône : -3%
Paris : +7%
Savoie : -46%
Source : Orange Flux Vision Tourisme

Des perspectives pour l’ensemble de l’hiver encore en retrait mais en forte progression

Sur l’ensemble de la saison, les stations de la région affichent à ce stade un niveau de réservation en recul de -5% des nuitées. Mais après un phénomène de stagnation, voire même d’annulation au cours du mois de décembre, les réservations ont fortement repris en janvier.

En termes de catégorie d’hébergement, les tendances que l’on observe depuis le mois dernier se confirment, à l’exception des hôtels. En effet l’hôtellerie est particulièrement sensible aux réservations de dernière minute, et elle a pris du retard au cours du mois de janvier. Elle affiche désormais une baisse de -4% de nuitées attendues sur la saison alors qu’on était sur une évolution neutre il y a un mois. Pour les autres catégories, la crise sanitaire pèse toujours plus fortement sur les contraintes d’accueil collectif. Les villages vacances et les hébergements gérés par des tour-opérateurs affichent toujours des prévisions en baisse pour l’ensemble de la saison (respectivement -18% et -31%), mais ces dernières tendent à s’améliorer légèrement grâce notamment au retour des clientèles internationales.  Le retard des résidences de tourisme s’est également légèrement réduit avec une prévision de -6% de nuitées. Et enfin, à l’instar des prévisions de fréquentation des logements commercialisés par Airbnb et Abritel, le locatif est la seule catégorie en positif avec +6% de nuitées attendues.

Toutefois l’assouplissement des contraintes partout à travers l’Europe, l’envie très forte des vacanciers de renouer avec des vacances au ski et l’explosion de la tendance des réservations de dernière minute font espérer une fin d’hiver sur les chapeaux de roues et ainsi un rattrapage du retard des réservations pour finir avec un très bon bilan de fréquentation de nos stations.

Contact